Red Hat Training

A Red Hat training course is available for Red Hat Enterprise Linux

Chapitre 16. Configurer NTP à l'aide de ntpd

16.1. Introduction à NTP

Le protocole d'heure réseau (de l'anglais Network Time Protocol, ou NTP) permet la dissémination précise d'informations sur l'heure et la date afin que les horloges système d'ordinateurs en réseau soient synchronisés avec une référence commune sur un réseau ou sur l'Internet. De nombreux organismes de standards de par le monde possèdent des horloges atomiques pouvant être utilisées comme références. Les satellites composant le système de positionnement global (« Global Position System », ou GPS) contiennent plus d'une horloge atomique, rendant ainsi leurs signaux très précis. Ces signaux peuvent être délibérément dégradés pour des raisons militaires. Une situation idéale serait que chaque site possède un serveur, avec sa propre horloge de référence attachée, pour agir en tant que serveur de temps pour l'ensemble du site. Il existe de nombreux périphériques qui obtiennent l'heure et la date via des transmissions radio à basses fréquences ou via GPS. Cependant dans la plupart des situations, un certain nombre de serveurs de temps publiquement accessibles connectés à l'Internet et géographiquement dispersés peuvent être utilisés. Ces serveurs NTP fournissent le temps universel coordonné « Coordinated Universal Time » (UTC). Des informations sur ces serveurs de temps se trouvent sur www.pool.ntp.org.
En informatique, un chronométrage précis est important pour un certain nombre de raisons. Dans les réseaux, par exemple, un horodatage précis des paquets et des journaux est requis. Les journaux sont utilisés pour examiner les problèmes de service et de sécurité, ainsi des horodatages effectués sur différents systèmes doivent être effectués par des horloges synchronisées pour réellement avoir toute valeur. Comme les systèmes et les réseaux sont de plus en plus rapides, il existe un besoin grandissant pour des horloges offrant une plus grande précision et une résolution plus importante. Dans certains pays, il existe des obligations légales pour que les horloges soient minutieusement synchronisées. Veuillez consulter www.ntp.org pour obtenir davantage d'informations. Sur les systèmes Linux, NTP est implémenté par un démon exécuté dans l'espace utilisateur. Le démon de l'espace utilisateur NTP par défaut dans Red Hat Enterprise Linux 7 est nommé chronyd. Il doit être désactivé si vous souhaitez utiliser le démon ntpd. Veuillez consulter le Chapitre 15, Configurer NTP en utilisant Chrony Suite pour obtenir davantage d'informations sur chrony.
Le démon de l'espace utilisateur met à jour l'horloge système, qui est une horloge logicielle exécutée dans le noyau. Linux utilise une horloge logicielle comme horloge système pour obtenir une meilleure résolution que l'horloge matérielle habituellement intégrée, aussi appelée horloge temps réel (de l'anglais, « Real Time Clock », ou RTC). Veuillez consulter les pages man rtc(4) et hwclock(8) pour obtenir des informations sur les horloges matériel. L'horloge système peut rester à l'heure en utilisant diverses sources horaires. Habituellement, le Time Stamp Counter (TSC) est utilisé. Le TSC est un enregistrement du processeur qui compte le nombre de cycles depuis la dernière réinitialisation. Celui-ci est très rapide, possède une haute résolution, et aucune interruption ne se produit. Lors du démarrage système, l'horloge système lit l'heure et la date à partir de l'heure RTC. L'horloge RTC peut se décaler de l'heure réelle jusqu'à 5 minutes par mois à cause des variations de température. D'où le besoin pour l'horloge système d'être constamment synchronisée avec des références horaires externes. Lorsque l'horloge système est synchronisée par ntpd, le noyau met automatiquement à jour l'heure RTC toutes les 11 minutes.