Red Hat Training

A Red Hat training course is available for Red Hat JBoss Enterprise Application Platform

2.2.8. Référence aux variables et arguments à passer à l'exécution du serveur

Le script de démarrage du serveur d'applications accepte l'ajout d'arguments et de variables en cours d'exécution. L'utilisation de ces paramètres permet au serveur d'être démarré sous d'autres configurations que celles qui sont définies dans les fichiers de configuration standalone.xml, domain.xml et host.xml. Cela peut comprendre le démarrage du serveur par un ensemble de liaisons de sockets différentes ou une configuration secondaire. Vous pourrez accéder à une liste des paramètres disponibles en passant la variable d'assistance au démarrage.
L'exemple suivant ressemble au démarrage de serveur expliqué dans Section 2.2.2, « Démarrez JBoss EAP 6 comme un serveur autonome » et Section 2.2.3, « Démarrez JBoss EAP 6 comme domaine géré », avec en plus les variables -h ou --help>. Les résultats de cette variable d'assistance sont expliqués dans le tableau ci-dessous.

Exemple 2.5. Variable d'assistance « help »

Mode autonome :
[localhost bin]$ standalone.sh -h
Mode de domaine :
[localhost bin]$ domain.sh -h

Tableau 2.1. Tableau des arguments et variables du temps d'exécution

Argument ou Option Mode Description
--admin-only Autonome Définir le type d'exécution du serveur à ADMIN_ONLY. Cela le fera ouvrir les interfaces administratives et il pourra ainsi accepter les ordres de gestion, mais il ne pourra pas démarrer d'autres services de runtime ou accepter les demandes de l'utilisateur final.
--admin-only Domaine Définir le type d'exécution du contrôleur hôte à ADMIN_ONLY, ce qui le fera ouvrir les interfaces administratives et il pourra ainsi accepter les ordres de gestion, mais il ne pourra pas démarrer d'autres serveurs ou, si ce contrôleur hôte est le master du domaine, il pourra accepter les demandes des contrôleurs hôte esclaves.
-b <value>, -b=<value> Autonome, Serveur Définir la propriété système jboss.bind.address à la valeur donnée.
-b<interface>=<value> Autonome, Serveur Définir la propriété système jboss.bind.address.<interface> à la valeur donnée.
--backup Domaine Conserver une copie de la configuration de domaine persistante même si cet hôte n'est pas le contrôleur de domaines.
-c <config>, -c=<config> Autonome Nommer le fichier de configuration du serveur à utiliser. La valeur par défaut est standalone.xml.
-c <config>, -c=<config> Domaine Nom du fichier de configuration de serveur à utiliser. La valeur par défaut est domain.xml.
--cached-dc Domaine Si l'hôte n'est pas le contrôleur de domaine et ne peut pas contacter le contrôleur de domaine au démarrage, puisque le processus de démarrage (booting) utilise une copie de la configuration de domaine mise en cache localement.
--debug [<port>] Autonome Active le mode de débogage par un argument en option qui indique le port. Ne fonctionne que si le script de lancement le supporte.
-D<name>[=<value>] Autonome, Serveur Définit une propriété système.
--domain-config=<config> Domaine Nom du fichier de configuration de serveur à utiliser. La valeur par défaut est domain.xml.
-h, --help Autonome, Serveur Affiche le message d'assistance et sortir.
--host-config=<config> Domaine Nom du fichier de configuration hôte à utiliser. La valeur par défaut est host.xml.
--interprocess-hc-address=<address> Domaine Adresse à laquelle le contrôleur hôte doit écouter la communication en provenance du contrôleur de processus.
--interprocess-hc-port=<port> Domaine Port sur lequel le contrôleur hôte doit écouter la communication en provenance du contrôleur de processus.
--master-address=<address> Domaine Définit la propriété système jboss.domain.master.address à la valeur donnée. Dans une configuration de contrôleur hôte esclave par défaut, c'est utilisé pour configurer l'adresse du contrôleur hôte maître.
--master-port=<port> Domaine Définit la propriété système jboss.domain.master.port à la valeur donnée. Dans une configuration de contrôleur hôte esclave par défaut, c'est utilisé pour configurer le port utilisé pour la communication de gestion native du contrôleur hôte maître.
--read-only-server-config=<config> Autonome Nom du fichier de configuration du serveur à utiliser. Cela diffère de --server-config et -c en ce que le fichier d'origine n'est jamais écrasé.
--read-only-domain-config=<config> Domaine Nom du fichier de configuration du domaine à utiliser. Cela diffère de --domain-config et de -c en ce que le fichier de départ n'est jamais écrasé.
--read-only-host-config=<config> Domaine Nom du fichier de configuration de l'hôte à utiliser. Cela diffère de --host-config en ce que le fichier de départ n'est jamais écrasé.
-P <url>, -P=<url>, --properties=<url> Autonome, Serveur Télécharge les propriétés système de l'URL donné.
--pc-address=<address> Domaine Adresse à laquelle le contrôleur de processus doit écouter les communications en provenance des processus qu'il contrôle.
--pc-port=<port> Domaine Port sur lequel le contrôleur de processus doit écouter les communications en provenance des processus qu'il contrôle.
-S<name>[=<value>] Autonome Définit une propriété de sécurité.
--server-config=<config> Autonome Nommer le fichier de configuration du serveur à utiliser. La valeur par défaut est standalone.xml.
-u <value>, -u=<value> Autonome, Serveur Définit la propriété système jboss.default.multicast.address à la valeur donnée.
-v, -V, --version Autonome, Serveur Affiche la version du serveur d'applications et sortie.