8.5. Options de montage NFS courantes

Hormis le montage d'une système de fichiers avec NFS sur un hôte distant, il est également possible de spécifier d'autres options lors du montage afin de rendre l'utilisation du partage monté plus facile. Ces options peuvent être utilisées avec des commandes mount, des paramètres /etc/fstab, et avec autofs.
Les options suivantes sont communément utilisées pour effectuer des montages NFS :
intr
Permet aux requêtes NFS d'être interrompues si le serveur tombe en panne ou ne peut pas être contacté.
lookupcache=mode
Spécifie la manière par laquelle le noyau va gérer le cache de ses entrées de répertoire pour un point de montage donné. Les arguments valides de mode sont all (« tout »), none(« rien »), ou pos/positive.
nfsvers=version
Spécifie la version du protocole NFS à utiliser, où version est égal à 2, 3, ou 4. Ceci est utile pour les hôtes qui exécutent de multiples serveurs NFS. Si aucune version n'est spécifiée, NFS utilise le numéro de version le plus haut pris en charge par le noyau et la commande mount.
L'option vers est identique à nfsvers et est incluse dans cette version pour des raisons de compatibilité.
noacl
Annule tout traitement d'ACL. Ce paramètre peut être nécessaire lors d'interactions avec des versions plus anciennes de Red Hat Enterprise Linux, Red Hat Linux, ou Solaris, car les technologies ACL les plus récentes ne sont pas compatibles avec des systèmes plus anciens.
nolock
Désactive le verrouillage de fichiers. Ce paramètre est occasionnellement requis lors des connexions aux serveurs NFS plus anciens.
noexec
Empêche l'exécution de binaires sur des systèmes de fichiers montés. Ceci est utile si le système monte un système de fichiers Linux contenant des binaires incompatibles.
nosuid
Désactive les bits set-user-identifier ou set-group-identifier. Ceci empêche les utilisateurs distants de gagner des privilèges plus élevés en exécutant un programme setuid.
port=num
port=num — Spécifie la valeur numérique du port du serveur NFS. Si num est égal à 0 (valeur par défaut), alors mount interrogera le service rpcbind de l'hôte distant sur le numéro de port à utiliser. Si le démon NFS de l'hôte distant n'est pas enregistré avec son service rpcbind, le numéro de port NFS standard TCP 2049 sera alors utilisé.
rsize=num et wsize=num
Ces paramètres accélèrent les communications NFS pour les lectures (rsize) et les écritures (wsize) en définissant une taille de bloc de données plus importante (num, en octets) à transférer. Soyez prudent lorsque vous modifiez ces valeurs car certains noyaux Linux et cartes réseau ne fonctionnent pas bien avec des tailles de bloc plus importantes. Dans NFSv3, les valeurs par défaut des deux paramètres est définie à 8192. Dans NFSv4, les valeurs par défaut des deux paramètres est définie à 32768.
sec=mode
Sa valeur par défaut est sec=sys, qui utilise les UID et GID UNIX. Ils utilisent AUTH_SYS to authentifier les opérations NFS.
sec=krb5 utilise Kerberos V5 à la place d'UID et GID UNIX locaux pour authentifier les utilisateurs.
sec=krb5i utilise Kerberos V5 pour authentifier les utilisateurs et vérifie l'intégrité des opérations NFS en utilisant des checksums sécurisés pour empêcher toute altération de données.
sec=krb5p utilise Kerberos V5 pour l'authentification d'utilisateurs, les vérifications d'integrité, et chiffre le trafic NFS pour empêcher le reniflage du trafic. Ce paramètre est le plus sécurisé, mais il implique également une surcharge des performances plus importante.
tcp
Ordonne au montage NFS d'utiliser le protocole TCP.
udp
Ordonne au montage NFS d'utiliser le protocole UDP.
Pour obtenir la liste complète des options ainsi que leurs informations détaillées, veuillez consulter man mount et man nfs.