Chapitre 11. Vérification du système de fichiers (fsck)

La cohérence des systèmes de fichiers peut être vérifiée, et optionnellement réparée à l'aide d'outils de l'espace utilisateur spécifiques au système de fichiers. Ces outils sont souvent appelés les outils fsck, fsck est une version raccourcie de file system check (vérification du système de fichiers).

Note

Ces vérificateurs de systèmes de fichiers ne garantissent pas seulement la cohérence des métadonnées à travers le système de fichiers, mais ils n'ont pas connaissance des données contenues dans le système de fichiers et ne sont pas des outils de récupération de données.
Les incohérences de système de fichiers peuvent se produire pour diverses raisons, y compris mais non limitées aux erreurs de matériel, erreurs d'administration du stockage et aux bogues de logiciels.
Avant que les systèmes de fichiers de journalisation des métadonnées ne soient devenus communs, une vérification de système de fichiers était requise à chaque fois qu'un système tombait en panne ou perdait en puissance. Ceci était dû au fait qu'une mise à jour de système de fichiers pouvait avoir été interrompue, provoquant un état incohérent. Par conséquent, une vérification de système de fichiers était normalement exécutée sur chaque système de fichiers répertorié dans /etc/fstab au moment du démarrage. Pour les systèmes de fichiers journalisant, ceci consiste souvent en une très courte opération, car la journalisation des métadonnées du système de fichiers assure la cohérence des données même après une panne.
Cependant, des incohérences ou une corruption du système de fichiers peuvent se produire par moments, même pour les systèmes de fichiers qui effectuent une journalisation. Lorsque cela se produit, le vérificateur du système de fichiers doit être utilisé pour réparer le système de fichiers. Ci-dessous figurent les meilleures pratiques ainsi que d'autres informations utiles lorsque vous effectuez cette procédure.

Important

Red Hat ne recommande pas ceci, à moins que l'ordinateur ne démarre pas, que le système de fichiers soit extrêmement grand, ou que le système de fichiers se trouve sur un stockage distant. Il est possible de désactiver la vérification du système de fichiers lors du démarrage en paramétrant le sixième champ dans/etc/fstab sur 0.

11.1. Meilleures pratiques avec fsck

Habituellement, l'exécution de l'outil de vérification et de réparation de systèmes de fichiers peut au moins permettre de réparer automatiquement quelques-unes des incohérences trouvées. Dans certains cas, des inodes ou répertoires sérieusement endommagés peuvent être abandonnés s'ils ne peuvent pas être réparés. D'importantes modifications du système de fichiers peuvent se produire. Pour s'assurer que des changements inattendus ou indésirables ne soient pas appliqués de manière définitive, veuillez prendre les mesures de précaution suivantes :
Test à vide
La plupart des vérificateurs de systèmes de fichiers possèdent un mode opératoire qui vérifie mais ne répare pas le système de fichiers. Dans ce mode, le vérificateur imprimera toutes les erreurs qu'il trouvera et toutes les actions qu'il aurait effectuées sans pour autant modifier le système de fichiers.

Note

Les phase ultérieures de la vérification de cohérence peuvent imprimer des erreurs supplémentaires en découvrant les incohérences qui auraient pu être corrigées dans des phases antérieures si celles-ci avaient fonctionné en mode de réparation.
Opérer avant tout sur une image de système de fichiers
La plupart des systèmes de fichiers prennent en charge la création d'une image des métadonnées, une copie fragmentée du système de fichiers qui ne contient que les métadonnées. Comme les vérificateurs de système de fichiers opèrent uniquement sur les métadonnées, de telles images peuvent être utilisées pour effectuer le test à vide d'une réparation de système de fichiers, et pour évaluer les modifications qui seront ainsi effectuées. Si les modifications sont acceptables, alors la réparation pourra être effectuée sur le système de fichiers.

Note

Des systèmes de fichiers sévèrement endommagés peuvent causer des problèmes avec la création d'images de métadonnées.
Enregistrer une image de système de fichiers pour les vérifications du support technique
Une image des métadonnées du système de fichiers avant les réparations peut souvent se révéler utile pour les vérifications du support technique si cette corruption résulte d'un bogue de logiciel. Des schémas de corruption présents dans l'image pré-réparation peut aider lors de l'analyse de la cause principale.
Opérer sur les systèmes de fichiers non-montés uniquement
Une réparation de système de fichiers doit uniquement être exécutée sur un système de fichiers qui n'est pas monté. L'outil doit être le seul à avoir accès au système de fichiers ou des dommages supplémentaires pourraient être provoqués. La plupart des outils de systèmes de fichiers appliquent cette condition en mode de réparation, même si certains prennent uniquement en charge le mode de vérification seule sur un système de fichiers monté. Si le mode vérification-seule est exécuté sur un système de fichiers monté, il pourrait trouver de fausses erreurs qui n'auraient pas été trouvées avec une exécution sur un système de fichiers non-monté.
Erreurs de disque
Les outils de vérification de système de fichiers ne peuvent pas réparer les problèmes de matériel. Un système de fichiers doit être totalement lisible et inscriptible pour que la réparation puisse s'effectuer correctement. Si un système de fichiers est corrompu à cause d'un problème matériel, le système de fichiers doit d'abord être déplacé sur un disque en bon état, par exemple à l'aide de l'utilitaire dd(8).