Chapitre 25. Mettre à niveau le noyau manuellement

Le noyau Red Hat Enterprise Linux est créé de manière personalisée par l'équipe Kernel Team de Red Hat Enterprise Linux afin de s'assurer de son intégrité et de sa compatibilité avec le matériel pris en charge. Avant que Red Hat ne fasse sortir un noyau, celui-ci doit tout d'abord passer un ensemble de tests d'assurance qualité rigoureux.
Les noyaux Red Hat Enterprise Linux sont mis en paquet sous le format RPM, ils sont ainsi facile à mettre à niveau et à vérifier en utilisant le gestionnaire de paquets Yum ou PackageKit. PackageKit effectue des requêtes automatiques sur les serveurs Red Hat Content Delivery Network et vous informe des paquets et mises à jour disponibles, y compris les paquets du noyau.
Ce chapitre est donc uniquement utile aux utilisateurs devant mettre à jour manuellement un paquet noyau en utilisant la commande rpm au lieu de yum.

Avertissement

Lorsque possible, veuillez utiliser le gestionnaire de paquets Yum ou PackageKit pour installer un nouveau noyau car ils installent toujours un nouveau noyau au lieu de remplacer le noyau actuel, ce qui pourrait empêcher votre système de démarrer.

Avertissement

La création d'un noyau personnalisé n'est pas prise en charge par l'équipe Red Hat Global Services Support, cela n'est donc pas abordé dans ce manuel.
Pour obtenir des informations supplémentaires sur l'installation de paquets du noyau par yum, voir Section 8.1.2, « Mise à jour de paquets ». Pour obtenir des informations sur Red Hat Content Delivery Network, veuillez consulter Chapitre 6, Enregistrer le système et Gérer les abonnements.

25.1. Vue d'ensemble des paquets du noyau

Red Hat Enterprise Linux contient les paquets de noyau suivants :
  • kernel — contient le noyau pour des systèmes unique, multi-cœurs, et multiprocesseurs.
  • kernel-debug — contient un noyau avec de nombreuses options de débogage activées pour le diagnostique du noyau, ce qui entraîne une réduction des performances.
  • kernel-devel — contient les en-têtes et makefiles suffisants pour créer des modules avec le paquet kernel.
  • kernel-debug-devel — contient la version de développement du noyau avec de nombreuses options de débogage activées pour le diagnostique du noyau, ce qui entraîne une réduction des performances.
  • kernel-doc — fichiers de documentation de la source du noyau. Diverses portions du noyau Linux et des pilotes de périphériques envoyés avec sont documenté dans ces fichiers. L'installation de ce paquet fournit une référence sur les options pouvant être passées sur les modules du noyau Linux pendant le chargement.
    Par défaut, ces fichiers sont placés dans le répertoire /usr/share/doc/kernel-doc-kernel_version/.
  • kernel-headers — inclut les fichiers d'en-tête C qui spécifient l'interface entre le noyau Linux, les bibliothèques et programmes de l'espace utilisateur. Les fichiers d'en-tête définissent les structures et les constantes qui servent à la création de la plupart des programmes standard.
  • linux-firmware — contient tous les fichiers de microprogramme requis par les différents périphériques pour opérer.
  • perf — ce paquet contient l'outil perf qui permet la surveillance des performances du noyau Linux.
  • kernel-abi-whitelists — contient des informations pertinentes à l'ABI du noyau de Red Hat Enterprise Linux, y compris une liste des symboles de noyau nécessaires aux modules de noyau Linux externes et un greffon yum permettant son application.
  • kernel-tools — contient des outils pour manipuler le noyau Linux et la documentation de prise en charge.