Red Hat Training

A Red Hat training course is available for Red Hat JBoss Enterprise Application Platform

3.5.8. Utiliser les opérations et les commandes de l'interface CLI

Procédure 3.10. Créer, configurer et exécuter les requêtes

  1. Construire la demande opérationnelle

    Les demandes opérationnelles facilitent une interaction de bas niveau dans le modèle de gestion. Il s'agit d'une façon contrôlée de modifier les configurations du serveur. Une demande opérationnelle se présente en trois parties :
    • une adresse, avec une barre oblique devant (/).
    • un nom d'opération, avec deux points (:).
    • un groupe optionnel de paramètres, entre parenthèses (()).
    1. Déterminer l'adresse

      La configuration est présentée sous forme de ressources auxquelles s'adresser et de façon hiérarchique. Chaque noeud de ressources procure un groupe différent d'opérations. Une adresse utilise la syntaxe suivante :
      /node-type=node-name
      • node-type correspond au type de noeud de ressource. Cela correspond à un nom d'élément dans la configuration XML.
      • node-name correspond au nom du nœud. Cela correspond à l'attribut nom de l'élément dans la configuration XML.
      • Séparer chaque niveau de l'arborescence de ressources par une barre oblique (/).
      Voir les fichiers de configuration XML pour déterminer l'adresse qui convient. Le fichier EAP_HOME/standalone/configuration/standalone.xml contient la configuration d'un serveur autonome et les fichiers EAP_HOME/domain/configuration/domain.xml et EAP_HOME/domain/configuration/host.xml contiennent la configuration d'un domaine géré.

      Note

      Exécuter les commandes CLI en mode de domaine requiert que l'hôte et le serveur soient indiqués. Par exemple, /host=master/server=server-one/subsystem=logging

      Exemple 3.3. Exemple d'adresses d'opérations

      Pour procéder à une opération dans le sous-système de journalisation, utiliser l'adresse suivante dans la demande opérationnelle :
      /subsystem=logging
      Pour effectuer une opération sur la source de données Java, utiliser l'adresse suivante dans la demande opérationnelle :
      /subsystem=datasources/data-source=java
    2. Déterminer l'opération

      Les opérations diffèrent avec chaque type de nœud de ressource. Une opération utilise la syntaxe suivante :
      :operation-name
      • operation-name correspond au nom de l'opération à demander.
      Utiliser l'opération read-operation-names sur une adresse de ressources d'un serveur autonome pour lister les opérations disponibles.

      Exemple 3.4. Opérations disponibles

      Pour énumérer toutes les opérations disponibles du sous-système de journalisation, saisir la requête suivante dans un serveur autonome :
      [standalone@localhost:9999 /] /subsystem=logging:read-operation-names
      {
          "outcome" => "success",
          "result" => [
              "add",
              "read-attribute",
              "read-children-names",
              "read-children-resources",
              "read-children-types",
              "read-operation-description",
              "read-operation-names",
              "read-resource",
              "read-resource-description",
              "remove",
              "undefine-attribute",
              "whoami",
              "write-attribute"
          ]
      }
    3. Déterminer un paramètre

      Chaque opération a sans doute besoin de paramètres différents.
      Les paramètres utilisent la syntaxe suivante :
      (parameter-name=parameter-value)
      • parameter-name correspond au nom du paramètre.
      • parameter-value correspond à la valeur du paramètre.
      • Les différents paramètres sont séparés par des virgules (,).
      Afin de déterminer les paramètres qui conviennent, exécutez la commande read-operation-description sur un nœud de ressource, en faisant passer le nom de l'opération en tant que paramètre. Voir Exemple 3.5, « Déterminer les paramètres des opérations » pour plus de détails.

      Exemple 3.5. Déterminer les paramètres des opérations

      Afin de déterminer les paramètres qui conviennent pour l'opération read-children-types sur le sous-système de journalisation, saisir la commande read-operation-description comme suit :
      [standalone@localhost:9999 /] /subsystem=logging:read-operation-description(name=read-children-types)
      {
          "outcome" => "success",
          "result" => {
              "operation-name" => "read-children-types",
              "description" => "Gets the type names of all the children under the selected resource",
              "reply-properties" => {
                  "type" => LIST,
                  "description" => "The children types",
                  "value-type" => STRING
              },
              "read-only" => true
          }
      }
  2. Saisir toute la demande opérationnelle

    Une fois que l'adresse, l'opération et tous les paramètres auront été sélectionnés, saisir la demande opérationnelle complète.

    Exemple 3.6. Exemple de demande opérationnelle

    [standalone@localhost:9999 /] /subsystem=web/connector=http:read-resource(recursive=true)
Résultat

L'interface de gestion effectue la demande opérationnelle sur la configuration du serveur.