A.2. Réveils

De nombreuses applications scannent les fichiers de configuration en cherchant des modifications. Dans de nombreux cas, le scan est effectué à intervalle fixe, toutes les minutes par exemple. Ceci peut poser problème, car le disque est forcé de se réveiller aprés les périodes d'interruption de la rotation du disque. La meilleure solution est de trouver un bon intervalle, un bon mécanisme de vérification, ou de vérifier les modifications avec inotify et de réagir aux événements. Inotify peut vérifier une variété des changements sur un fichier ou sur un répertoire.
Par exemple :
#include <stdio.h>
#include <stdlib.h>
#include <sys/time.h>
#include <sys/types.h>
#include <sys/inotify.h>
#include <unistd.h>

int main(int argc, char *argv[]) {
  int fd;
  int wd;
  int retval;
  struct timeval tv;

  fd = inotify_init();

  /* checking modification of a file - writing into */
  wd = inotify_add_watch(fd, "./myConfig", IN_MODIFY);
  if (wd < 0) {
    printf("inotify cannot be used\n");
    /* switch back to previous checking */
  }

  fd_set rfds;
  FD_ZERO(&rfds);
  FD_SET(fd, &rfds);
  tv.tv_sec = 5;
  tv.tv_usec = 0;
  retval = select(fd + 1, &rfds, NULL, NULL, &tv);
  if (retval == -1)
    perror("select()");
  else if (retval) {
    printf("file was modified\n");
  }
  else
    printf("timeout\n");

  return EXIT_SUCCESS;
}
L'avantage de cette approche est la variété des vérifications que vous pouvez effectuer.
La limitation principale est que le nombre de suivis disponibles sur un système est limité. Ce nombre peut être obtenu sur /proc/sys/fs/inotify/max_user_watches et même s'il peut être changé, ceci n'est pas recommandé. De plus, au cas où inotify échouerait, le code devra utiliser une différente méthode de vérification, ce qui devrait signifier qu'il y aura de nombreuses occurrences de #if #define dans le code source.
For more information on inotify, refer to the inotify(7) man page.