CloudForms 1.0

Guide de l'utilisateur Cloud Engine

Utilisation de CloudForms Cloud Engine

Édition 1

Lana Brindley

Red Hat Engineering Content Services

Sarah Chua

Red Hat Engineering Content Services

Daniel Macpherson

Red Hat Engineering Content Services

Shikha Nansi

Red Hat Engineering Content Services

Note légale

Copyright © 2012 Red Hat, Inc.
This document is licensed by Red Hat under the Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported License. If you distribute this document, or a modified version of it, you must provide attribution to Red Hat, Inc. and provide a link to the original. If the document is modified, all Red Hat trademarks must be removed.
Red Hat, as the licensor of this document, waives the right to enforce, and agrees not to assert, Section 4d of CC-BY-SA to the fullest extent permitted by applicable law.
Red Hat, Red Hat Enterprise Linux, the Shadowman logo, JBoss, MetaMatrix, Fedora, the Infinity Logo, and RHCE are trademarks of Red Hat, Inc., registered in the United States and other countries.
Linux® is the registered trademark of Linus Torvalds in the United States and other countries.
Java® is a registered trademark of Oracle and/or its affiliates.
XFS® is a trademark of Silicon Graphics International Corp. or its subsidiaries in the United States and/or other countries.
MySQL® is a registered trademark of MySQL AB in the United States, the European Union and other countries.
Node.js® is an official trademark of Joyent. Red Hat Software Collections is not formally related to or endorsed by the official Joyent Node.js open source or commercial project.
The OpenStack® Word Mark and OpenStack Logo are either registered trademarks/service marks or trademarks/service marks of the OpenStack Foundation, in the United States and other countries and are used with the OpenStack Foundation's permission. We are not affiliated with, endorsed or sponsored by the OpenStack Foundation, or the OpenStack community.
All other trademarks are the property of their respective owners.

Résumé

Guide d'utilisation de CloudForms Cloud Engine.
Préface
1. Audience
2. Conventions d'écriture
2.1. Conventions typographiques
2.2. Conventions pour citations mises en avant
2.3. Notes et avertissements
3. Obtenir de l'aide et faire des commentaires
3.1. Avez-vous besoin d'aide ?
3.2. Vos commentaires sont importants !
1. Introduction
1.1. Composants
1.2. Systèmes d'exploitation des instances prises en charge
2. Recherche et filtrage
2.1. Recherche
2.2. Filtrage
3. Première connexion
4. Ressources Cloud
4.1. Paramétrer une connexion fournisseur de ressources cloud
4.2. Paramétrer un compte de fournisseur de ressources cloud
4.2.1. Ajouter la configuration d'Audrey à un compte de fournisseur de ressources cloud
4.3. Paramétrage d'un profil de ressources cloud
4.4. Paramétrer un cluster de ressources cloud
4.5. Paramétrer un cloud
4.6. Paramétrer une zone de ressources cloud
5. Modèles des composants
5.1. Écrire un modèle de composant
5.1.1. Exemple de modèles de composants
5.2. Exporter un modèle de composant à partir de System Engine
5.3. Créer un modèle de composant dans une image
5.4. Envoyer une image sur un fournisseur de ressources cloud
5.5. Importer une image depuis un fournisseur de ressources cloud
5.6. Utiliser l'outil de ligne de commande
5.6.1. Syntaxe de la ligne de commande
5.6.2. Options de ligne de commande
6. Applications
6.1. Créer un catalogue
6.2. Créer un plan d'application
6.3. Créer une application
6.4. Accéder à des instances dans une application
7. Configuration du runtime
7.1. Ajouter l'agent Audrey à un modèle de composant
7.2. Ajouter la configuration du runtime à un plan d'application
7.3. Lancer des instances avec la configuration du runtime
7.4. Utiliser la configuration du runtime avec l'enregistrement de System Engine
8. Utilisateurs
8.1. Créer un utilisateur
8.2. Gestion des utilisateurs
9. Permissions
9.1. Définir les permissions globales
9.2. Définir les permissions des fournisseurs de ressources cloud
9.3. Définir les permissions des zones de ressources cloud
9.4. Définir les permissions des plans d'applications
9.5. Définir les permissions des applications
10. Journalisation et rapports
10.1. Accéder à l'historique des instances
10.2. Exporter l'historique des instances
10.3. Accéder aux fichiers journaux
A. Schéma TDL (« Template Description Language »)
A.1. arch
A.2. command
A.3. commands
A.4. description
A.5. file
A.6. files
A.7. install
A.8. iso
A.9. key
A.10. md5sum
A.11. os
A.12. name (SE)
A.13. name (modèle)
A.14. package
A.15. packages
A.16. repositories
A.17. repository
A.18. signed
A.19. rootpw
A.20. sha1sum
A.21. sha256sum
A.22. template
A.23. url (référentiel)
A.24. url (SE)
A.25. version
B. Schéma XML de plan d'application
B.1. assemblies
B.2. assembly
B.3. contents (exécutables)
B.4. contents (fichiers)
B.5. deployable
B.6. description (déployable)
B.7. description (service)
B.8. executable
B.9. file
B.10. files
B.11. image
B.12. parameter
B.13. parameters
B.14. reference
B.15. return
B.16. returns
B.17. service
B.18. services
B.19. value
C. Récupération de Image Warehouse
D. Historique des révisions

Préface

Le cloud computing est un modèle d'accès convivial à des ressources dans un pool partagé. Ces ressources peuvent inclure des serveurs, stockage, applications et services. Red Hat CloudForms est une suite d'applications pour gérer de nombreux clouds, tirer parti de leurs ressources et pour gérer des systèmes. CloudForms Cloud Engine accomplit ceci en utilisant le projet open source Aeolus comme fondation pour une application de niveau entreprise.
Ce guide fournit les procédures étape par étape des tâches communes aux fonctionnalités de CloudForms Cloud Engine.

1. Audience

Ce guide d'administration est principalement conçu pour les administrateurs système qui, généralement :
  • Sont responsables de la configuration, de la gouvernance et du contrôle des ressources cloud privées et publiques ;
  • Possèdent un niveau d'expertise de type RHCE (ou équivalent), avec un niveau de connaissances allant d'intermédiaire à avancé des systèmes Linux ; et
  • Sont relativement familiers avec les technologies de virtualisation et du cloud.
L'utilisation estimée du document va de la référence initiale quotidienne à hebdomadaire, puis ne devrait être que pour référence occasionnelle une fois que l'administrateur aura saisi les concepts des tâches principales.

2. Conventions d'écriture

Ce manuel utilise plusieurs conventions pour souligner l'importance de certains mots ou expressions, mais aussi en vue d'attirer l'attention sur certains passages d'informations précis.
Pour les éditions sur support papier et numérique (PDF), ce manuel utilise des caractères issus de Liberation Fonts. La police de caractères Liberation Fonts est également utilisée pour les éditions HTML si elle est installée sur votre système. Sinon, des polices de caractères alternatives équivalentes sont utilisées. Notez que Red Hat Enterprise Linux 5 et versions supérieures contiennent la police Liberation Fonts par défaut.

2.1. Conventions typographiques

Quatre conventions typographiques sont utilisées pour attirer l'attention sur certains mots et expressions. Ces conventions et les circonstances auxquelles elles s'appliquent sont les suivantes.
Caractères gras à espacement fixe
Utilisé pour surligner certaines entrées du système, y compris les commandes shell, les noms de fichiers et les chemins d'accès. Également utilisé pour surligner les touches et les combinaisons de touches. Par exemple :
Pour consulter le contenu du fichier mon_nouvel_ouvrage_littéraire qui se situe dans votre dossier courant, saisissez la commande cat mon_nouvel_ouvrage_littéraire à la demande du terminal et appuyez sur Entrée pour exécuter la commande.
L'exemple ci-dessus contient un nom de fichier, une commande shell et une touche, tous présentés sous forme de caractères gras à espacement fixe et tous bien distincts grâce au contexte.
Les combinaisons de touches se distinguent des touches individuelles par le signe « plus », qui connecte les différentes parties de la combinaison. Par exemple :
Appuyez sur Entrée pour exécuter la commande.
Appuyez sur Ctrl+Alt+F2 pour basculer sur un terminal virtuel.
Le premier exemple présente une touche particulière sur laquelle appuyer. Le second exemple affiche une combinaison de touches : un ensemble de trois touches sur lesquelles il faut appuyer simultanément.
Si le code source est mentionné, les noms de classes, les méthodes, les fonctions, les noms de variables et les valeurs de retour citées dans un paragraphe seront présentées comme ci-dessus, en caractères gras à espacement fixe. Par exemple :
Les classes de fichiers comprennent le nom de classe filesystem pour les noms de fichier, file pour les fichiers et dir pour les dossiers. Chaque classe correspond à un ensemble de permissions associées.
Caractères gras proportionnels
Cette convention marque le surlignage des mots ou phrases que l'on rencontre sur un système, comprenant des noms d'application, des boîtes de dialogue textuelles, des boutons étiquettés, des cases à cocher et des boutons d'options mais aussi des intitulés de menus et de sous-menus. Par exemple :
Sélectionnez SystèmePréférencesSouris à partir de la barre du menu principal pour lancer les Préférences de la souris. À partir de l'onglet Boutons, cliquez sur la case à cocher Pour gaucher puis cliquez sur Fermer pour faire passer le bouton principal de la souris de la gauche vers la droite (ce qui permet l'utilisation de la souris par la main gauche).
Pour insérer un caractère spécial dans un fichier gedit, choisissez ApplicationsAccessoiresTable des caractères depuis la barre du menu principal. Ensuite, choisissez RechercheTrouver… depuis la barre du menu Table des caractères, saisissez le nom du caractère dans le champ Recherche puis cliquez sur Suivant. Le caractère recherché sera surligné dans la Table des caractères. Double-cliquez sur le caractère surligné pour le placer dans le champ Texte à copier, puis cliquez sur le bouton Copier. Vous pouvez désormais revenir à votre document et choisir ModifierColler depuis la barre du menu gedit.
Le texte ci-dessus contient des noms d'applications, des noms de menus et d'autres éléments s'appliquant à l'ensemble du système, des boutons et textes que l'on trouve dans une interface graphique. Ils sont tous présentés sous la forme gras proportionnel et identifiables en fonction du contexte.
Italique gras à espacement fixe ou Italique gras proportionnel
Qu'ils soient en caractères gras à espacement fixe ou à caractères gras proportionnels, l'ajout de l'italique indique la présence de texte remplaçable ou variable. Les caractères en italique indiquent la présence de texte que vous ne saisissez pas littéralement ou de texte affiché qui change en fonction des circonstances. Par exemple :
Pour se connecter à une machine distante en utilisant ssh, saisissez ssh nom d'utilisateur@domain.name (nom.domaine) après l'invite de commande de la console. Si la machine distante est exemple.com et que votre nom d'utilisateur pour cette machine est john, saisissez ssh john@example.com.
La commande mount -o remount système de fichiers monte le système de fichiers nommé. Ainsi, pour monter /home dans le système de fichiers, la commande est mount -o remount /home.
Pour connaître la version d'un paquet actuellement installé, utilisez la commande rpm -q paquet. Elle vous permettra de retourner le résultat suivant : version-de-paquet.
Remarquez que les mots en gras italique ci-dessus — username (nom d'utilisateur), domain.name (nom.domaine), file-system (système de fichiers), package (paquetage), version et release (sortie commerciale). Chaque mot est un espace réservé au texte, soit pour le texte que vous entrez lors de la saisie d'une commande, soit pour le texte affiché par le système.
Mis à part l'utilisation habituelle de présentation du titre d'un ouvrage, les caractères italiques indiquent l'utilisation initiale d'un terme nouveau et important. Ainsi :
Publican est un système de publication DocBook.

2.2. Conventions pour citations mises en avant

Les sorties de terminaux et les citations de code source sont mis en avant par rapport au texte avoisinant.
Les sorties envoyées vers un terminal sont en caractères Romains à espacement fixe et présentées ainsi :
books        Desktop   documentation  drafts  mss    photos   stuff  svn
books_tests  Desktop1  downloads      images  notes  scripts  svgs
Les citations de code source sont également présentées en romains à espacement fixe mais sont présentés et surlignés comme suit :
static int kvm_vm_ioctl_deassign_device(struct kvm *kvm,
                 struct kvm_assigned_pci_dev *assigned_dev)
{
         int r = 0;
         struct kvm_assigned_dev_kernel *match;

         mutex_lock(&kvm->lock);

         match = kvm_find_assigned_dev(&kvm->arch.assigned_dev_head,
                                       assigned_dev->assigned_dev_id);
         if (!match) {
                 printk(KERN_INFO "%s: device hasn't been assigned before, "
                   "so cannot be deassigned\n", __func__);
                 r = -EINVAL;
                 goto out;
         }

         kvm_deassign_device(kvm, match);

         kvm_free_assigned_device(kvm, match);

out:
         mutex_unlock(&kvm->lock);
         return r;
}

2.3. Notes et avertissements

Enfin, nous utilisons trois styles visuels pour attirer l'attention sur des informations qui auraient pu être normalement négligées :

Note

Une remarque est une forme de conseil, un raccourci ou une approche alternative par rapport à une tâche à entreprendre. L'ignorer ne devrait pas provoquer de conséquences négatives, mais vous pourriez passer à côté d'une astuce qui vous aurait simplifiée la vie.

Important

Les blocs d'informations importantes détaillent des éléments qui pourraient être facilement négligés : des modifications de configurations qui s'appliquent uniquement à la session actuelle ou des services qui ont besoin d'être redémarrés avant toute mise à jour. Si vous ignorez une case étiquetée « Important », vous ne perdrez aucunes données mais cela pourrait être source de frustration et d'irritation.

Avertissement

Un avertissement ne devrait pas être ignoré. Ignorer des avertissements risque fortement d'entrainer des pertes de données.

3. Obtenir de l'aide et faire des commentaires

3.1. Avez-vous besoin d'aide ?

Si vous rencontrez des difficultés avec l'une des procédures décrites dans cette documentation, veuillez visiter le Portail Client Red Hat sur http://access.redhat.com. Sur le portail client, vous pourrez :
  • effectuer des recherches ou naviguer sur la base de connaissances d'articles de support techniques concernant les produits Red Hat.
  • soumettre une requête de support au service de support global Red Hat (GSS).
  • accéder aux documents des autres produits de Red Hat.
Red Hat est l'hôte de nombreuses listes de diffusion traitant de ses logiciels et technologies. Vous trouverez un ensemble des listes de diffusion disponibles au public sur https://www.redhat.com/mailman/listinfo. Cliquez sur le nom d'une liste pour vous inscrire à celle-ci ou pour accéder à ses archives.

3.2. Vos commentaires sont importants !

Si vous trouvez des fautes de frappe ou si vous avez des suggestions pour améliorer ce manuel, n'hésitez surtout pas à nous en faire part ! Veuillez envoyer vos remarques par l'entremise de Bugzilla (http://bugzilla.redhat.com/) pour le produit CloudForms Common.
Lorsque vous soumettez un rapport de bogues, veuillez indiquer clairement les références du manuel : Documentation
Si vous avez des suggestions pour améliorer la documentation, essayez de les décrire le plus précisément possible. Si vous avez trouvé une erreur, veuillez non seulement indiquer le numéro de section où elle se trouve mais également ajouter un extrait du texte qui l'entoure, afin que nous puissions la retrouver facilement.

Chapitre 1. Introduction

CloudForms
Red Hat CloudForms est un produit cloud hybride IaaS (« Infrastructure as a Service ») sur site vous permettant de créer et gérer des clouds privés et publiques. Il fournit aux utilisateurs des ressources informatiques en libre-service de manière gérée, gouvernée et sécurisée.
CloudForms se concentre sur deux distincts ensembles de capacités liés aux IaaS :
  1. Fournir les outils pour créer et gérer des clouds hybrides.
  2. Fournir les outils et processus pour créer, gérer et lancer des applications exécutées sur des clouds hybrides.
CloudForms s'intègre aux produits et technologies existants, y compris avec les serveurs physiques et les plate-formes de virtualisation provenant d'autres fournisseurs, afin de fournir l'accès le plus facile possible à un cloud sur site. Avec CloudForms, il est possible de migrer vers de multiples fournisseurs de clouds publiques, y compris ceux exécutant un pile logicielle originaire d'un autre fournisseur.
CloudForms fournit la gestion des ressources et un flux de travail automatisé, ainsi que des politiques pour gérer différents ensembles d'applications commerciales dans des environnements de clouds hybrides. CloudForms permet aussi aux organisations de tirer parti des clouds publics pour une informatique de type paiement à l'utilisation sans avoir à créer de nouveau silo ou à perdre le contrôle de la sécurité ou de la gouvernance informatique.
Il est possible de gérer les applications et l'infrastructure comme s'il ne s'agissait que d'une seul unité, plutôt qu'en tant que différents silos, facilitant ainsi la tâche d'assurance d'une conformité continue. De cette manière, toute l'infrastructure et toutes les applications pourront constamment rester synchronisées avec les politiques établies.
L'utilisation de CloudForms est un processus à quatre étapes.
Les quatre étapes du système CloudForms

Figure 1.1. Les quatre étapes du système CloudForms


  • Phase 1: utilisez CloudForms pour créer un environnement d'exploitation standard en tant que modèle de composant principal.
  • Phase 2: créez des modèles système sur le haut d'un modèle de composant principal et personnalisez chaque système selon les spécifications souhaitées. Organisez des collections de modèles de composant dans des modèles d'applications.
  • Phase 3: déployez et gérez les applications dans des environnements cloud et fournissez la configuration du runtime.
  • Phase 4 : Fournit vos systèmes avec des correctifs, des mises à jour et assure une conformité continuelle avec la politique des abonnements Red Hat.
À propos de CloudForms Cloud Engine
CloudForms Cloud Engine est une application de gestion pour des ressources cloud. CloudForms Cloud Engine fournit les fonctions suivantes :
  • Outils pour extraire et utiliser des ressources depuis des fournisseurs de ressources cloud publiques et privés.
  • Création de composants utilisés pour produire des instances de machine virtuelle sur des fournisseurs de ressources cloud.
  • Déploiement et configuration du runtime des instances de machines virtuelles.
  • Définition des quotas de déploiement et des permissions des utilisateurs.

1.1. Composants

CloudForms Cloud Engine contient plusieurs composants qui fonctionnent ensemble pour construire et gérer des instances de machines virtuelles. Les sections suivantes traitent de ces composants :
Conductor
Console de gestion basée web pour aider les utilisateurs à contrôler de multiples clouds avec les composants de CloudForms Cloud Engine.
Image Factory (imagefactory)
Image Factory est un créateur d'image cloud. Image Factory crée des images pour divers fournisseurs de ressources cloud à l'aide de modèles de description basés sur langage.
Image Warehouse (iwhd)
Image Warehouse gère les images créées avec Image Factory et les place sur les fournisseurs de ressources cloud qui leurs sont associés.
Audrey
Audrey est un ensemble d'outils pour la configuration du runtime sur des instances cloud. Audrey communique à l'aide de deux composants :
  • Serveur de configuration Audrey - Ce composant agit en tant que proxy lorsque CloudForms Cloud Engine communique avec des instances Audrey.
  • Agent Audrey - Ce composant est installé sur une instance pour communiquer avec le Serveur de configuration Audrey. Les utilisateurs devront inclure ce composant dans un modèle d'image en tant que paquetage supplémentaire à installer afin d'autoriser Audrey sur une instance. L'agent Audrey communique avec le serveur de configuration Audrey lorsque l'instance est lancée. Ceci permet à l'utilisateur de CloudForms Cloud Engine d'effectuer une configuration supplémentaire à l'aide d'un script personnalisable.

1.2. Systèmes d'exploitation des instances prises en charge

CloudForms Cloud Engine prend en charge les systèmes d'exploitation des instances de machines virtuelles suivants :

Tableau 1.1. Systèmes d'exploitation des instances prises en charge

Système d'exploitation Versions
Red Hat Enterprise Linux 6 6.2, 6.1
Red Hat Enterprise Linux 5 5.8, 5.7

Important

CloudForms Cloud Engine offre la possibilité d'installer d'autres systèmes d'exploitation invités sur les instances de machine virtuelle mais toutes les fonctionnalités de ceux-ci ne sont prises en charge.

Chapitre 2. Recherche et filtrage

CloudForms Cloud Engine offre des fonctionnalités pour trouver et classer les ressources de votre cloud. Vous trouverez ces fonctionnalités dans l'Affichage tableau de chaque section.
Affichage tableau

Figure 2.1. Affichage tableau


2.1. Recherche

Recherchez des ressources dans CloudForms Cloud Engine à l'aide de la boîte de recherche dans le coin en haut à droite de chaque Affichage tableau. Saisissez la valeur de recherche dans la boîte et appuyez sur Entrée. CloudForms Cloud Engine retournera alors une liste des ressources basée sur votre critère de recherche.

2.2. Filtrage

Filtrez des ressources dans CloudForms Cloud Engine à l'aide de la boîte de sélection de filtrage dans le coin en haut à droite de chaque Affichage tableau. Cliquez sur la boîte de filtage et sélectionnez la méthode de filtrage. CloudForms Cloud Engine retournera alors une liste des ressources basée sur votre méthode de filtrage.

Chapitre 3. Première connexion

CloudForms Cloud Engine utilise une interface web pour contrôler l'application. L'accès à CloudForms Cloud Engine requiert un nom d'utilisateur et un mot de passe.
Écran de connexion CloudForms Cloud Engine

Figure 3.1. Écran de connexion CloudForms Cloud Engine


Accéder à CloudForms Cloud Engine

Résumé des tâches

Accédez à CloudForms Cloud Engine à l'aide d'un navigateur web. Connectez-vous à CloudForms Cloud Engine avec votre nom d'utilisateur et votre mot de passe.

Prérequis des tâches

Vous devrez remplir les conditions suivantes avant de pouvoir continuer avec cette tâche :
  • L'installation de CloudForms Cloud Engine doit être configurée.

Procédure 3.1. Accéder à CloudForms Cloud Engine

  1. Veuillez utiliser votre navigateur web préféré puis rendez-vous sur https://[CloudEngineHost]/conductor
  2. Saisissez votre nom d'utilisateur et votre mot de passe puis cliquez sur Connexion.
Résultat :
Une connexion réussie vous dirigera sur le tableau de bord Monitor (« Suivi ») de CloudForms Cloud Engine, qui affiche les informations critiques concernant vos environnements cloud.

Chapitre 4. Ressources Cloud

CloudForms Cloud Engine contient un ensemble d'outils administratifs pour gérer des ressources cloud, telles que les abstractions de matériel de machine virtuelle et le stockage. Ces ressources résident sur les fournisseurs de ressources cloud.
Fournisseurs de ressources cloud
Un fournisseur de ressources cloud est un environnement spécifique de virtualisation publique ou privé. Les utilisateurs extraient des ressources des fournisseurs de ressources cloud pour créer des profils de ressources cloud, que CloudForms Cloud Engine utilise pour créer des instances de machines virtuelles dans un déploiement. Ainsi, Amazon EC2 (Amazon Elastic Compute Cloud), Rackspace, GoGrid, un environnement VMWare ESX privé ou un environnement Red Hat Enterprise Virtualization privé sont tous des exemples fournisseurs de ressources cloud.
Gestion des ressources cloud pour les déploiements

Figure 4.1. Gestion des ressources cloud pour les déploiements


CloudForms Cloud Engine gère de multiples définitions de fournisseurs de ressources cloud simultanément et communique à chaque fournisseur de ressources cloud à l'aide d'une interface de programmation d'applications nommée Deltacloud.
Deltacloud
Deltacloud est une API en open source qui extrait les différences entre les fournisseurs de ressources cloud pour la gestion des ressources. Deltacloud est une API REST basée sur service. Les communiquent sur HTTP avec le serveur Deltacloud, qui interagit avec des fournisseurs cloud spécifiques.

Tableau 4.1. Fournisseurs de ressources cloud pris en charge

Type de fournisseur Fournisseurs pris en charge
Produits cloud privé Red Hat Enterprise Virtualization, VMWare vSphere
Fournisseurs de cloud publique Amazon EC2

4.1. Paramétrer une connexion fournisseur de ressources cloud

Le paramétrage d'un fournisseur de ressources cloud nécessite avant tout une connexion à un fournisseur utilisant le pilote Deltacloud approprié. Paramétrez votre connexion au fournisseur de ressources cloud avec la procédure suivante.
Connexion aux fournisseurs de ressources cloud

Figure 4.2. Connexion aux fournisseurs de ressources cloud


Paramétrer une connexion fournisseur de ressources cloud

Résumé des tâches

Cette procédure paramètres une nouvelle connexion fournisseur de ressources cloud dans CloudForms Cloud Engine.

Procédure 4.1. Paramétrer une connexion fournisseur de ressources cloud

  1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
  2. Cliquez sur Fournisseurs de ressources cloud.
  3. Si aucune connexion de fournisseur de ressources n'est disponible, CloudForms Cloud Engine vous demandera d'en créer une. Cliquez sur le bouton Créer un nouveau fournisseur de ressources cloud.
  4. Saisissez le Nom du fournisseur de ressources cloud de cette connexion.
  5. Saisissez l'URL du fournisseur de ressources cloud du pilote API Deltacloud correct.
  6. Choisissez un Type de fournisseur de ressources cloud à partir de la liste des fournisseurs de ressources pris en charge.
  7. Saisissez tout en-tête supplémentaire pour le pilote Deltacloud dans le champ X-Deltacloud-Provider.
  8. Cliquez sur le bouton Enregistrer le fournisseur de ressources cloud pour enregistrer votre nouvelle connexion fournisseur de ressources cloud.
  9. Ajoutez des fournisseurs de ressources cloud supplémentaires via +Créer un nouveau fournisseur de ressources cloud depuis le menu déroulant Choisir un fournisseur.
Résultat :
Ceci crée une connexion fournisseur de ressources cloud. Utilisez cette connexion lorsque vous saisissez les détails du compte fournisseur de ressources cloud.

Note

Les administrateurs CloudForms Cloud Engine ont la possibilité d'ajouter des fournisseurs de ressources cloud à l'aide de l'outil de ligne de commande aeolus-configure. Veuillez consulter la « Section 3.2. Configuration de CloudForms Cloud Engine » du Guide d'installation CloudForms pour obtenir plus d'informations sur l'utilisation de aeolus-configure.

Désactiver une connexion fournisseur de ressources cloud

Résumé des tâches

Cette procédure désactive une connexion fournisseur de ressources cloud dans CloudForms Cloud Engine.

Procédure 4.2. Désactiver une connexion fournisseur de ressources cloud

  1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
  2. Cliquez sur Fournisseurs de ressources cloud.
  3. Utilisez le menu déroulant Choisir un fournisseur pour sélectionner un fournisseur à désactiver.
  4. Cliquez sur l'interrupteur à glissière pour changer l'état du fournisseur de ON à OFF.
  5. Un message d'alerte s'affiche :
    Désactiver le fournisseur ? Toutes ses instances seront arrêtées !
    
    Cliquez sur Valider. L'écran de désactivation de fournisseur apparaît.
Résultat :
La connexion fournisseur de ressources cloud est désactivée et toutes les instances CloudForms Cloud Engine sont arrêtées.

4.2. Paramétrer un compte de fournisseur de ressources cloud

Chaque fournisseur de ressources cloud héberge un ensemble de comptes pour que les utilisateurs puissent gérer leurs ressources cloud. CloudForms Cloud Engine peut contrôler de multiples compte pour un seul fournisseur de ressources cloud.
Création du compte fournisseur de ressources cloud

Figure 4.3. Création du compte fournisseur de ressources cloud


Paramétrer un compte de fournisseur de ressources cloud

Résumé des tâches

Cette procédure paramètre CloudForms Cloud Engine pour se connecter au compte de fournisseur de ressources cloud.

Procédure 4.3. Paramétrer un compte de fournisseur de ressources cloud

  1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
  2. Cliquez sur Fournisseurs de ressources cloud.
  3. Utilisez le menu déroulant Choisir un fournisseur pour sélectionner un fournisseur de ressources cloud auquel ajouter un compte.
  4. Cliquez sur Comptes.
  5. Cliquez sur le bouton Nouveau compte. L'écran Nouveau compte fournisseur apparaît.
  6. Cliquez sur le Nom du compte du compte.
  7. Saisissez les informations d'identification de compte du fournisseur de ressources.

    Tableau 4.2. Détails d'authentification requis pour Amazon EC2

    Champ d'authentification Description
    Clé d'accès
    ID de clé d'accès de 20 caractères créé dans votre compte Amazon Web Services sous Informations d'identification de sécurité.
    Clé d'accès secrète
    Clé d'accès secrète associée à l'ID de la clé d'accès. Cette clé d'accès secrète se trouve dans votre compte Amazon Web Services sous Informations d'identification de sécurité.
    Numéro de compte
    Votre numéro de compte Amazon Web Services à 12 chiffres se trouve dans votre compte Amazon Web Services sous Informations d'identification de sécurité.
    Clé
    Téléchargement de clé privée encodée PEM. Obtenez cette clé privée à partir de votre compte Amazon Web Services sous Informations d'identification de sécurité.
    Certificat
    Téléchargement du fichier certificat encodé PEM. Obtenez ce certificat à partir de votre compte Amazon Web Services sous Informations d'identification de sécurité.

    Tableau 4.3. Détails d'authentification de RHEV-M et VMWare vSphere

    Champ d'authentification Description
    Nom d'utilisateur :
    Utilisateur avec accès administratif au fournisseur.
    Mot de passe
    Mot de passe associé à l'utilisateur.

  8. Saisissez la Priorité de votre fournisseur de ressources cloud. Ceci définit l'ordre de priorité dans lequel CloudForms Cloud Engine utilise les fournisseurs de ressources cloud.
  9. Saisissez le Quota de ce compte. Le quota définit la limite des instances de ce compte.
  10. Cliquez sur le bouton Enregistrer pour enregistrer la nouvelle configuration du compte de fournisseur de ressources cloud.
Résultat :
CloudForms Cloud Engine enregistre les détails du compte de fournisseur de ressources cloud. Associez ce compte à des zones de ressources cloud dans votre environnement CloudForms Cloud Engine.

4.2.1. Ajouter la configuration d'Audrey à un compte de fournisseur de ressources cloud

CloudForms Cloud Engine permet l'utilisation du Serveur de configuration Audrey avec les fournisseurs de ressources cloud.

Ajouter un serveur de configuration Audrey à un compte de fournisseur de ressources cloud

Résumé des tâches

Cette procédure ajoute l'authentification du serveur de configuration Audrey à un compte de fournisseur de ressources cloud. Ceci permet à une instance avec l'agent Audrey de communiquer avec CloudForms Cloud Engine.

Procédure 4.4. Ajouter un serveur de configuration Audrey

  1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
  2. Cliquez sur Fournisseurs de ressources cloud.
  3. Cliquez sur Comptes pour votre fournisseur de ressources cloud.
  4. Cliquez sur le lien du compte souhaité dans la colonne Nom du compte. Les informations du compte de fournisseur de ressources cloud apparaissent.
  5. Cliquez sur le lien Ajouter pour l'option Serveur de configuration.
  6. Saisissez le Point de terminaison de serveur (URL) de votre serveur de configuration.
  7. Saisissez la Clé consommateur de votre serveur de configuration.
  8. Saisissez le Secret consommateur de votre serveur de configuration.
  9. Cliquez sur le bouton Enregistrer. CloudForms Cloud Engine teste la connexion au serveur de configuration et enregistre vos détails.
Résultat :
CloudForms Cloud Engine ajoute les détails de l'authentification du serveur de configuration au compte de fournisseur de ressources cloud choisi.

Modifier les détails du serveur de configuration Audrey

Résumé des tâches

Cette procédure modifie l'authentification du serveur de configuration Audrey d'un compte de fournisseur de ressources cloud.

Procédure 4.5. Modifier les détails du serveur de configuration Audrey

  1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
  2. Cliquez sur Fournisseurs de ressources cloud.
  3. Cliquez sur Comptes.
  4. Cliquez sur le lien du compte souhaité dans la colonne Nom du compte. Les informations du compte de fournisseur de ressources cloud apparaissent, y compris les détails du serveur de configuration.
  5. Cliquez sur le lien Modifier pour l'option Serveur de configuration.
  6. Modifier les paramètres du serveur de configuration Audrey.
  7. Cliquez sur le bouton Enregistrer. CloudForms Cloud Engine teste la connexion au serveur de configuration et enregistre vos détails.
Résultat :
CloudForms Cloud Engine enregistre les modifications des détails de l'authentification du serveur de configuration de votre compte de fournisseur de ressources cloud.

Supprimer les détails du serveur de configuration Audrey

Résumé des tâches

Cette procédure supprime l'authentification du serveur de configuration Audrey d'un compte de fournisseur de ressources cloud.

Procédure 4.6. Supprimer un serveur de configuration Audrey

  1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
  2. Cliquez sur Fournisseurs de ressources cloud.
  3. Cliquez sur Comptes.
  4. Cliquez sur le lien du compte souhaité dans la colonne Nom du compte.
  5. Les informations du compte fournisseur de ressources cloud s'affichent et incluent les détails du serveur de configuration. Cliquez sur le lien Supprimer de l'option Serveur de configuration.
  6. Un message d'alerte s'affiche :
    Êtes-vous certain de vouloir supprimer ce serveur de configuration ?
    
    Cliquez sur Valider.
Résultat :
CloudForms Cloud Engine supprime les détails de l'authentification du serveur de configuration du compte de fournisseur de ressources cloud choisi.

4.3. Paramétrage d'un profil de ressources cloud

CloudForms Cloud Engine vous permet de définir des profils de ressources cloud pour vos déploiements.
Profils de ressources cloud
Un profil de ressources cloud extrait les paramètres de configuration du matériel sur de multiples fournisseurs dans le cloud et les applique à une instance de machine virtuelle pendant le déploiement sur un fournisseur de ressources cloud. Chaque profil de ressources cloud contient une valeur minimum définie pour la mémoire, les CPU, le stockage et l'architecture. CloudForms Cloud Engine fait correspondre cet ensemble de valeurs avec le profil prédéfini le plus proche de chaque fournisseur.
Paramétrez un profil de ressources cloud avec la procédure suivante.
Création d'un profil de ressources cloud

Figure 4.4. Création d'un profil de ressources cloud


Créer un nouveau profil de ressources cloud

Résumé des tâches

Cette procédure crée un nouveau profil de ressources cloud dans CloudForms Cloud Engine. CloudForms Cloud Engine fait correspondre ce profil de ressources cloud avec les profils de vos fournisseurs de ressources, qui déterminent les environnement optimaux pour les déploiements d'applications.

Procédure 4.7. Créer un nouveau profil de ressources cloud

  1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
  2. Cliquez sur Contenu.
  3. Cliquez sur Matériel.
  4. Cliquez sur le bouton Nouveau profil de ressources cloud.
  5. Saisissez le Nom du profil de ressources cloud.
  6. Saisissez la quantité de Mémoire du profil de ressources cloud.
  7. Saisissez le nombre de CPU pour le profil de ressources cloud.
  8. Saisissez la taille du Stockage en gigaoctets.
  9. Sélectionnez le type d'Architecture du système pour le profil. 32 bits (i386) ou 64 bits (x86_64).
  10. Cliquez sur le bouton Vérifier les correspondances pour afficher les profils des fournisseurs de ressources cloud qui correspondent à la configuration que vous souhaitez.
  11. Cliquez sur le bouton Enregistrer pour enregistrer votre nouvelle configuration de profil de ressources cloud.
Résultat :
CloudForms Cloud Engine crée un nouveau profil de ressources cloud. Ce profil définit les spécifications abstraites de matériel pour des instances dans un déploiement d'applications.

Note

Certains fournisseurs de ressources de cloud privé peuvent ne pas correspondre aux profils de ressources si un utilisateur saisit des données de stockage. Dans ce type de cas, veuillez laisser le champ Storage (stockage) blanc.

4.4. Paramétrer un cluster de ressources cloud

CloudForms Cloud Engine vous permet de définir des clusters de ressources cloud pour regrouper vos fournisseurs de ressources cloud.
Clusters de ressources cloud
Un cluster de ressources cloud est une méthode spécifique au fournisseur de regrouper les ressources cloud. Les clusters de ressources cloud contiennent soit des fournisseurs de ressources cloud, comme Amazon EC2 ou Red Hat Enterprise Virtualization, soit leurs zones de disponibilité ou centres de données spécifiques, comme les régions Amazon EC2 ou centres de données dans un environnement Red Hat Enterprise Virtualization. CloudForms Cloud Engine utilise des clusters de ressources cloud pour lancer des déploiements dans un fournisseur ou un centre de données spécifique. Si un cluster de ressources cloud contient plus d'un mappage, CloudForms Cloud Engine sélectionnera le mappage en se basant sur la priorité du compte du fournisseur. Ceci fournit à un administrateur de CloudForms Cloud Engine la possibilité de grouper les ressources cloud depuis plusieurs comptes de fournisseur et groupes spécifiques au fournisseur sous un seul et unique cluster de ressources cloud.

Important

Pour lancer dans un cluster spécifique, assurez-vous de définir le mappage du cluster uniquement, et non le mappage du fournisseur.
Paramétrez un cluster de ressources cloud avec la procédure suivante.
Création d'un cluster de ressources cloud

Figure 4.5. Création d'un cluster de ressources cloud


Paramétrer un cluster de ressources cloud

Résumé des tâches

Cette procédure crée un nouveau cluster de ressources cloud dans CloudForms Cloud Engine et le mappe à un fournisseur de ressources cloud spécifique.

Procédure 4.8. Créer et mapper un cluster de ressources cloud

  1. Créer un cluster de ressources cloud :
    1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
    2. Cliquez sur Contenu.
    3. Cliquez sur Clusters de ressources cloud.
    4. Cliquez sur le bouton Nouveaux clusters de ressources cloud.
    5. Fournissez à votre cluster un Nom de cluster de ressources cloud valide.
    6. Cliquez sur le bouton Enregistrer pour enregistrer le nouveau cluster de ressources cloud.
  2. Mapper un cluster de ressources cloud :
    1. Option 1 : Cliquez sur Ajouter un mappage à un fournisseur de ressources cloud pour mapper votre cluster de ressources cloud à un fournisseur de ressources cloud. Sélectionnez un fournisseur de ressources cloud et cliquez sur Enregistrer.
    2. Option 2 : Cliquez sur Ajouter un mappage à un cluster de ressources cloud pour mapper votre cluster de ressources cloud à une liste des clusters de vos fournisseurs de ressources cloud. Sélectionnez un cluster et cliquez sur Enregistrer.
  3. Pour supprimer un ou plusieurs mappage(s), sélectionnez chaque mappage en cliquant sur les cases à cocher sur la gauche et cliquez sur Supprimer.
Résultat :
CloudForms Cloud Engine crée un cluster de ressources cloud contenant un ou plusieurs mappage(s).

4.5. Paramétrer un cloud

CloudForms Cloud Engine offre la possibilité de définir des clouds pour regrouper vos zones de ressources cloud.
Zones de ressources cloud organisées en clouds

Figure 4.6. Zones de ressources cloud organisées en clouds


Clouds
Un cloud rationalise le paramétrage de multiples zones de ressources cloud pour les connecter à un ensemble de comptes fournisseur de ressources cloud. Un cloud contient de multiples zones de ressources cloud mais chaque zone de ressources appartient à un cloud uniquement. Les clouds associés à de multiples comptes de fournisseurs de ressources cloud et les comptes des fournisseurs de ressources cloud fournissent des ressources à de multiples clouds. Un administrateur choisit un cloud unique, au lieu de devoir choisir plusieurs comptes de fournisseurs, pendant la création de la zone des ressources cloud. Un cloud possède un quota d'instances pour limiter les ressources de fournisseur offertes aux zones de ressources cloud.
Paramétrez un cloud avec la procédure suivante.
Création d'un cloud

Figure 4.7. Création d'un cloud


Créer un nouveau cloud

Résumé des tâches

Cette procédure crée un nouveau cloud dans CloudForms Cloud Engine. Un cloud organise vos zones de ressources cloud en groupes assignant des ressources à partir des fournisseurs de ressources cloud

Procédure 4.9. Créer et paramétrer un cloud

  1. Créer un cloud :
    1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
    2. Cliquez sur Clouds. Une liste de vos clouds s'affiche.
    3. Cliquez sur le bouton Nouveau cloud.
    4. Spécifiez un Nom de cloud valide.
    5. Spécifiez Nombre d'instances maximum. Laissez ce champ vide pour des instances illimitées.
    6. Cliquez sur le bouton Enregistrer pour enregistrer votre nouveau cloud.
  2. Associer un cloud à un compte de fournisseur de ressources cloud :
    1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
    2. Cliquez sur Clouds. Une liste de vos clouds s'affiche.
    3. Cliquez sur le nom du cloud choisi.
    4. Cliquez sur Comptes. La liste des comptes de fournisseurs de ressources cloud associés à ce cloud s'affiche sous la forme d'un tableau.
    5. Cliquez sur le bouton Ajouter un compte. Une liste des comptes de fournisseurs de ressources cloud non-associés s'affiche sous la forme d'un tableau.
    6. Sélectionnez les cases à cocher de tous les comptes de fournisseur de ressources cloud à associer au cloud choisi.
    7. Cliquez sur le bouton Ajouter un compte pour ajouter les comptes fournisseur de ressources cloud choisis.
Résultat :
CloudForms crée un nouveau cloud et l'associe aux comptes des fournisseurs de ressources cloud choisis.
La création d'un cloud et l'association avec un compte fournisseur de ressources cloud alloue des ressources pour les applications. Un utilisateur CloudForms peut maintenant créer une zone de ressources cloud à l'intérieur du cloud.

4.6. Paramétrer une zone de ressources cloud

CloudForms Cloud Engine offre la possibilité de définir des zones de ressources cloud pour regrouper vos déploiements.
Zones de ressources cloud
Une zone de ressources cloud est un conteneur logique pour des déploiements d'applications. CloudForms Cloud Engine lance un déploiement sur une zone uniquement si le cloud de la zone contient suffisamment de ressources du fournisseur cloud pour satisfaire le déploiement du profil de ressources cloud. CloudForms instaure aussi un quota pour chaque zone afin de définir le nombre maximum d'instances générées à partir des déploiements d'application.
Paramétrez une zone de ressources cloud avec la procédure suivante.
Création d'une zone de ressources cloud

Figure 4.8. Création d'une zone de ressources cloud


Créer une zone de ressources cloud

Cette procédure crée une zone de ressources cloud dans CloudForms Cloud Engine. Cette zone de ressources cloud contient vos déploiements d'application.

Procédure 4.10. Créer une zone de ressources cloud

  1. Cliquez sur l'onglet d'application Administrer.
  2. Cliquez sur Clouds. Une liste de vos clouds s'affiche.
  3. Cliquez sur le bouton Nouvelle zone de ressources cloud du cloud choisi.
  4. Spécifiez un Nom valide pour la zone de ressources.
  5. Modifiez le Cloud à partir du sélecteur déroulant si nécessaire.
  6. Spécifiez le Quota maximum d'instances dans la zone de ressources. Cliquez sur unlimited (illimité) pour un nombre d'instances illimité.
  7. Cochez la case Zone de ressources cloud activée ? pour paramétrer la zone de ressources sur un état actif.
  8. Cliquez sur le bouton Enregistrer pour enregistrer la nouvelle zone de ressources cloud.
Résultat :
CloudForms Cloud Engine crée une nouvelle zone de ressources cloud dans le cloud choisi.
La création d'une zone de ressources cloud offre à l'utilisateur CloudForms les moyens d'organiser et de lancer des déploiements.

Chapitre 5. Modèles des composants

CloudForms Cloud Engine crée des images à partir d'un fichier de modèle de composant.
Modèles de composants
Un modèle de composant est un fichier de configuration avec des paramètres correspondants à une liste de paquetages et d'architectures système pour une machine virtuelle. CloudForms Cloud Engine crée un modèle de composant dans une image, que l'utilisateur CloudForms Cloud Engine déploiera en tant qu'instances de machines virtuelles.

5.1. Écrire un modèle de composant

Un modèle de composant utilise TDL (de l'anglais, « Template Description Language ») pour représenter un système.
TDL (« Template Description Language »)
TDL est un langage basé sur XML pour créer des modèles de composants pour CloudForms. Les fichiers TDL définissent les aspects d'une instance de machine virtuelle, y compris le système d'exploitation, les paramètres d'installation, les paquetages et les fichiers.
Les spécifications TDL complètes sont disponibles dans Annexe A, Schéma TDL (« Template Description Language »)

Création d'un modèle de composant

Résumé des tâches

Cette tâche crée manuellement un nouveau fichier modèle de composant.

Procédure 5.1. Création d'un modèle de composant

  1. Ouvrez un éditeur de texte et créez un nouveau fichier.
  2. Commencez votre modèle de composant par la déclaration XML et ouvrez une balise template :
    <?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
    <template>
  3. Fournissez un name (nom) et une description (optionnellement) au modèle de composant :
    <name>text</name>
    <description>text</description>
  4. Définissez les éléments os :
    <os>
        <name>text</name>
        <version>text</version>
        <arch>x86_64</arch>
        <install type="url">
            <url>test</url>
            <md5sum>text</md5sum>
        </install>
        <rootpw>text</rootpw>
        <key>text</key>
    </os>

    Note

    Assurez-vous de sélectionner une valeur name (nom) appropriée. Voir Section A.12, « name (SE) » pour obtenir davantage d'informations.

    Note

    Assurez-vous de sélectionner une valeur version appropriée. Voir Section A.25, « version » pour obtenir davantage d'informations.
  5. Définissez des packages (paquetages) supplémentaires :
    <packages>
        <package name="text">
            <repository>text</repository>
            <file>text</file> 
            <arguments>text</arguments>
        </package>
        ...
    </packages>
  6. Définissez des repositories (référentiels) supplémentaires :
    <repositories>
        <repository name="text">
            <url>text</url>
            <signed>Boolean (true|false|yes|no)</signed>
        </repository>
        ...
    </repositories>

    Note

    Assurez-vous de bien utiliser un nom de domaine complet pour l'url au lieu de localhost lors de la référence à tout référentiel hébergé sur l'hôte CloudForms Cloud Engine. Utiliser localhost fait référence à l'image invité et non à l'hôte Cloud Engine.
  7. Définissez files (fichiers) pour enregistrer la post-installation :
    <files>
        <file name="text" type="raw|base64">text|pattern = "[a-zA-Z0-9+/]+={0,2}"</file>
        ...
    </files>
  8. Définissez commands (commandes) pour exécuter la post-installation :
    <commands>
        <command name="text" type="raw|base64">text|pattern = "[a-zA-Z0-9+/]+={0,2}"</command>
        ...
    </commands>
  9. Fermez le modèle de composant à l'aide d'une balise template de fermeture :
    </template>
  10. Enregistrez votre fichier modèle de composant.
Résultat :
Un nouveau modèle de composant est créé. Importez ce modèle de composant dans CloudForms Cloud Engine pour créer des images pour vos instances.

5.1.1. Exemple de modèles de composants

Exemple 5.1. Exemple d'un modèle de composant Red Hat Enterprise Linux 6.2

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<template>
    <name>RHEL6-2</name>
    <description>A Red Hat Enterprise Linux 6.2 image</description>
    <os>
        <name>RHEL-6</name>
        <version>2</version>
        <arch>x86_64</arch>
        <install type='iso'>
            <iso>http://example.org/rhel-6-x86_64.iso</iso>
        </install>
        <rootpw>p@55w0rd!</rootpw>
    </os>
</template>

Exemple 5.2. Exemple d'un modèle de composant Red Hat Enterprise Linux 5.7

<?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
<template>
    <name>RHEL5</name>
    <description>A Red Hat Enterprise Linux 5.7 image</description>
    <os>
        <name>RHEL-5</name>
        <version>U7</version>
        <arch>x86_64</arch>
        <install type='iso'>
            <iso>http://example.org/rhel-5.7-x86_64.iso</iso>
        </install>
        <rootpw>p@55w0rd!</rootpw>
    </os>
</template>

5.2. Exporter un modèle de composant à partir de System Engine

CloudForms Cloud Engine offre la possibilité d'importer des fichiers TDL générés avec CloudForms System Engine.
À propos de System Engine
CloudForms System Engine est une application IaaS (« Infrastructure as a Service ») qui fournit des outils pour mettre à jour et surveiller des systèmes dans des clouds privés et hybrides. System Engine peut être utilisé pour configurer de nouveaux systèmes, s'abonner à des mises à jour et maintenir des installations dans des environnements distribués.
Utilisez System Engine pour créer et exporter des modèles système à utiliser dans CloudForms Cloud Engine.
Modèles système
Les Modèles système sont utilisés pour configurer ce à quoi un système devrait ressembler, y compris les produits abonnés et les paquetages installés.
Une fois qu'un modèle système a été créé dans CloudForms System Engine, il peut être exporté vers CloudForms Cloud Engine et utilisé pour créer des systèmes avec les mêmes paramètres.
La procédure suivante utilise System Engine pour exporter un modèle système en tant que fichier TDL.

Exporter un modèle depuis CloudForms System Engine

Cette procédure exporte un nouveau modèle d'image TDL depuis CloudForms System Engine. Un modèle d'image génère des images pour effectuer un déploiement sur des fournisseurs de ressources.

Procédure 5.2. Exporter un modèle

  1. Déplacez votre curseur sur l'onglet d'application Gestion de contenu.
  2. Cliquez sur le sous-onglet d'application Modèles système.
  3. Une liste des modèles système s'affiche sous le menu Modèles système sur la droite. Sélectionnez le modèle système que vous souhaitez exporter.
  4. Cliquez sur le bouton Télécharger en bas du menu.
  5. Sélectionnez l'environnement à partir duquel vous souhaitez télécharger le modèle.
  6. Cliquez sur le bouton Télécharger.
  7. Enregistrez le modèle système sur votre machine locale.
Résultat :
Un modèle système est exporté sur votre machine locale.

Note

S'ils n'existent pas déjà dans l'organisation pour laquelle ils sont téléchargés, les certificats Debug sont automatiquement générés pour les téléchargements de modèles de système.
Importer un modèle de composant CloudForms System Engine dans CloudForms Cloud Engine
Les modèles de composant CloudForms System Engine fonctionnent de la même manière qu'un fichier TDL standard. Reportez-vous à la section suivante, Section 5.3, « Créer un modèle de composant dans une image », pour importer des fichiers TDL dans CloudForms Cloud Engine.

5.3. Créer un modèle de composant dans une image

Un utilisateur CloudForms Cloud Engine peut créer un fichier TDL dans une image, qui contient une série d'images cibles spécifiques au fournisseur. Ces images cibles sont ensuite envoyées et stockées dans leur fournisseur de ressources cloud respectif.
Images
Une image est une création basée sur une machine virtuelle à partir d'un fichier TDL (« Template Description Language »). CloudForms Cloud Enginedéploie des images en tant qu'instances de machines virtuelles sur des fournisseurs de ressources cloud.
Processus de création et d'envoi d'images CloudForms Cloud Engine

Figure 5.1. Processus de création et d'envoi d'images CloudForms Cloud Engine


Une image dans CloudForms Cloud Engine contient les parties suivantes :
Build
CloudForms Cloud Engine enregistre chaque image créée à partir d'un modèle comme build individuel. Chaque build inclut des images individuelles pour des fournisseurs spécifiques. Cela signifie que CloudForms Cloud Engine génère des images pour de multiples fournisseurs basées sur un modèle unique.
Image cible
Une image cible est une image créée pour un type de fournisseur de ressources cloud spécifique. Par exemple, CloudForms Cloud Engine offre la possibilité de créer des images cibles faisant partie d'un seul et unique build pour Amazon EC2 et Red Hat Enterprise Virtualization Manager. Ces images cibles sont ensuite envoyées vers leur fournisseur de ressources cloud respectifs pour effectuer un déploiement.
Image fournisseur
Une image fournisseur est une image envoyée et stockée sur un fournisseur de ressources cloud. CloudForms Cloud Engine utilise l'image fournisseur choisie pour déployer des instances de machines virtuelles.
La procédure suivante démontre comment créer un modèle de composant à partir d'un fichier TDL.

Créer une image à partir d'un modèle de composant

Résumé des tâches

Cette tâche importe un fichier TDL (« Template Descriptor Language ») et en construit une image pour un fournisseur de ressources cloud spécifique.

Procédure 5.3. Créer une image à partir d'un modèle de composant

  1. Étapes initiales :
    1. Assurez-vous que CloudForms peut bien accéder au fichier TDL soit depuis votre machine cliente ou soit depuis un URL.
    2. Cliquez sur l'onglet Administrer.
    3. Cliquez sur Clouds. Une liste de vos clouds s'affiche.
    4. Cliquez sur Nouvelle image pour un cloud choisi.
  2. Option 1 : Importer le modèle composant à partir du téléchargement d'un fichier :
    Téléchargez un modèle de composant à partir d'un fichier

    Figure 5.2. Téléchargez un modèle de composant à partir d'un fichier


    1. Saisissez le Nom de votre image.
    2. Cliquez sur Naviguer et sélectionnez votre modèle de composant.
    3. Sélectionnez la case à cocher Modifier ce fichier avant d'enregistrer pour modifier le modèle de composant avant de l'enregistrer dans la base de données.
  3. Option 2 : Importer le modèle à partir de l'URL :
    Téléchargez un modèle de composant à partir d'un URL

    Figure 5.3. Téléchargez un modèle de composant à partir d'un URL


    1. Saisissez le Nom de votre image.
    2. Saisissez l'URL de modèle de composant de votre modèle de composant.
    3. Sélectionnez la case à cocher Modifier ce fichier avant d'enregistrer pour modifier le modèle de composant avant de l'enregistrer dans la base de données.
  4. Modifiez le modèle :
    1. Modifiez le XML du TDL (« Template Description Language ») dans la boîte de texte fournie.
    2. Cliquez sur Enregistrer et continuer pour terminer l'importation du modèle de composant.
  5. Vérifier l'image
    1. CloudForms Cloud Engine vérifie une image valide de votre modèle de composant.
    2. Cliquez sur Enregistrer le modèle pour enregistrer le modèle du composant et créer une image.
    3. L'écran Propriétés d'Image s'affiche. Cliquez sur Build pour chaque image cible que vous souhaitez créer ou cliquez sur Build All (Tout créer) pour créer toutes les images cibles.
Résultat :
CloudForms Cloud Engine importe votre modèle de composant et en construit une image.

5.4. Envoyer une image sur un fournisseur de ressources cloud

Cliquez sur le bouton Envoyer pour envoyer une image vers un fournisseur de ressources cloud

Figure 5.4. Cliquez sur le bouton Envoyer pour envoyer une image vers un fournisseur de ressources cloud


Envoyer une image sur un fournisseur de ressources cloud

Résumé des tâches

Cette tâche envoie une image vers un fournisseur de ressources cloud.

Procédure 5.4. Envoyer une image sur un fournisseur de ressources cloud

  1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
  2. Cliquez sur Clouds. Une liste de vos clouds s'affiche.
  3. Cliquez sur Images. Une liste des images stockées dans Cloud Engine s'affiche.
  4. Cliquez sur le Nom d'une image. L'écran des détails de l'image s'affiche.
  5. Cliquez sur le bouton Envoyer pour envoyer une image cible vers un fournisseur de ressources cloud.
  6. Attendez que CloudForms Cloud Engine termine l'envoi de l'image.
Résultat :
CloudForms Cloud Engine envoie votre image cible vers votre fournisseur de ressources cloud.

5.5. Importer une image depuis un fournisseur de ressources cloud

Importer une image depuis un fournisseur de ressources cloud

Résumé des tâches

Cette tâche importe une image à partir d'un fournisseur de ressources cloud.

Procédure 5.5. Importer une image depuis un fournisseur de ressources cloud

  1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
  2. Cliquez sur Clouds. Une liste de vos clouds s'affiche.
  3. Cliquez sur le nom du cloud. Une liste des images stockées dans CloudForms Cloud Engine s'affiche.
  4. Cliquez sur Images. Une liste des images du cloud que vous avez choisi s'affiche.
  5. Cliquez sur le bouton Importer l'image.
  6. Choisissez un Compte fournisseur depuis le sélecteur déroulant.
  7. Saisissez l'ID de modèle de composant à partir de votre fournisseur de ressources cloud.
  8. Saisissez un Nom de modèle de composant valide.
  9. Cliquez sur Continuer pour importer le modèle du composant.
Résultat :
CloudForms Cloud Engine importe votre image à partir de votre fournisseur de ressources cloud.

Note

Chaque cloud dans la section Clouds contient un raccourci Importer l'image.

Note

Pour fonctionner avec le serveur de configuration Aeolus, les images importées depuis des fournisseurs de ressources cloud requièrent l'Agent Audrey. La configuration du runtime est uniquement disponible sur les instances avec l'Agent Audrey.

Important

L'ID de modèle de composant fait référence à l'ID de l'image ou du modèle de vos fournisseurs de ressources cloud. Les fournisseurs Amazon EC2 requièrent le format ami-xxxxxxx pour l'identification des modèles de composants.Les fournisseurs Red Hat Enterprise Virtualization requièrent un UUID de modèle pour l'image. Affichez une liste des UUIDs à l'aide de la commande suivante sur l'API REST de Red Hat Enterprise Virtualization Manager :
# curl https://[RHEVM-HOST]:8443/api/templates --user [USER]@[DOMAIN]:[PASSWORD]
Pour rechercher un modèle avec un nom spécifique, veuillez utiliser la commande suivante :
# curl https://[RHEVM-HOST]:8443/api/templates?search=name%3D[TEMPLATE-NAME] --user [USER]@[DOMAIN]:[PASSWORD]
L'API retourne une représentation XML de chaque modèle et son UUID :
<templates>
  <template id="[UUID]" href="/api/templates/[UUID]">
    <name>Template_01</name>
    ...
  </template>
  <template id="[UUID]" href="/api/templates/[UUID]">
    <name>Template_02</name>
    ...
  </template>
  ...  
</templates>
Utilisez cet UUID en tant que ID de modèle de composant pour les importations de CloudForms Cloud Engine. Pour obtenir des informations supplémentaires, voir le Guide de l'API REST Red Hat Enterprise Virtualization.

5.6. Utiliser l'outil de ligne de commande

CloudForms Cloud Engine utilise une application d'interface de ligne de commande (aeolus) comme base pour créer et envoyer vers les fournisseurs de ressources cloud.

Créer une image à partir d'un modèle

Résumé des tâches

Cette tâche utilise l'outil de ligne de commande aeolus pour construire un fichier TDL (« Template Descriptor Language ») à partir d'une image pour un fournisseur de ressources cloud.

Procédure 5.6. Créer une image avec la ligne de commande aeolus

  1. Copiez le fichier TDL sur votre hôte CloudForms Cloud Engine

    1. Assurez-vous que le fichier TDL est stocké sur un emplacement qu'aeolus peut accéder sur votre hôte CloudForms Cloud Engine.
  2. Créer une image pour un fournisseur de ressources cloud cible

    1. Exécutez la commande suivante :
      #aeolus image build --target [TARGET] --template [FILENAME]
      La sortie suivante affiche la création d'une image Amazon EC2 :
      #aeolus image build --target ec2 --template ec2-template.xml
      Target Image                             Target     Status   
      ------------------------------------     ------     ---------
      749799f5-5096-4ce4-8c96-7da8365e7f80     ec2        COMPLETED
      
      Image                                    Build
      ------------------------------------     ------------------------------------
      a01199a4-9bd0-46ae-9665-df07034a9357     f9e1ceec-8073-4299-8ab8-26f3d3e9ff10
      
      #
      CloudForms Cloud Engine crée une nouvelle image à partir du modèle. Cette image contient un build qui inclut des images cibles pour des types de fournisseurs de ressources cloud spécifiques.
Résultat :
aeolus crée le fichier TDL et envoie l'image résultante au fournisseur de ressources cloud.

Envoyer une image sur un fournisseur de ressources cloud

Résumé des tâches

Cette tâche utilise l'outil de ligne de commande aeolus pour envoyer une image créée sur le fournisseur de ressources cloud.

Procédure 5.7. Créer une image avec aeolus

  • Envoyer l'image cible sur le fournisseur de ressources cloud

    1. Exécutez la commande suivante :
      # aeolus image push --account [ACCOUNT] --image [IMAGE-UUID]
      La sortie suivante affiche un envoi vers un compte Amazon EC2 :
      # aeolus image push --account ec2 --image a01199a4-9bd0-46ae-9665-df07034a9357
      ID                                       Provider     
      ------------------------------------     -------------
      1154c01e-c05d-45eb-9563-aac4e03b0688     ec2-us-east-1
      
      Account     Status     Image                               
      -------     ------     ------------------------------------
      ec2         New        a01199a4-9bd0-46ae-9665-df07034a9357
                     
      #
      CloudForms Cloud Engine démarre le processus pour envoyer toutes les images cibles associées à l'image choisie vers leurs fournisseurs respectifs.
    2. Pour afficher la progression de l'envoi, exécutez la commande suivante :
      # tail -f /var/log/imagefactory.log /var/log/iwhd.log
      Cette commande retourne une mise à jour continue des journaux associés à la création et à l'envoi de l'image. L'envoi se terminera par la ligne suivante :
      2011-11-24 15:18:20,769 DEBUG imgfac.ImageWarehouse.ImageWarehouse pid(1226) Message: Setting metadata ({'latest_unpushed': None}) for http://localhost:9090/images/caeabf4b-8b7f-404f-b06b-b4b4607d9445
      Appuyez sur CTRL-C pour retourner à l'invite de commande.
Résultat :
aeolus envoie l'image créée sur le fournisseur de ressources cloud.

5.6.1. Syntaxe de la ligne de commande

Utilisez la syntaxe suivante pour exécuter des fonctions aeolus :
# aeolus [ACTION-TYPE] [COMMAND] [GENERAL-OPTIONS] [COMMAND-OPTIONS]
Le tableau ci-dessous décrit les types d'actions de aeolus.

Tableau 5.1. Types d'action aeolus

Commande Description
image
Action concernant les builds, envois et importations d'images.

Le tableau suivant décrit les commandes de aeolus image.

Tableau 5.2. Commandes aeolus

Commande Description
list
Répertorie les ressources telles que les images, images cibles, fournisseurs de ressources cloud et comptes de fournisseurs de ressources.
build
Crée un image à partir d'un fichier TDL.
push
Envoie un image créée sur un fournisseur de ressources cloud.
import
Importe une image depuis un fournisseur de ressources cloud.
delete
Supprimer une image créée.

5.6.2. Options de ligne de commande

Les sections suivantes décrivent les options disponibles pour chaque commande. Vous pourrez obtenir de l'aide pour toutes les commandes avec l'option -h ou --help.

5.6.2.1. Options des listes

Les options suivantes peuvent être utilisées avec la commande list.

Options des listes

-i, --images
Récupère une liste de toutes les images.
-E, --environment ENVIRONNEMENT
Limiter la liste d'images à l'environnement.
-b, --builds IDIMAGE
Récupère une liste de tous les builds d'une image. Requiert l'UUID d'une image.
-t, --targetimages BUILDID
Récupère une liste de toutes les images cibles d'un build. Requiert l'UUID d'un build.
-P, --providerimages TARGETIMAGE
Récupère une liste de toutes les images fournisseurs pour une image cible. Requiert l'UUID d'une image cible.
-g, --targets
Récupère une liste de tous les types de fournisseurs de ressources cloud.
-p, --providers
Récupère une liste des connexions fournisseurs de ressources cloud dans CloudForms Cloud Engine.
-a, --accounts
Récupère une liste des comptes fournisseurs de ressources cloud dans CloudForms Cloud Engine.
-c, --environments
Récupère une liste des clouds dans CloudForms Cloud Engine.

Exemple 5.3. Exemples de la commande list

Répertorier des images :
# aeolus image list --images
Répertorier des builds :
# aeolus image list --builds 29f75966-52b7-11e1-8b34-001a4a400e1c
Répertorier des images cibles :
# aeolus image list --targetimages 5537e55a-8e7b-4030-b4e8-8e062a5c99e8
Répertorier des images de fournisseurs :
# aeolus image list --providerimages 5c0c27db-161b-4421-8dfb-2f551b74f296
Répertorier de types de fournisseurs :
# aeolus image list --targets
Répertorier des fournisseurs de ressources cloud :
# aeolus image list --providers
Répertorier des comptes fournisseurs de ressources cloud :
# aeolus image list --accounts
Répertorier les clouds :
# aeolus image list --environments

5.6.2.2. Options de builds

Les options suivantes peuvent être utilisées avec la commande build.

Options de builds

-e, --template FICHIER
Crée une image à partir d'un fichier TDL. Requiert l'emplacement local d'un fichier TDL.
-z, --no-validation
Désactive la validation TDL du fichier modèle.
-T, --target TARGET1,TARGET2
Désactive la validation TDL du fichier modèle.
-E, --environment ENVIRONNEMENT
Version d'un cloud spécifique.

Exemple 5.4. Exemples de la commande build

Créer une image pour un fournisseur de ressources cloud :
# aeolus image build --target ec2 --template mytemplate.xml --environment default
Créer une image pour de multiples fournisseurs de ressources cloud :
# aeolus image build --target ec2,rhevm --template mytemplate.xml --environment default

5.6.2.3. Options d'envoi

Les options suivantes peuvent être utilisées avec la commande push.

Options d'envoi

-I, --image IMAGEID
Utiliser l'image de base pour l'envoi. Requiert l'UUID d'une image.
-B, --build BUILDID
Utiliser le build pour l'envoi. Requiert l'UUID d'un build.
-t, --targetimages TARGETID
Utiliser l'image cible d'un build. Requiert l'UUID d'une image cible.
-A, --account NAME1,NAME2
Noms des comptes fournisseurs de ressources cloud à utiliser pour envoyer les images cibles. Assurez-vous qu'une image cible existe pour chaque compte.

Exemple 5.5. Exemples de la commande push

Envoyer une image cible vers un compte :
# aeolus image push --account myaccount --targetimage 5c0c27db-161b-4421-8dfb-2f551b74f296
Envoyer des images cibles d'un build à des comptes :
# aeolus image push --account myaccount --build 5537e55a-8e7b-4030-b4e8-8e062a5c99e8
Envoyer des images cibles d'une image à des comptes :
# aeolus image push --account myaccount --image 29f75966-52b7-11e1-8b34-001a4a400e1c

5.6.2.4. Options d'importation

Utilisez les options suivantes avec la commande import.

Options d'importation

-d, --id ID
UUID d'un objet donné. Les ID AMI de votre fournisseur EC2 ou les UUIDs de modèles de votre environnement Red Hat Enterprise Virtualization en sont des exemples.
-r, --description DESCRIPTION
Description XML d'un objet.
-A, --account NAME1,NAME2
Noms des comptes de fournisseurs de ressources cloud à utiliser pour les imports.
-E, --environment ENVIRONNEMENT
Noms des clouds à utiliser pour les imports.

Exemple 5.6. Exemples de la commande import

Importer l'image d'un fournisseur :
# aeolus image import --account my-ec2 --environment default --id ami-8d0cdce4 --description '<image><name>myAMI</name></image>'

5.6.2.5. Options de suppression

Les options suivantes peuvent être utilisées avec la commande delete.

Options de suppression

-I, --image IMAGEID
Supprimer une image et ses builds associés.
-B, --build BUILDID
Supprimer un build unique et toutes ses images cibles associées.
-m, --targetimage TARGETID
Supprimer une image cible unique d'un build et toutes les images de fournisseurs de ressources cloud qui y sont associées.
-D, --providerimage PROVIDERIMAGEID
Supprimer une seule image sur un fournisseur de ressources cloud.

Exemple 5.7. Exemples de la commande delete

Supprimer l'image :
# aeolus image delete --image 29f75966-52b7-11e1-8b34-001a4a400e1c
Supprimer le build :
# aeolus image delete --build 5537e55a-8e7b-4030-b4e8-8e062a5c99e8
Supprimer l'image cible :
# aeolus image delete --targetimage 5c0c27db-161b-4421-8dfb-2f551b74f296
Supprimer l'image du fournisseur :
# aeolus image delete --providerimage 9085b2d3-5edd-4d8d-8344-095d5b5bb00e

Chapitre 6. Applications

Ce chapitre examine le processus de création de déploiements d'applications. Ce processus inclut les étapes suivantes :
  1. La création d'un catalogue pour les plans d'applications.
  2. Assigner des modèles de composants à des plans d'applications pour définir des instances dans une application.
  3. La création d'une application à part d'un plan d'application et son déploiement sur un fournisseur de ressources cloud.

6.1. Créer un catalogue

CloudForms Cloud Engine crée des catalogues pour regrouper vos plans d'application.
Catalogue
Un catalogue est une collection de plans d'application. Ces plans définissent la configuration du déploiement d'un ensemble de systèmes dans une application. Les administrateurs CloudForms définissent une série de plans d'applications, qui contiennent chacun une référence au modèle de composant. Ces plans simplifient le processus de lancement d'une application sur un fournisseur de ressources cloud.
Création d'un nouveau catalogue

Figure 6.1. Création d'un nouveau catalogue


Créer un nouveau catalogue

Résumé des tâches

Cette procédure crée un nouveau catalogue avec CloudForms Cloud Engine. Les catalogues contiennent les plans des applications.

Procédure 6.1. Créer un nouveau catalogue

  1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
  2. Cliquez sur Contenu. Une liste de vos catalogues s'affiche.
  3. Cliquez sur le bouton Nouveau catalogue.
  4. Spécifiez un Nom valide pour le catalogue.
  5. Choisissez une Zone de ressources cloud pour le catalogue.
  6. Cliquez sur le bouton Enregistrer pour enregistrer votre nouveau catalogue.
Résultat :
CloudForms crée un nouveau catalogue pour stocker des entrées de catalogue.

Modifier un catalogue

Résumé des tâches

Cette procédure modifie les détails d'un catalogue.

Procédure 6.2. Modifier un catalogue

  1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
  2. Cliquez sur Contenu. Une liste de vos catalogues s'affiche.
  3. Cliquez sur le lien Nom du catalogue à modifier.
  4. Cliquez sur le bouton Modifier.
  5. Modifiez les détails du catalogue.
  6. Cliquez sur le bouton Enregistrer pour enregistrer les modifications du catalogue.
Résultat :
CloudForms Cloud Engine enregistre les modifications du catalogue sélectionné.

Suppression de catalogues

Résumé des tâches

Cette procédure supprimer un ou de multiples catalogue(s).

Procédure 6.3. Suppression d'entrées de catalogues

  1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
  2. Cliquez sur Contenu. Une liste de vos catalogues s'affiche.
  3. Option 1 : suppression unique

    1. Cliquez sur le lien Nom du catalogue à supprimer.
    2. Cliquez sur le bouton Supprimer. Une boîte d'alerte s'affiche :
      Êtes-vous certain de vouloir supprimer ?
      
      Cliquez sur Valider.
  4. Option 2: multiples suppressions

    1. Cliquez sur les cases à cocher de tous les catalogues à supprimer.
    2. Cliquez sur le bouton Supprimer. Une boîte d'alerte s'affiche :
      Êtes-vous certain de vouloir supprimer ?
      
      Cliquez sur Valider.
Résultat :
CloudForms Cloud Engine supprime les catalogues sélectionnés.

6.2. Créer un plan d'application

CloudForms Cloud Engine utilise des plans d'applications pour définir les instances d'une application. Un plan d'application fait référence à un modèle de composant et à un profil de ressources cloud, ou à de multiples ensembles des deux, pour définir chaque instance. CloudForms Cloud Engine crée aussi des plans à partir d'une image unique ou d'une importation de fichier XML.
CloudForms Cloud Engine offre la possibilité de modifier des plans d'application pour inclure des modèles de composants supplémentaires ou pour créer de multiples instances lors d'un déploiement.
Création d'un plan d'application à partir d'un modèle de composant

Figure 6.2. Création d'un plan d'application à partir d'un modèle de composant


Créer un plan d'application à partir d'un modèle de composant

Résumé des tâches

Cette procédure ajoute un nouveau plan d'application à partir d'un modèle de composant.

Procédure 6.4. Créer un nouveau plan d'application

  1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
  2. Cliquez sur Clouds. Une liste de vos clouds s'affiche.
  3. Cliquez sur Images. Une liste de vos images s'affiche sous la forme d'un tableau.
  4. Cliquez sur le Nom d'une image dans le tableau. Des informations sur l'image s'affichent dans un nouvel écran.
  5. Cliquez sur le bouton Nouveau plan à partir de l'image.
  6. L'écran Créer un plan d'application s'affiche. Saisissez un Nom pour le plan d'application et sélectionnez Profil de ressources cloud par défaut pour l'instance.
  7. Choisissez le Catalogue sur lequel envoyer le plan d'application. Marquez les cases à cocher pour spécifier un ou plusieurs catalogues pour le plan.
  8. Cliquez sur le bouton Enregistrer pour enregistrer le plan d'application sur les catalogues sélectionnés.
Résultat :
CloudForms crée un nouveau plan d'application basé sur une image et enregistre le plan dans votre choix de catalogues. Ce plan fait référence aux images choisies pour former une instance dans un déploiement. Ce plan fait aussi référence au profil de ressources cloud choisi pour définir les spécifications de matériel logique de votre instance.

Créer un plan d'application à partir de l'importation d'un fichier

Résumé des tâches

Cette procédure ajoute un nouveau plan d'application à l'aide d'un fichier XML pour définir l'application.

Procédure 6.5. Créer un nouveau plan d'application

  1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
  2. Cliquez sur Contenu. Une liste de vos catalogues s'affiche.
  3. Choisissez un catalogue pour ajouter le plan. Cliquez sur son lien Nom.
  4. Cliquez sur le bouton Nouveau déployable.
  5. Choisissez Télécharger un fichier ou chargez le plan À partir d'un URL.
  6. Spécifiez un Nom valide pour le plan d'application.
  7. Fournissez une Description pour le plan d'application.
  8. Si Télécharger a été sélectionné :

    1. Cliquez sur Naviguer et sélectionnez le nom de fichier du plan d'application.
  9. Si À partir d'un URL a été sélectionné :

    1. Spécifiez un URL pour le fichier du plan d'application.
  10. Sélectionnez la case à cocher Modifier le fichier XML après l'enregistrement pour modifier le plan après avoir appuyé sur Enregistrer.
  11. Cliquez sur le bouton Enregistrer pour enregistrer votre nouveau plan d'application.
Résultat :
CloudForms Cloud Engine crée un nouveau plan d'application dans le catalogue. Ce plan contient des références à un modèle de composant, ou à un ensemble de modèles de composants, pour former des instances dans une application. Ce plan contient aussi des références aux profils de ressources cloud pour définir les spécifications de matériel logique de vos instances.

Modifier un plan d'application

Résumé des tâches

Cette procédure modifie les détails d'un plan d'application.

Procédure 6.6. Modifier un plan d'application

  1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
  2. Cliquez sur Contenu. Une liste de vos catalogues s'affiche.
  3. Choisissez le catalogue avec les plans à modifier. Cliquez sur son lien Nom.
  4. Cliquez sur le lien Nom du plan d'application à modifier.
  5. Cliquez sur le bouton Modifier.
  6. Modifiez les détails du plan d'application.
  7. Cliquez sur le bouton Enregistrer pour enregistrer les modifications du plan d'application.
Résultat :
CloudForms enregistre les modifications apportées au plan d'application sélectionné.

Ajouter un plan d'application à vos catalogues supplémentaires

Résumé des tâches

Cette procédure ajoute un plan d'application à un nouveau catalogue.

Procédure 6.7. Ajouter un plan d'application à vos catalogues supplémentaires

  1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
  2. Cliquez sur Contenu. Une liste de vos catalogues s'affiche.
  3. Choisissez un catalogue avec des plans. Cliquez sur son lien Nom.
  4. Cliquez sur le lien Nom d'un plan d'application.
  5. Faîtes défiler jusqu'à la section Catalogues. Cette section indique les catalogues contenant actuellement le plan d'application.
  6. Choisissez un catalogue dont vous souhaitez activer l'accès à partir du menu déroulant puis cliquez sur le bouton Ajouter +.
Résultat :
CloudForms Cloud Engine ajoute le plan d'application à un nouveau catalogue.

Suppression de plans d'application

Résumé des tâches

Cette procédure supprime un ou de multiples plan(s) d'application

Procédure 6.8. Suppression de plans d'application

  1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
  2. Cliquez sur Contenu. Une liste de vos catalogues s'affiche.
  3. Choisissez le catalogue avec les plans à supprimer. Cliquez sur son lien Nom.
  4. Option 1 : suppression unique

    1. Cliquez sur le lien Nom du plan d'application à supprimer.
    2. Cliquez sur le bouton Supprimer. Une boîte d'alerte s'affiche :
      Êtes-vous certain de vouloir supprimer ?
      
      Cliquez sur Valider.
  5. Option 2: multiples suppressions

    1. Cliquez sur les cases à cocher de tous les plans d'application à supprimer.
    2. Cliquez sur le bouton Supprimer dans Déployables. Une boîte d'alerte s'affiche :
      Êtes-vous certain de vouloir supprimer ?
      
      Cliquez sur Valider.
Résultat :
CloudForms supprime les plans d'applications sélectionnés.

6.3. Créer une application

CloudForms Cloud Engine crée une application à partir d'un plan d'application.
Application
Une application est le résultat d'un processus CloudForms. Une application est une instance, ou un ensemble d'instances, lancée sur un fournisseur de ressources cloud. CloudForms importe un plan d'application identifiant le modèle de composant créé et le profil matériel souhaité, puis lance l'application dans le cluster choisi. CloudForms sélectionne un fournisseur de ressources à partir du cluster choisi qui correspondra le mieux aux prérequis du profil de ressources cloud. CloudForms lancera ensuite les instances de l'application dans le fournisseur de ressources cloud.

Créer une nouvelle application

Cette procédure crée une nouvelle application dans CloudForms Cloud Engine. Les applications lancent des instances dans les fournisseurs de ressources cloud.
  1. Ouvrez CloudForms Cloud Engine.
  2. Cliquez sur l'onglet d'application Suivi.
  3. Choisissez une zone de ressources cloud pour la création d'application et cliquez sur son nom.
  4. Cliquez sur le bouton Nouvelle application. L'écran de création d'application apparaît.
    Écran de création d'application

    Figure 6.3. Écran de création d'application


  5. Spécifiez un Nom d'application valide.
  6. Choisissez un Déployable depuis le sélecteur déroulant.
  7. Choisissez un Cluster de ressources cloud pour l'application.
  8. Cliquez sur le bouton Suivant. L'écran de confirmation du lancement du déploiement apparaît.
    Écran de confirmation du lancement d'une application

    Figure 6.4. Écran de confirmation du lancement d'une application


  9. Examinez les détails de l'application et cliquez sur le bouton Lancer lorsque vous êtes prêt à lancer l'application.
    Une application lancée contient une instance unique

    Figure 6.5. Une application lancée contient une instance unique


Résultat :
CloudForms crée une application et lance ses instances dans le cluster que vous avez choisi.

Note

CloudForms crée uniquement des applications dans les zones de ressources cloud activées. Le déploiement de l'application échoue si la zone choisie est désactivée.

Important

CloudForms Cloud Engine stocke des informations sur les instances en cours d'exécution, comme les références aux plans d'applications de base. Ainsi, il est recommandé de ne supprimer aucun des plans d'applications utilisés par des instances en cours d'exécution.

Suppression d'une application

Cette procédure supprime une ou de multiples application(s).

Procédure 6.9. Suppression d'une application

  1. Ouvrez CloudForms Cloud Engine.
  2. Cliquez sur l'onglet d'application Suivi.
  3. Choisissez une zone de ressources cloud pour la création d'application et cliquez sur son nom.
  4. Option 1 : suppression unique

    1. Cliquez sur le lien Nom de l'application à supprimer.
    2. Cliquez sur le bouton Supprimer. Une boîte d'alerte s'affiche :
      Êtes-vous certain de vouloir supprimer cette application ?
      
      Cliquez sur Valider.
  5. Option 2: multiples suppressions

    1. Assurez-vous de bien utiliser l'affichage en tableau. Si ce n'est pas le cas, cliquez sur le bouton d'affichage tableau.
    2. Cliquez sur les cases à cocher de toutes les applications à supprimer.
    3. Cliquez sur le bouton Supprimer la sélection. Une boîte d'alerte s'affiche :
      Êtes-vous certain de vouloir procéder avec cette suppression ?
      
      Cliquez sur Valider.
Résultat :
CloudForms supprime les applications choisies ainsi que leurs instances des fournisseurs de ressources cloud.

6.4. Accéder à des instances dans une application

Une instance est une machine virtuelle en cours d'exécution, démarrée par un utilisateur ou un administrateur sur un fournisseur de ressources cloud.
Un utilisateur accède à une instance via SSH (« Secure Shell ») à l'aide du rootpw du modèle de composant original de l'instance.

Important

Assurez-vous que le port 22 (SSH) de votre fournisseur de ressources est bien ouvert pour les communications entrantes.
Les utilisateurs ont accès aux instances EC2 à l'aide de certificats SSH, obtenus via CloudForms Cloud Engine. La tâche suivante montre comment obtenir le certificat SSH et comment configurer l'accès à une instance EC2 choisie.

Accéder à une instance

Résumé des tâches

Cette procédure fournit à l'utilisateur l'accès à une instance CloudForms EC2.

Procédure 6.10. Accéder à une instance EC2

  1. Obtenir la clé SSH de l'instance EC2 :
    1. Cliquez sur l'onglet Suivi.
    2. Le tableau de bord Suivi affiche une liste de zones de ressources cloud. Cliquez sur le nom d'une zone de ressources cloud.
    3. Une liste des applications dans la zone de ressources cloud choisie s'affiche. Cliquez sur le nom d'une application.
    4. Une liste des instances dans l'application choisie s'affiche. Chaque instance EC2 contient un lien vers sa clé SSH Télécharger la clé. Cliquez sur le lien Télécharger la clé de l'instance choisie.
    5. Enregistrez la clé SSH sur un emplacement de votre disque dur.
  2. Sécurisez votre clé SSH :
    1. Les certificats SSH requièrent un accès en lecture-seule avant leur utilisation. Exécutez la commande suivante :
      $ chmod 400 [certificat]
  3. Accédez à votre instance EC2 via SSH :
    1. Exécutez la commande suivante :
      $ ssh -i [certificat] [nom d'hôte]
Résultat :
L'utilisateur obtient l'accès à l'instance EC2 créée sur CloudForms.

Redémarrer une instance

Résumé des tâches

Cette procédure fournit à l'utilisateur les étapes nécessaires au redémarrage d'une instance à partir de l'interface utilisateur.

Procédure 6.11. Redémarrer une instance

  1. Cliquez sur l'onglet Suivi.
  2. Le tableau de bord Suivi affiche une liste de zones de ressources cloud. Cliquez sur le nom d'une zone de ressources cloud.
  3. Une liste des applications dans la zone de ressources cloud choisie s'affiche. Cliquez sur le nom d'une application.
  4. Une liste des instances dans l'application choisie s'affiche. Chaque instance contient un bouton Redémarrer. Appuyez sur le bouton Redémarrer pour une instance choisie. Un message de statut indiquant la réussite de la mise en file d'attente du redémarrage apparaît.
Résultat :
CloudForms redémarre l'instance choisie.

Important

Cette tâche effectue une action de redémarrage ou de réinitialisation, en fonction du fournisseur hébergeant l'instance. Une action de redémarrage redémarrera l'instance sans l'éteindre. La réinitialisation relancera immédiatement le cycle d'alimentation.

Arrêter une instance

Résumé des tâches

Cette procédure fournit à l'utilisateur les étapes nécessaires à l'arrêt d'une ou de plusieurs instance(s) à partir de l'interface utilisateur.

Procédure 6.12. Arrêter une instance

  1. Cliquez sur l'onglet Suivi.
  2. Le tableau de bord Suivi affiche une liste de zones de ressources cloud. Cliquez sur le nom d'une zone de ressources cloud.
  3. Une liste des applications dans la zone de ressources cloud choisie s'affiche. Cliquez sur le nom d'une application.
  4. Une liste des instances dans l'application choisie s'affiche. Basculez sur l'affichage en tableau.
  5. Sélectionnez une ou de multiples instances à arrêter à l'aide des cases à cocher.
  6. Cliquez sur le bouton Arrêter les instances sélectionnées.
  7. CloudForms Cloud Engine change l'état des instances choisies sur arrêté.
Résultat :
CloudForms arrête chaque instance choisie.

Chapitre 7. Configuration du runtime

Configuration du runtime
CloudForms Cloud Engine possède le potentiel de configurer chaque instance avec des paramètres spécialisés lors du lancement d'une application. CloudForms Cloud Engine définit ces paramètres en combinant des entrées utilisateur, des scripts exécutables et des fichiers de configuration. Ceci fournit à l'utilisateur de CloudForms la possibilité de configurer la plupart des services dans une application.
Les sections suivantes montrent comment intégrer et utiliser la configuration du runtime à l'aide d'Audrey.

7.1. Ajouter l'agent Audrey à un modèle de composant

Ajouter l'agent Audrey à un unique modèle de composant

Résumé des tâches

La tâche suivante ajoute l'Agent Audrey à un unique modèle de composant.

Procédure 7.1. Ajouter l'agent Audrey à un unique modèle de composant

  1. Ajoutez l'agent Audrey à votre modèle de composant en tant que paquetage supplémentaire dans votre fichier TDL :
    <template>
      ...
      <packages>
        <package name='aeolus-audrey-agent'/>
      </packages>
      ...
    </template>
    
  2. Créez et envoyez votre modèle de composant.
Résultat :
CloudForms Cloud Engine installe l'Agent Audrey sur votre modèle de composant.

Ajouter l'agent Audrey à tous les modèles de composant

Résumé des tâches

La tâche suivante ajoute l'Agent Audrey à tous les futurs modèles de composant.

Procédure 7.2. Ajouter l'agent Audrey à tous les modèles de composant

  1. Ajoutez le XML suivant au fichier de configuration cible de Imagefactory (/etc/imagefactory/target_content.xml) :
    <template_includes>
      <include target='all' os='all' version='all' arch='all'>
        <packages>
          <package name='aeolus-audrey-agent'/>
        </packages>
      </include>
    </template_includes>
    
  2. Créez et envoyez vos modèles de composant.
Résultat :
Tous les futurs modèles de composant contiendront l'Agent Audrey.

7.2. Ajouter la configuration du runtime à un plan d'application

Important

Toutes les instances utilisant la configuration du runtime nécessitent que l'agent Audrey soit installé en tant que paquetage. Pour obtenir davantage d'informations, voir le Section 7.1, « Ajouter l'agent Audrey à un modèle de composant ».

Ajouter la configuration du runtime à un plan d'application

Résumé des tâches

Cette procédure ajoute des paramètres de configuration du runtime à un plan d'application.

Procédure 7.3. Modifier un plan d'application

  1. Ouvrez un plan d'application :
    1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
    2. Cliquez sur Contenu. Une liste de vos catalogues s'affiche.
    3. Choisissez un catalogue avec des plans à modifier. Cliquez sur son lien Nom.
    4. Cliquez sur le lien Nom du plan d'application à modifier.
    5. Cliquez sur le bouton Modifier le XML.
  2. Ajoutez les éléments de configuration du runtime au plan d'application :
    1. Incluez un ou plusieurs services pour chaque instance (ce qui est signifié par un élément assembly).
      <deployable name="Application">
        <description>An example Application</description>
        <assemblies>
          <assembly name="instance-1" hwp="hwp1">
            <image id="beedb0f9-ca05-46a1-bcbb-704887752d8e"/>
            <services>
              <service name="my-service">
                <executable url="http://www.example.com/script.sh"/>
                <files>
                  <file url="http://www.example.com/config.rb"/>
                </files>
                <parameters>
                  <parameter name="param-1" type="scalar">
                    <value>default_text</value>
                  </parameter>
                  <parameter name="param-2" type="scalar">
                    <reference assembly="instance-2" parameter="hostname-2"/>
                  </parameter>
                </parameters>
              </service>
              ...
            </services>
            <returns>
              <return name="hostname-1"/>
            </returns>
          </assembly>
          <assembly name="instance-2" hwp="hwp1">
            ...
            <returns>
              <return name="hostname-2"/>
            </returns>
          </assembly>
        </assemblies>
      </deployable>
      
      Dans cet exemple, instance-1 contient un service nommé my-service. Ce service contient un exécutable (executable), des fichiers (files) et des paramètres (parameters).
      • L'élément executable fait référence au script exécuté lorsque l'instance démarre. Dans l'exemple, le script est script.sh. Un service ne possède qu'un seul script.
      • L'élément files (fichiers) fait référence aux fichiers de configuration supplémentaires du service. L'exemple se réfère à un fichier (file) unique nommé config.rb. L'élément files (fichiers) accepte un ou plusieurs éléments file (fichier).
      • L'élément parameters (paramètres) fait référence aux paramètres du service. L'exemple contient deux éléments parameter (paramètre) :
        • param-1 est un paramètre définit par l'utilisateur avec une valeur par défaut de (default_text).
        • param-2 fait référence à la valeur return hostname-2 d'une autre instance.
      Les paramètres dans le script executable sont utilisés en tant que variables et prennent le format suivant :
      AUDREY_VAR_[service]_[parameter]
      Par exemple :
      AUDREY_VAR_my-service_param-1
      CloudForms Cloud Engine remplace les variables qui correspondent à ce format avec leurs valeurs.
    2. Définissez les valeurs de retour (returns) du script executable du service.
      <deployable name="Application">
        <description>An example application</description>
        <assemblies>
          <assembly name="instance-1" hwp="hwp1">
            <image id="beedb0f9-ca05-46a1-bcbb-704887752d8e"/>
            <services>
              ...
            </services>
            <returns>
              <return name="hostname-1"/>
            </returns>
          </assembly>
          ...
        </assemblies>
      </deployable>
      
      Cet exemple contient une valeur return unique nommée hostname-1. Le plan d'application utilise des valeurs return pour d'autres paramètres de service dans d'autres instances.
  3. Enregistrez le plan d'application :
    1. Cliquez sur le bouton Enregistrer pour enregistrer les modifications.
Résultat :
CloudForms Cloud Engine enregistre les nouvelles informations de configuration du runtime sur le plan d'application choisi.

7.3. Lancer des instances avec la configuration du runtime

CloudForms Cloud Engine fournit aux utilisateurs des options de configuration du runtime lors du lancement d'une application. Après avoir sélectionné un plan d'application comme décrit dans la Section 6.3, « Créer une application », CloudForms Cloud Engine affiche une liste des champs des paramètres et des références définis dans le plan d'application. Sélectionnez un service présent dans le panneau de gauche ainsi que les valeurs de configuration souhaitées dans ses champs de paramètres.
Paramètres de configuration du runtime définis par l'utilisateur

Figure 7.1. Paramètres de configuration du runtime définis par l'utilisateur


L'exemple ci-dessus utilise l'extrait suivant d'un plan d'application pour définir le service http.
<deployable name="Wordpress Multi-Instance Deployable">
   ...
   <assemblies>
     <assembly name="apache" hwp="hwp1">
       <image id="beedb0f9-ca05-46a1-bcbb-704887752d8e"/>
       <services>
         <service name="http">
           <executable url="http://radez.fedorapeople.org/wordpress-http.sh"/>
           <parameters>
             <parameter name="wp_name" type="scalar">
               <value>wordpress</value>
             </parameter>
             <parameter name="wp_user" type="scalar">
               <value>wordpress</value>
             </parameter>
             <parameter name="wp_pw" type="scalar">
               <value>wordpress</value>
             </parameter>
             <parameter name="mysql_ip" type="scalar">
               <reference assembly="mysql" parameter="ipaddress"/>
             </parameter>
             <parameter name="mysql_hostname" type="scalar">
               <reference assembly="mysql" parameter="hostname"/>
             </parameter>
             <parameter name="mysql_dbup" type="scalar">
               <reference assembly="mysql" parameter="dbup"/>
             </parameter>
           </parameters>
         </service>
       </services>
       <returns>
         <return name="hostname"/>
         <return name="ipaddress"/>
       </returns>
     </assembly>
     ...    
   </assemblies>
</deployable>
Cliquez sur Finaliser pour continuer avec le lancement de l'application.

7.4. Utiliser la configuration du runtime avec l'enregistrement de System Engine

Un utilisateur enregistre une instance activée Audrey avec CloudForms System Engine à l,aide de la configuration du runtime. La tâche suivante montre comment enregistrer une instance avec CloudForms System Engine.

Enregistrer une instance avec System Engine

Résumé des tâches

La tâche suivante montre comment enregistrer une instance avec CloudForms System Engine à l'aide d'un script de configuration du runtime intégré dans un plan d'application.

Procédure 7.4. Enregistrer une instance avec System Engine

  1. Chargez le plan d'application suivant dans CloudForms Cloud Engine :
    <?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
    <deployable name="My Deployment">
      <description>This is a sample deployment that registers and subscribes to
      content hosted by katello.</description>
      <assemblies>
        <assembly name="[NAME]" hwp="[PROFILE]">
          <image id="[UUID]"/>
          <services>
            <service name="GPG_KEY_IMPORT">
              <executable>
                <contents>
                  <![CDATA[#!/bin/bash
    
    rpm --import /etc/pki/rpm-gpg/RPM-GPG-KEY-redhat-release
    echo ${AUDREY_VAR_GPG_KEY_IMPORT_IMPORT_BETA_KEY:=False}
    if [[ $AUDREY_VAR_GPG_KEY_IMPORT_IMPORT_BETA_KEY == [Tt][Rr][Uu][Ee] ]]; then
      rpm --import /etc/pki/rpm-gpg/RPM-GPG-KEY-redhat-beta
    fi
    
                  ]]>
                </contents>
              </executable>
              <parameters>
                <parameter name="IMPORT_BETA_KEY" type="scalar">
                  <value>True</value>
                </parameter>
              </parameters>
            </service>
            <service name="RHEL_PRODUCT_CERT">
              <executable>
                <contents>
                  <![CDATA[#!/usr/bin/python
    import os
    import sys
    import subprocess
    import shutil
    
    def is_ec2_deployment():
        '''Returns boolean True of False to indicate whether the current system is
           an ec2 image'''
    
        # FIXME - make sure 'wget' is installed, or use 'curl'
        cmd = 'curl --silent http://169.254.169.254/latest/dynamic/instance-identity/document'
        return subprocess.call(cmd.split()) == 0
    
    os.chdir('/var/audrey/tooling/user/RHEL_PRODUCT_CERT')
    
    # If running as an ec2 deployment, and no product cert is defined ... create one
    if is_ec2_deployment() and not os.path.isfile('/etc/pki/product/69.pem') and os.path.isfile('69.pem'):
        if not os.path.isdir('/etc/pki/product'):
            os.mkdir('/etc/pki/product')
        shutil.copy('69.pem', '/etc/pki/product/69.pem')]]>
                </contents>
              </executable>
              <files>
                <file>
                  <contents filename="69.pem">
                    <![CDATA[
    -----BEGIN CERTIFICATE-----
    MIIGDTCCA/WgAwIBAgIJALDxRLt/tUszMA0GCSqGSIb3DQEBBQUAMIGuMQswCQYD
    VQQGEwJVUzEXMBUGA1UECAwOTm9ydGggQ2Fyb2xpbmExFjAUBgNVBAoMDVJlZCBI
    YXQsIEluYy4xGDAWBgNVBAsMD1JlZCBIYXQgTmV0d29yazEuMCwGA1UEAwwlUmVk
    IEhhdCBFbnRpdGxlbWVudCBQcm9kdWN0IEF1dGhvcml0eTEkMCIGCSqGSIb3DQEJ
    ARYVY2Etc3VwcG9ydEByZWRoYXQuY29tMB4XDTExMTEwODE1NDYyNFoXDTMxMTEw
    MzE1NDYyNFowRDFCMEAGA1UEAww5UmVkIEhhdCBQcm9kdWN0IElEIFsyMGM3MWU4
    Ni1iZjA4LTRlZjYtYTAxYS1lYzQ0MDRkNzIyODZdMIICIjANBgkqhkiG9w0BAQEF
    AAOCAg8AMIICCgKCAgEAxj9J04z+Ezdyx1U33kFftLv0ntNS1BSeuhoZLDhs18yk
    sepG7hXXtHh2CMFfLZmTjAyL9i1XsxykQpVQdXTGpUF33C2qBQHB5glYs9+d781x
    8p8m8zFxbPcW82TIJXbgW3ErVh8vk5qCbG1cCAAHb+DWMq0EAyy1bl/JgAghYNGB
    RvKJObTdCrdpYh02KUqBLkSPZHvo6DUJFN37MXDpVeQq9VtqRjpKLLwuEfXb0Y7I
    5xEOrR3kYbOaBAWVt3mYZ1t0L/KfY2jVOdU5WFyyB9PhbMdLi1xE801j+GJrwcLa
    xmqvj4UaICRzcPATP86zVM1BBQa+lilkRQes5HyjZzZDiGYudnXhbqmLo/n0cuXo
    QBVVjhzRTMx71Eiiahmiw+U1vGqkHhQNxb13HtN1lcAhUCDrxxeMvrAjYdWpYlpI
    yW3NssPWt1YUHidMBSAJ4KctIf91dyE93aStlxwC/QnyFsZOmcEsBzVCnz9GmWMl
    1/6XzBS1yDUqByklx0TLH+z/sK9A+O2rZAy1mByCYwVxvbOZhnqGxAuToIS+A81v
    5hCjsCiOScVB+cil30YBu0cH85RZ0ILNkHdKdrLLWW4wjphK2nBn2g2i3+ztf+nQ
    ED2pQqZ/rhuW79jcyCZl9kXqe1wOdF0Cwah4N6/3LzIXEEKyEJxNqQwtNc2IVE8C
    AwEAAaOBljCBkzAJBgNVHRMEAjAAMDAGCysGAQQBkggJAUUBBCEMH1JlZCBIYXQg
    RW50ZXJwcmlzZSBMaW51eCBTZXJ2ZXIwFAYLKwYBBAGSCAkBRQIEBQwDNi4yMBcG
    CysGAQQBkggJAUUDBAgMBng4Nl82NDAlBgsrBgEEAZIICQFFBAQWDBRyaGVsLTYs
    cmhlbC02LXNlcnZlcjANBgkqhkiG9w0BAQUFAAOCAgEAsS+51Nhm3vTPqU75GJwN
    WFTOh/S7Imf2h569t2C6MsOE2z2a5Q9bs20PmcfjSH5pTjRxbniegZKMAydlM8Oi
    p3VOEulgBqbERMb2NmYLWFugN2emMPZ8Y+c4ZkxzxNrHG68858PLw/Hw3x7ceyVn
    SzVhG24CESgeIhyLzHmqnsM2TVx3gnIaKgpfNio6+g8TQ3Zdn0Y3aWVF4046e8sB
    niCqWaGWXq/cG6+KSQkADvxQXqBLIf/BG7zXnjeg7CwfDItWdca1fJBLh3WZTAdc
    d90Jhn5IUqwPWf6nupuyAFcxLcMHvn+7/x6sbUz7sdNJfUx/WnU52OqsuM/03wqn
    b449m8INeGCoa7yZdSQlcnH6UWLeKnrnhk/81Rrv265Q044dxzUA+aMJPn0ZFXIj
    76ot5agNeCEtZyKWptOR7to6gQutD4It8siqR2L2TK8eNcFxJVFSuenMjScoppJo
    WsK6OXGdxJA2PLpSSm0vJtFrLdjt3NnoMXHTi7HmldC1HLMLGEg/QNDdesdZcLBE
    AI2X5TrH/24IpBKtT+y/lImchb9INSsFJa29SSCrTFKLOc8aGvlb4nidHhRgFOzO
    fT34E8euLKc0d3pznxL/W8M/JsLF7abe3pijcvY0wGp9LHit2qeCJMWWdv6OKZMK
    8DbQo0gvmAQZGuMI459xDTA=
    -----END CERTIFICATE-----
                    ]]>
                  </contents>
                </file>
             </files>
            </service>
            <service name="KATELLO_REGISTER">
              <executable>
                <contents>
                  <![CDATA[#!/usr/bin/python
    
    import os
    import sys
    import re
    import subprocess
    import shutil
    from ConfigParser import ConfigParser
    from string import Template
    
    def s_format(s, dct):
        if hasattr(s, 'format'):
            return s.format(**dct)
        else:
            # convert python-2.6 format to something 2.4 can handle
            return Template(re.sub(r'{([^}]+)}', '$\\1', s)).substitute(dct)
    
    
    def run(cmd):
        if isinstance(cmd, str):
            cmd = cmd.split()
        p_open = subprocess.Popen(cmd,
                        stdout=subprocess.PIPE,
                        stderr=subprocess.STDOUT)
        (stdout, stderr) = p_open.communicate()
        if p_open.returncode != 0:
            print "Error: command failed (%s) - %s" % (p_open.returncode, stdout)
            sys.exit(p_open.returncode)
        return stdout
    
    
    def subscription_manager_version():
        sm_rpm_ver = run('rpm -q --queryformat %{VERSION} subscription-manager')
        sm_ver_maj, sm_ver_min, sm_ver_rest = sm_rpm_ver.split(".", 2)
        return int(sm_ver_maj), int(sm_ver_min)
    
    
    def audrey_var(name, default=None):
        return os.environ.get("AUDREY_VAR_KATELLO_REGISTER_%s" % name, default)
    
    
    def setup_releasever():
        fp = open("/etc/yum/vars/releasever", "r+")
        fp.write(audrey_var("RELEASEVER"))
        fp.close()
    
    
    def register_katello_command():
        org = audrey_var("KATELLO_ORG")
        activation_key = audrey_var("ACTIVATION_KEY", "").strip()
        auto_subscribe = audrey_var("AUTO_SUBSCRIBE", "false").lower() == "true"
        username = audrey_var("KATELLO_USER")
        password = audrey_var("KATELLO_PASS")
        kat_env = audrey_var("KATELLO_ENV")
        sm_ver_maj, sm_ver_min = subscription_manager_version()
    
        cmd = "subscription-manager register --force"
        cmd += " --org=%s" % org
    
        if sm_ver_maj <= 0:
            if sm_ver_min <= 96:
                if auto_subscribe:
                    cmd += " --username=%s --password=%s" % (username, password)
                    cmd += " --autosubscribe"
                elif activation_key != "" and sm_ver_min >= 95:
                    cmd += " --activationkey=%s" % activation_key
                else:
                    pass # determine and print error condition to stdout
            else:
                if auto_subscribe:
                    cmd += " --username=%s --password=%s" % (username, password)
                    cmd += " --env=%s" % kat_env
                    cmd += " --autosubscribe"
                elif activation_key != "":
                    cmd += " --activationkey=%s" % activation_key
                else:
                    pass # determine and print error condition to stdout
        return cmd
    
    # If requested, customize the yum $releasever
    if not audrey_var("RELEASEVER", "Default").lower() in ["", "default"]:
        setup_releasever()
    
    # FIXME - Installing using yum on a system with no enabled repos will remove
    # product cert. Until bug#806457 is fixed, install using the 'rpm' command.
    # cmd = "yum -y install %s" % cert_rpm
    cert_rpm = s_format("http://{AUDREY_VAR_KATELLO_REGISTER_KATELLO_HOST}/pub/candlepin-cert-consumer-{AUDREY_VAR_KATELLO_REGISTER_KATELLO_HOST}-1.0-1.noarch.rpm", os.environ)
    cmd = "rpm -ivh %s" % cert_rpm
    run(cmd)
    
    cmd = register_katello_command()
    print run(cmd)]]>
                </contents>
              </executable>
              <parameters>
                <parameter name="KATELLO_HOST" type="scalar">
                  <value></value>
                </parameter>
                <parameter name="KATELLO_PORT" type="scalar">
                  <value></value>
                </parameter>
                <parameter name="KATELLO_ORG" type="scalar">
                  <value></value>
                </parameter>
                <parameter name="KATELLO_ENV" type="scalar">
                  <value></value>
                </parameter>
                <parameter name="KATELLO_USER" type="scalar">
                  <value></value>
                </parameter>
                <parameter name="KATELLO_PASS" type="password">
                  <value></value>
                </parameter>
                <parameter name="RELEASEVER" type="scalar">
                  <value>Default</value>
                </parameter>
                <parameter name="AUTO_SUBSCRIBE" type="scalar">
                  <value>True</value>
                </parameter>
                <parameter name="ACTIVATION_KEY" type="scalar">
                  <value>None</value>
                </parameter>
              </parameters>
            </service>
          </services>
        </assembly>
      </assemblies>
    </deployable>
    
    Assurez-vous de remplacer les chaînes qui sont accentuées dans l'exemple par les valeurs souhaitées.

    Note

    Cet exemple de plan d'application est aussi disponible sur votre Serveur de configuration Audrey sur :
    https://[CONFIGSERVER]/examples

    Important

    Assurez-vous que l'agent Audrey soit bien installé sur les images utilisées dans cet exemple.
  2. Lancez une application à l'aide de ce plan. L'écran des paramètres de configuration du runtime affiche les champs suivants qui requièrent les détails de CloudForms System Engine :

    Tableau 7.1. Paramètres de runtime définis par l'utilisateur pour l'enregistrement CloudForms System Engine

    Paramètre Description
    IMPORT_BETA_KEY Définit s'il faut importer la clé GPG Red Hat Enterprise Linux Beta. Requiert une valeur booléenne : true ou false.\n\n
    KATELLO_HOST Nom d'hôte ou adresse IP de l'hôte CloudForms System Engine.
    KATELLO_PORT Port utilisé pour accéder à l'hôte CloudForms System Engine :
    KATELLO_ORG Organisation choisie sur l'hôte CloudForms System Engine pour effectuer l'enregistrement.
    KATELLO_ENV Environnement choisi sur l'hôte CloudForms System Engine pour effectuer l'enregistrement.
    KATELLO_USER Utilisateur pour accéder à l'hôte CloudForms System Engine.
    KATELLO_PASS Mot de passe pour accéder à l'hôte CloudForms System Engine.
    AUTO_SUBSCRIBE Définir le statut de l'abonnement automatique pour effectuer l'enregistrement. Requiert une valeur booléenne : true ou false.
    ACTIVATION_KEY Clé d'activation pour l'enregistrement. Veuillez choisir None pour ne pas utiliser de clé d'activation. Utilisez None si AUTO_SUBSCRIBE est égal à true

  3. Cliquez sur Finaliser pour continuer avec le lancement de l'application.
Résultat :
L'application est lancée et enregistrée sur CloudForms System Engine avec les paramètres fournis.

Chapitre 8. Utilisateurs

Les sections suivantes indiquent comment créer et gérer des utilisateurs dans un environnement CloudForms Cloud Engine.

8.1. Créer un utilisateur

Création d'un nouvel utilisateur

Figure 8.1. Création d'un nouvel utilisateur


Création d'un nouvel utilisateur

Ces étapes indiquent comment créer un nouvel utilisateur dans CloudForms Cloud Engine.

Procédure 8.1. Création d'un nouvel utilisateur

  1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
  2. Cliquez sur Utilisateurs.
  3. Cliquez sur le bouton Ajouter un utilisateur.
    Bouton Nouvel utilisateur

    Figure 8.2. Bouton Nouvel utilisateur


    L'écran Nouvel utilisateur apparaît.
  4. Saisissez le Prénom de l'utilisateur.
  5. Saisissez le Nom de famille de l'utilisateur.
  6. Saisissez l'adresse E-mail de l'utilisateur.
  7. Saisissez un nom d'utilisateur dans le champ Choisir un nom d'utilisateur.
  8. Saisissez un mot de passe pour le nouvel utilisateur dans le champ Choisir un mot de passe.
  9. Saisissez une deuxième fois le mot de passe du nouvel utilisateur dans le champ Confirmer le mot de passe.
  10. Spécifiez Nombre maximum d'instances en cours d'exécution qu'un utilisateur pourra exécuter simultanément. Laissez ce champ vide pour des instances illimitées.
  11. Sélectionnez si le Statut de l'utilisateur est Actif ou Inactif. Ce paramètre détermine si l'accès de l'utilisateur est activé.
  12. Cliquez sur Enregistrer l'utilisateur pour enregistrer votre nouvel utilisateur.

8.2. Gestion des utilisateurs

Modifier un utilisateur existant

Ces étapes indiquent comment modifier les détails d'un utilisateur existant dans CloudForms Cloud Engine.

Procédure 8.2. Modifier un utilisateur existant dans CloudForms Cloud Engine

  1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
  2. Cliquez sur Utilisateurs.
  3. Cliquez sur ID utilisateur de l'utilisateur requis.
  4. Des informations sur l'utilisateur en particulier apparaissent dans « Affichage détaillé ». Cliquez sur le bouton Modifier pour modifier les détails de l'utilisateur.
  5. Modifiez les détails requis.
  6. Cliquez sur le bouton Enregistrer l'utilisateur pour enregistrer les modifications.

Supprimer un utilisateur existant

Ces étapes indiquent comment supprimer un utilisateur existant dans CloudForms Cloud Engine.

Procédure 8.3. Supprimer un utilisateur existant dans CloudForms Cloud Engine

  1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
  2. Cliquez sur Utilisateurs.
  3. Cliquez sur la case à cocher à gauche de chaque utilisateur que vous souhaitez supprimer.
  4. Cliquez sur le bouton de commande Supprimer la sélection.
  5. Un message d'alerte s'affiche :
    Êtes-vous certain de vouloir procéder avec cette suppression ?
    Choisissez Valider.

Chapitre 9. Permissions

La section suivante indique comment gérer les permissions pour définir l'accès utilisateur aux ressources dans CloudForms Cloud Engine.

9.1. Définir les permissions globales

Permissions globales

Figure 9.1. Permissions globales


Octroi des rôles globaux

Résumé des tâches

Cette procédure indique comment octroyer des rôles globaux à un utilisateur ou à un ensemble d'utilisateurs dans CloudForms Cloud Engine.

Procédure 9.1. Assigner l'octroi des rôles globaux à un utilisateur

  1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
  2. Cliquez sur Octroi des rôles globaux.
  3. Cliquez sur le bouton Fournir l'accès. L'écran de sélection d'accès au fournisseur apparaît.
  4. Choisissez un Rôle pour chaque utilisateur à partir du menu déroulant.
  5. Cliquez sur Fournir l'accès pour enregistrer vos permissions.
Résultat :
CloudForms définit les octrois de rôles globaux pour un utilisateur ou un ensemble d'utilisateurs.

9.2. Définir les permissions des fournisseurs de ressources cloud

Permissions des fournisseurs de ressources cloud

Figure 9.2. Permissions des fournisseurs de ressources cloud


Permissions des fournisseurs de ressources cloud

Résumé des tâches

Ces étapes indiquent comment fournir aux utilisateurs l'accès aux fournisseurs de ressources cloud dans CloudForms Cloud Engine.

Procédure 9.2. Ajouter un utilisateur à un fournisseur de ressources cloud

  1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
  2. Cliquez sur Fournisseurs de ressources cloud.
  3. Choisir un fournisseur depuis le sélecteur déroulant.
  4. Cliquez sur Assignations des rôles. La liste des utilisateurs actuels avec accès au fournisseur choisi s'affiche.
  5. Cliquez sur le bouton Fournir l'accès. L'écran de sélection d'accès au fournisseur apparaît.
  6. Choisissez un Rôle pour chaque utilisateur à partir du menu déroulant.
  7. Cliquez sur Fournir l'accès pour enregistrer vos permissions.

9.3. Définir les permissions des zones de ressources cloud

Permissions des zones de ressources cloud

Figure 9.3. Permissions des zones de ressources cloud


Permissions des zones de ressources cloud

Résumé des tâches

Ces étapes indiquent comment fournir aux utilisateurs l'accès aux zones de ressources cloud dans CloudForms Cloud Engine.

Procédure 9.3. Ajouter un utilisateur à une zone de ressources cloud

  1. Cliquez sur l'onglet Suivi.
  2. Cliquez sur le nom d'une zone de ressources cloud.
  3. Cliquez sur Assignations des rôles. La liste des utilisateurs actuels avec accès s'affiche.
  4. Cliquez sur le bouton Fournir l'accès. L'écran de sélection d'accès aux zones apparaît.
  5. Choisissez un Rôle pour chaque utilisateur à partir du menu déroulant.
  6. Cliquez sur Fournir l'accès pour enregistrer vos permissions.

9.4. Définir les permissions des plans d'applications

Permissions des plans d'applications

Figure 9.4. Permissions des plans d'applications


Permissions des plans d'applications

Résumé des tâches

Ces étapes indiquent comment fournir aux utilisateurs l'accès aux plans d'applications dans CloudForms Cloud Engine.

Procédure 9.4. Ajouter des permissions utilisateur à un plan d'application

  1. Cliquez sur l'onglet Administrer.
  2. Cliquez sur Contenu.
  3. Cliquez sur le Nom d'un catalogue. Une liste des plans d'application du catalogue s'affiche.
  4. Cliquez sur le Nom d'un plan d'application. Les propriétés du plan d'application s'affichent.
  5. Faîtes défiler jusqu'à la section Assignation des rôles.
  6. Cliquez sur le bouton Fournir l'accès. L'écran de sélection d'accès aux plans d'application apparaît.
  7. Choisissez un Rôle pour chaque utilisateur à partir du menu déroulant.
  8. Cliquez sur Fournir l'accès pour enregistrer vos permissions.

9.5. Définir les permissions des applications

Permissions des applications

Figure 9.5. Permissions des applications


Permissions des applications

Résumé des tâches

Ces étapes indiquent comment fournir aux utilisateurs l'accès aux applications dans CloudForms Cloud Engine.

Procédure 9.5. Ajouter un utilisateur à une application

  1. Cliquez sur l'onglet Suivi.
  2. Cliquez sur le nom d'une zone de ressources cloud.
  3. Cliquez sur le nom d'une application dans la zone de ressources cloud.
  4. Cliquez sur Assignations des rôles. La liste des utilisateurs actuels avec accès s'affiche.
  5. Cliquez sur le bouton Fournir l'accès. L'écran de sélection d'accès aux applications apparaît.
  6. Choisissez un Rôle pour chaque utilisateur à partir du menu déroulant.
  7. Cliquez sur Fournir l'accès pour enregistrer vos permissions.

Chapitre 10. Journalisation et rapports

CloudForms Cloud Engine possède des fonctions pour générer des rapports d'événements pour les instances ainsi qu'une série de journaux pour suivre les fonctions des composants individuels.

10.1. Accéder à l'historique des instances

Accéder à l'historique des instances

Résumé des tâches

Ces étapes montrent comment afficher l'historique d'une instance.

Procédure 10.1. Accéder à l'historique des instances

  1. Cliquez sur l'onglet Suivi.
  2. Cliquez sur le nom d'une application d'une zone de ressources cloud.
  3. Choisissez l'icône Affichage tableau et sélectionnez le Nom d'une instance. L'écran d'informations sur l'instance s'affiche. La troisième section affiche l'Historique de votre instance.

10.2. Exporter l'historique des instances

Exporter des événements

Résumé des tâches

Ces étapes montrent comment exporter l'historique d'une instance en tant que fichier CSV.

Procédure 10.2. Exporter des événements en tant que fichier CSV

  1. Cliquez sur l'onglet Suivi.
  2. Cliquez sur le nom d'une zone de ressources cloud.
  3. Cliquez sur le nom d'une application dans la zone de ressources cloud.
  4. Choisissez l'icône Affichage tableau.
  5. Cliquez sur le bouton Exporter les événements.
  6. Votre navigateur demandera sur quel emplacement enregistrer le fichier CSV. Choisissez un emplacement et enregistrez-le.

10.3. Accéder aux fichiers journaux

CloudForms Cloud Engine fournit un fichier journal pour chacun de ses composants. Le tableau suivant propose une liste des emplacements de fichiers de journalisation ainsi qu'un résumé de leur(s) fonction(s).

Tableau 10.1. Fichiers de journalisation de CloudForms Cloud Engine

Emplacement Fichier journal Description
/var/log
aeolus.log
Messages journaux généraux pour CloudForms Cloud Engine.
imagefactory.log
Fichier journal Imagefactory. Contient l'historique de toutes les interactions concernant la création d'images pour les fournisseurs de ressources cloud.
iwhd.log
Fichier journal Image Warehouse. Contient l'historique de toutes les interactions concernant le stockage et la gestion d'images sur les fournisseurs de ressources cloud.
/var/log/aeolus-conductor
rails.log
Journal de toutes les interactions basées Ruby avec CloudForms Cloud Engine.
dbomatic.log
Journal des transactions de mises à jour de statut.
thin.log
Journal Ruby webserver pour CloudForms Cloud Engine.
/var/log/deltacloud-core
*.log
Fichiers de journalisation des interactions de l'API Deltacloud.
/var/log/mongodb/
mongodb.log
Fichier journal des interactions de la base de données Image Warehouse.

Schéma TDL (« Template Description Language »)

Cet annexe définit le schéma des éléments TDL (« Template Description Language »). Ces éléments sont construits dans des fichiers de modèles de composants et importés dans CloudForms Cloud Engine.

A.1. arch

L'élément arch fournit des informations sur le type d'architecture du CPU de l'instance. Les valeurs retournées possibles pour les systèmes d'exploitation Linux incluent 32 bits (i386) et 64 bits (x86_64).
arch est un élément requis.
Éléments parents
os
Éléments enfants
Aucun.

A.2. command

L'élément command fournit des commandes pour exécuter la post-installation. command peut être de deux types : raw ou base64.
Éléments parents
commands.

A.3. commands

L'élément commands agit en tant que collection de commandes pour exécution à la fin de la création d'une image.
Éléments parents
template.
Éléments enfants
command.

A.4. description

La balise de l'élément description fournit une courte description du modèle. Elle contient une valeur de chaîne.
Éléments parents
template.
Éléments enfants
Aucun.

A.5. file

La balise de l'élément file ajoute un contenu à l'image d'un fichier se trouvant sur le chemin spécifié. file peut être l'un de deux types : raw et base64.
Éléments parents
files.

A.6. files

La balise de l'élément files répertorie des fichiers définis par l'utilisateur à ajouter à l'image.
Éléments parents
template.
Éléments enfants
file

A.7. install

L'élément install fait référence à la source de l'installation, qui est soit iso ou soit url. Lorsque type="iso", le SE est installé à partir d'une image ISO du système d'exploitation requis. Lorsque type="url", le os (Système d'exploitation) est installé à partir de l'URL d'un référentiel.
L'élément install est un élément requis.
Éléments parents
os
Éléments enfants
url, iso, md5sum, sha1sum et sha256.

A.8. iso

L'élément iso est requis pour fournir l'emplacement de l'image ISO du média d'installation. Cet élément est requis lorsque install type="iso".
Éléments parents
install.
Éléments enfants
Aucun.

A.9. key

L'élément key est requis pour l'installation du os. L'élément key représente la clé produit pour le média d'installation Windows.
Éléments parents
os
Éléments enfants
Aucun.

A.10. md5sum

L'élément md5sum est requis pour l'élément install lorsque type="iso". md5sum est une méthode utilisée pour vérifier l'intégrité et l'authenticité des fichiers ISO à l'aide d'une empreinte digitale MD5.
Éléments parents
install.
Éléments enfants
Aucun.

A.11. os

L'élément os agit en tant qu'élément parent pour les valeurs du système d'exploitation dans un modèle. Il contient de multiples paramètres obligatoires.
Éléments parents
template.
Éléments enfants
name, version, arch, install, rootpw et key.

A.12. name (SE)

L'élément name est requis pour l'élément os. L'élément name est le nom du système d'exploitation. Il contient une valeur de chaîne.

Tableau A.1. Liste des noms

Système d'exploitation
Nom
Fedora 15
Fedora
Fedora 16
Fedora
Red Hat Enterprise Linux 5.6
RHEL-5
Red Hat Enterprise Linux 5.7
RHEL-5
Red Hat Enterprise Linux 6.1
RHEL-6
Red Hat Enterprise Linux 6.2
RHEL-6

Éléments parents
os.
Éléments enfants
Aucun.

A.13. name (modèle)

L'élément name est le nom du modèle. Il contient une valeur de chaîne.
Éléments parents
template.
Éléments enfants
Aucun.

A.14. package

La balise de l'élément package fournit les informations sur les programmes organisés en ensembles de paquetages. Chaque paquetage possède son propre ensemble de noms pour les types, ce qui permet de prévenir des conflits de nom. Un type de haut niveau est accessible hors du paquetage qui le déclare uniquement si le type est déclaré publique. La structure de dénomination des paquetages est hiérarchique. Les membres d'un paquetage sont les types de classe et d'interface, déclarés dans des unités de compilation du paquetage, et les sous-paquetages, pouvant eux-mêmes contenir des unités de compilation et des sous-paquetages.
Éléments parents
packages.

A.15. packages

La balise de l'élément packages est utilisée pour indiquer le paquetage auquel l'unité de compilation appartient. Les paquetages stockés dans un système de fichiers possèdent certaines restrictions dans l'organisation de leurs unités de compilation permettant une implémentation simple pour facilement rechercher des classes. Une unité de compilation possède un accès automatique à tous les types déclarés dans son paquetage et importe automatiquement tous les types publiques déclarés dans le paquetage prédéfini.
Éléments parents
template.
Éléments enfants
package.

A.16. repositories

L'élément repositories agit en tant que collection de référentiels supplémentaires.
Éléments parents
template.
Éléments enfants
repository,

A.17. repository

La balise de l'élément repository fournit les informations de destination du référentiel source de tout paquetage supplémentaire. Elle contient une valeur de chaîne.
Éléments parents
repositories.
Éléments enfants
signed et url.

A.18. signed

signed est utilisé lors d'une installation à partir de paquetages RPM. Chaque paquetage est signé avec une clé GPG ou une signature. Une valeur booléenne est contenue pour indiquer l'utilisation de CloudForms des signatures GPG pour la vérification des référentiels.
Éléments parents
repository.
Éléments enfants
Aucun.

A.19. rootpw

L'élément rootpw est requis pour l'installation de l'os (Système d'exploitation). rootpwdéfinit le mot de passe root ou administratif.
Éléments parents
os
Éléments enfants
Aucun.

A.20. sha1sum

L'élément sha1sum est requis pour l'élément install lorsque type="iso". sha1sum est une méthode utilisée pour vérifier l'intégrité et l'authenticité des fichiers ISO à l'aide de l'empreinte digitale SHA-1.
Éléments parents
install.
Éléments enfants
Aucun.

A.21. sha256sum

L'élément sha256sum est requis pour l'élément install lorsque type="iso". sha256sum est une méthode utilisée pour vérifier l'intégrité et l'authenticité des fichiers ISO à l'aide de l'empreinte digitale 256-bit SHA-2.
Éléments parents
install.
Éléments enfants
Aucun.

A.22. template

L'élément template est l'élément XML de base de votre fichier modèle. Il contient plusieurs sous-éléments faisant référence à l'installation de votre système.
Éléments parents
Aucun.
Éléments enfants
name, description, os, packages, files, commands et repositories.

A.23. url (référentiel)

La balise de l'élément url fournit l'URL du référentiel. Cet élément requiert un nom de domaine complet ou une adresse IP consistante accessible depuis l'image d'invité. Elle contient une valeur de chaîne.
Éléments parents
repository.
Éléments enfants
Aucun.

A.24. url (SE)

L'élément url est requis pour fournir l'emplacement de l'URL du média d'installation. Cet élément est requis lorsque install type="url".
Éléments parents
install.
Éléments enfants
Aucun.

A.25. version

L'élément version est requis pour l'installation de l'os (Système d'exploitation). L'élément version identifie le numéro de version du système d'exploitation choisi. Il contient une valeur de chaîne.

Tableau A.2. Liste des versions

Système d'exploitation
Nom
Version
Fedora 15
Fedora
15
Fedora 16
Fedora
16
Red Hat Enterprise Linux 5.6
RHEL-5
U6
Red Hat Enterprise Linux 5.7
RHEL-5
U7
Red Hat Enterprise Linux 6.1
RHEL-6
1
Red Hat Enterprise Linux 6.2
RHEL-6
2

Éléments parents
os
Éléments enfants
Aucun.

Schéma XML de plan d'application

Cet annexe définit le schéma des éléments des plans d'applications.

B.1. assemblies

L'élément assemblies est un conteneur pour les instances dans une application. Une application peut contenir plus d'une instance, qu'un utilisateur CloudForms Cloud Engine peut faire en utilisant de multiples éléments assembly avec l'élément assemblies. Cet élément est requis.
Éléments parents
deployable.
Éléments enfants
assembly.

B.2. assembly

L'élément assembly définit une instance dans une application. Un utilisateur CloudForms Cloud Engine peut utiliser de multiples éléments assembly pour créer de multiples instances dans un déploiement d'application.

Tableau B.1. Attributs de l'élément assembly

Attribut Type de données Description
nom chaîne Nom de l'instance.
hwp énuméré Référence au profil des ressources cloud de l'instance.

Éléments parents
assemblies.
Éléments enfants
image, returns, services.

B.3. contents (exécutables)

contents fait référence au contenu d'un script exécutable si aucun URL n'est spécifié dans l'élément executable.
Éléments parents
executable.
Éléments enfants
Aucun.

B.4. contents (fichiers)

contents fait référence au contenu d'un fichier de configuration si aucun URL n'est spécifié dans l'élément file (fichier).
Éléments parents
executable.
Éléments enfants
Aucun.

B.5. deployable

L'élément deployable est un conteneur de base pour le plan de votre application et représente l'application pour le déploiement. Cet élément est requis.

Tableau B.2. Attributs de l'élément deployable

Attribut Type de données Description
id chaîne ID du plan d'application.
nom chaîne Nom du plan d'application.
version énuméré La version du plan d'application. La valeur par défaut est 1.0.

Éléments parents
Aucun.
Éléments enfants
description, assemblies.

B.6. description (déployable)

L'élément description est une description en texte ordinaire de l'application.
Éléments parents
deployable.

B.7. description (service)

L'élément description est une description en texte ordinaire d'un service.
Éléments parents
service.

B.8. executable

executable fait référence à un script qui est lancé au post-démarrage d'une instance. Lorsque l'instance est lancée, Audrey exécute le script pour chaque définition de service. Le script exécutable est responsable de la compréhension de l'interprétation des paramètres optionnels et des fichiers de configuration.

Tableau B.3. Attributs de l'élément

Attribut Type de données Description
url URL Emplacement et nom du script exécutable.

Éléments parents
service.
Éléments enfants
contenu.

B.9. file

file fait référence à un fichier de configuration individuel, que des scripts exécutables pourront utiliser.

Tableau B.4. Attributs de l'élément

Attribut Type de données Description
url URL Emplacement et nom du fichier de configuration.

Éléments parents
files.
Éléments enfants
contents.

B.10. files

L'élément files est un conteneur pour les fichiers de configuration dans un service d'application.
Éléments parents
service.
Éléments enfants
file.

B.11. image

L'élément image fait référence à une image créée dans votre environnement CloudForms Cloud Engine.

Tableau B.5. Attributs de l'élément image

Attribut Type de données Description
id UUID Référence à la valeur d'identification d'une image.
id UUID Référence à la valeur d'identification d'un build.

Éléments parents
assembly.
Éléments enfants
Aucun.

B.12. parameter

L'élément parameter représente un unique paramètre de runtime pour un service d'application.

Tableau B.6. Attributs de l'élément parameter

Attribut Type de données Description
name chaîne Nom du paramètre.
type scalar (scalaire) ou password (mot de passe). Indique le type de champ du paramètre, soit une valeur scalar (scalaire) ou un champ caché password (mot de passe).

Éléments parents
parameters.
Éléments enfants
value, reference.

B.13. parameters

L'élément parameters est un conteneur pour des paramètres dans un service d'application.
Éléments parents
service.
Éléments enfants
parameter.

B.14. reference

L'élément reference accepte un paramètre return provenant d'une autre assembly.

Tableau B.7. Attributs de l'élément reference

Attribut Type de données Description
assembly chaîne Nom de l'assemblée (« assembly ») avec le paramètre de retour (« return parameter ») souhaité.
parameter chaîne Nom du paramètre de retour.

Éléments parents
parameter.
Éléments enfants
Aucun.

B.15. return

L'élément return est une valeur de paramètre unique fournie par un service d'application. D'autres assemblées (« assemblies ») utilisent ces paramètres de retour pour les utiliser dans leurs propres scripts executable.

Tableau B.8. Attributs de l'élément return

Attribut Type de données Description
nom chaîne Nom du paramètre de retour.

Éléments parents
returns.
Éléments enfants
Aucun.

B.16. returns

L'élément returns est un conteneur pour les paramètres return d'un service d'application.
Éléments parents
assembly.
Éléments enfants
return.

B.17. service

L'élément service configure un service runtime sur votre application. Une application peut contenir de multiples services utilisant chacun un élément conteneur service. Audrey exécute un service à l'aide d'un script exécutable, d'une liste optionnelle de fichiers de configuration et d'une liste optionnelle de paramètres.

Tableau B.9. Attributs de l'élément

Attribut Type de données Description
name chaîne Nom du service.

Éléments parents
services.
Éléments enfants
description, executable, files, parameters.

B.18. services

L'élément services est un conteneur pour des services runtime de l'application.
Éléments parents
assembly.
Éléments enfants
service.

B.19. value

L'élément value indique la valeur par défaut d'un paramètre.
Éléments parents
parameter.
Éléments enfants
Aucun.

Récupération de Image Warehouse

Cet annexe fournit des informations sur la récupération pour le service Image Warehouse (iwhd).
Tester Image Warehouse
La résolution de problèmes avec Image Warehouse commence par l'accès à l'API REST. Pour tester l'état actif de Image Warehouse, exécutez la commande suivante sur l'hôte CloudForms Cloud Engine :
# curl http://localhost:9090/
Si Image Warehouse fonctionne correctement, cette commande retournera une représentation XML.
Analyser le journal
L'emplacement par défaut du journal Image Warehouse est /var/log/iwhd.log.
Le format du journal inclut deux messages pour chaque opération de l'API. Le premier message est journalisé lorsque l'API reçoit une requête, le second message est journalisé lorsque l'API effectue cette requête. Un utilisateur lisant le journal peut mettre en corrélation les deux messages avec l'adresse IP et le numéro de port du client. L'exemple suivant correspond à la commande curl ci-dessus :
Dec 06 15:33:43 iwhd[3363]: 192.168.128.11.37750 "GET /" -
Dec 06 15:33:43 iwhd[3363]: 192.168.128.11.37750 200 302
Pour afficher plus de détails lors de la résolution de problèmes, ajoutez l'argument -v à IWHD_ARGS dans /etc/sysconfig/iwhd, puis redémarrez le démon Image Warehouse (iwhd). Remarquez que le journal détaillé contient une importante quantité d'informations et est généralement uniquement utilisé pour déboguer Image Warehouse.
Récupération suite à un manque d'espace
Si Image Warehouse retourne une erreur 500 sur PUT et POST, la cause la plus commune est le manque d'espace dû à l'accumulation de données temporaires. Plus particulièrement, ceci est le cas avec les enregistrements sur les clouds RHEV-M ou oVirt. Une fois la cause racine des échecs d'enregistrements résolue, supprimez manuellement les modèles accumulés.
  • Les opérations d'enregistrement requièrent de l'espace supplémentaire pour réussir. De petits fichiers de contrôle sont créés dans /tmp. En outre, l'enregistrement dans RHEV-M requiert de l'espace dans le cluster.
  • L'image est téléchargée sur le domaine d'exportation, vu comme un répertoire monté NFS. L'emplacement de ce répertoire est défini hors de iwhd. Les incidents système peuvent provoquer l'accumulation d'images à cet endroit. Les fichiers dans cet emplacement commencent par iwhd.*.
  • Une fois le modèle téléchargé, il doit être importé en conformité avec la terminologie RHEV-M. Ce processus peut échouer et laisser un modèle incomplet visible à RHEV-M. La manière la plus sûre de supprimer ce modèle est à partir de l'interface utilisateur de RHEV-M.
Dans un environnement cloud occupé, il est dangereux de supprimer tout ce qui est temporaire. Veillez à uniquement supprimer les fichiers et modèles temporaires excessivement âgés.
Récupération suite à l'échec d'une base de données
Si le chargement de CloudForms Cloud Engine échoue après le redémarrage d'un hôte, vérifiez le statut du service MongoDB.
# service mongod status
MongoDB est un service de base de données qui stocke les attributs et métadonnées de Image Warehouse. Dans le cas où le système s'arrêterait incorrectement, le lancement de MongoDB peut échouer lors du démarrage à cause de la présence d'un fichier de verrou de la base de données. Les systèmes affectés incluent les informations suivantes dans le journal Mongo (/var/log/mongodb/mongodb.log)
old lock file: /var/lib/mongodb/mongod.lock.  probably means unclean shutdown
recommend removing file and running --repair
see: http://dochub.mongodb.org/core/repair for more information
Si MongoDB refuse de démarrer lors d'une réinitialisation, supprimez le verrou de la base de données à l'aide de la commande suivante :
# rm -f /var/lib/mongodb/mongod.lock
# mongod --repair
Redémarrez l'hôte et accédez à CloudForms Cloud Engine via l'interface web.

Historique des révisions

Historique des versions
Version 1-4.4002013-10-30Rüdiger Landmann
Rebuild with publican 4.0.0
Version 1-42012-07-18Anthony Towns
Rebuild for Publican 3.0
Version 0-50Tue Apr 13 2012Daniel Macpherson
Script du runtime final pour l'enregistrement System Engine
Version 0-46Tue Apr 10 2012Daniel Macpherson
Transmission de la documentation FINALE à l'équipe de traduction
Version 0-45Thu Apr 5 2012Daniel Macpherson
Révisions mineures finales
Version 0-44Mon Apr 2 2012Daniel Macpherson
BZ#805601 - Correction d'erreurs typographiques dans les options d'import CLI
Version 0-42Fri Mar 30 2012Daniel Macpherson
BZ#807851 - Ajout d'une nouvelle tâche pour l'enregistrement System Engine avec la configuration du runtime
Version 0-40Thu Mar 29 2012Daniel Macpherson
Révision des instructions Aeolus CLI
BZ#805596 - Révision des instructions de création Aeolus CLI
BZ#805601 - Révision des instructions d'importation Aeolus CLI
Version 0-39Wed Mar 28 2012Daniel Macpherson
BZ#805609 - Corrections apportées au processus de création des plans d'application
BZ#805612 - Modification des accès aux instances dans un processus d'application pour être spécifique à EC2
BZ#805555 - Ajout d'une remarque citant le guide d'installation sur le processus de création de fournisseurs via aeolus-configure
BZ#805559 - Ajout d'une remarque sur la suppression des détails de stockage sur certains profils de ressources cloud
BZ#805563 - Révision mineure sur la section Envoi d'une image
BZ#805578 - Révision apportée à la section Importer un modèle de composant depuis un fournisseur de ressources cloud
BZ#805590 - Révision apportée à la remarque Importer un modèle de composant concernant Audrey
BZ#805553 - Révision mineure apportée à l'introduction
BZ#805777 - Ajout de l'élément rootpw aux exemples de modèles
Version 0-38Mon Mar 19 2012Daniel Macpherson
Révisions basées sur les suggestions de l'équipe de traduction.
Version 0-37Mon Mar 19 2012Daniel Macpherson
Correction de balises pour des éléments de GUI.
Version 0-34Mon Mar 5 2012Daniel Macpherson
Implémentation des suggestions de l'équipe de traduction.
Version 0-21Fri Feb 10 2012Daniel Macpherson
Implémentation des commentaires de la documentation QE.
Version 0-17Wed Feb 8 2012Daniel Macpherson
BZ#785043 - Amélioration des instructions pour la création de compte fournisseur de ressources cloud et suppression d'une étape redondante.
Version 0-16Wed Feb 8 2012Daniel Macpherson
Révision de la documentation basée sur les modifications apportées aux étiquettes de marque et de l'interface utilisateur.
Corrections de la documentation basées sur les commentaires de QE.
Version 0-15Tue Jan 31 2012Daniel Macpherson
BZ#717997 - Ajout d'une remarque sur l'utilisation de localhost pour l'URL du référentiel en TDL.
BZ#719972 - Ajout de détails supplémentaires sur l'élément de version en TDL. Ajout d'un exemple TDL sur RHEL 5.
Version 0-14Mon Jan 30 2012Daniel Macpherson
Ajout d'une remarque concernant les instances créées à partir d'images importées ne contenant pas l'agent Audrey.
Version 0-10Fri Jan 12 2012Daniel Macpherson
BZ#746306, BZ#747645, BZ#767382 - Amélioration du concept et des tâches du cluster de ressources cloud. Ajout d'un avertissement sur la priorité des fournisseurs par rapport aux clusters.
Version 0-3Tue Dec 09 2011Daniel Macpherson
Création du livre pour révision technique
Version 0-2Tue Dec 01 2011Shikha Nansi
Publication sur doc-stage
Version 0-1Tue Dec 01 2011Shikha Nansi
Création initiale d'un livre par Publican