3.9. Gestion améliorée de l'alimentation des graphismes

Red Hat Enterprise Linux 6 permet d'économiser de l'énergie sur les graphismes et moniteurs en éliminant plusieurs sources de consommation non-necéssaires.
Regénération d'horloge LVDS

La signalisation différentielle à basse tension (de l'anglais, low-voltage differential signalling, ou LVDS) est un système transportant des signaux électroniques sur des fils de cuivre. Une application importante de ce système est la transmission d'informations de pixels sur les écrans LCD (de l'anglais, liquid crystal display) d'ordinateurs portables. Tous les affichages possèdent des fréquences de rafraîchissement — la fréquence à laquelle ils reçoivent des nouvelles données depuis un contrôleur graphique et redessinent l'image à l'écran. Habituellement, l'écran reçoit de nouvelles données soixante fois par seconde (une fréquence de 60 Hz). Lorsqu'un écran et un contrôleur graphique sont liés par LVDS, le système LVDS utilise de l'énergie à chaque cycle de rafraîchissement. En période d'inactivité, la fréquence de rafraîchissement de nombreux écrans LCD peut descendre jusqu'à 30 Hz sans que cela ne puisse particulièrement se remarquer (contrairement aux moniteurs à tube cathodique (ou CRT), pour lesquels la baisse de la fréquence de rafraîchissement produit un scintillement distinct). Le pilote des adaptateurs graphiques Intel, qui est intégré dans le noyau utilisé dans Red Hat Enterprise Linux 6 effectue cette baisse d'horloge automatiquement, et permet d'économiser environ 0.5 W lorsque l'écran est inactif.

Activation du rafraîchissement automatique de la mémoire

La mémoire vive dynamique synchrone (ou SDRAM) — comme celle utilisée pour la mémoire vidéo dans les adaptateurs graphiques — est rechargée des milliers de fois par seconde de manière à ce que les cellules de mémoire individuelles puissent retenir les données stockées en elles. À part sa fonction principale de gestion de données circulant vers et hors de la mémoire, le contrôleur de mémoire est habituellement responsable de l'initiation de ces cycles de rafraîchissement. Toutefois, SDRAM possède aussi un mode de rafraîchissement de basse consommation. Dans ce mode, la mémoire utilise un compteur interne pour générer ses propres cycles de rafraîchissement, permettant ainsi au système de fermer le contrôleur de mémoire sans pour mettre en danger les données présentes en mémoire. Le noyau utilisé dans Red Hat Enterprise Linux 6 peut ainsi déclencher le rafraîchissement automatique de la mémoire avec les adaptateurs graphiques d'Intel lorsqu'ils sont inactifs, ce qui permet déconomiser autour de 0,8 W.

Réduction de l'horloge GPU

Les GPUs (de l'anglais, graphical processing units) typiques contiennent des horloges internes gouvernant différentes parties de leur circuiterie interne. Le noyau utilisé dans Red Hat Enterprise Linux 6 peut réduire la fréquence de certaines horloges internes des GPUs d'Intel et d'ATI. La réduction du nombre de cycles effectués par les composants GPU sur un temps donné permet d'économiser de l'énergie qu'ils auraient consommé lors de cycles qu'ils n'avaient pas à effectuer. Le noyau réduit automatiquement la vitesse de ces horloges lorsque le GPU est inactif, et l'augmente lorsque l'activité de celui-ci augmente. La réduction des cycles d'horloge des GPUs peut vous économiser jusqu'à 5 W.

Mise hors-tension GPU

Les pilotes graphiques Intel et ATI dans Red Hat Enterprise Linux 6 peuvent détecter lorsqu'aucun moniteur n'est attaché à un adaptateur et éteint ainsi complètement le GPU. Cette fonctionnalité est particulièrement significative pour les serveurs ne possédant pas de moniteur de manière régulière.