1.9. Configuration de réseau par les fichiers sysconfig

Le répertoire /etc/sysconfig/ est l'emplacement où se trouvent les scripts et les fichiers de configuration. La plupart des informations de configuration de réseaux se situent à cet endroit, à l'exception des configurations VPN, mobiles haut débit, et PPPoE qui se trouvent dans les sous-répertoires /etc/NetworkManager/. Par exemple, les informations spécifiques interfaces se trouvent dans le répertoire ifcfg du répertoire /etc/sysconfig/network-scripts/.
Le fichier /etc/sysconfig/network est utilisé pour les configurations globales. Les informations sur les connexions PPPoE, mobiles haut débit, et VPN sont stockées dans le fichier /etc/NetworkManager/system-connections/.
Dans Red Hat Enterprise Linux 7, quand vous modifiez un fichier ifcfg, le NetworkManager n'est pas automatiquement mis au courant du changement et doit être mis au courant du changement par une notification. Si vous utilisez un des outils pour mettre le profil du NetworkManager à jour, alors, le NetworkManager n'implémentera pas ces changements tant que vous ne vous serez pas reconnecté en utilisant ce profil. Par exemple, si les fichiers de configuration ont été changés en utilisant un éditeur, le NetworkManager devra être instruit de lire les fichiers de configuration à nouveau. Pour cela, exécutez la commande siuvante en tant qu'utilisateur root :
~]# nmcli connection reload
La commande ci-dessus interprétera tous les profils de connexion. Sinon, pour télécharger à nouveau un fichier modifé à la fois, ifcfg-ifname, exécutez une commande ainsi :
~]# nmcli con load /etc/sysconfig/network-scripts/ifcfg-ifname
La commande accepte des noms de fichiers multiples. Ces commandes exigent les privilèges d'utilisateur root. Pour obtenir des informations sur les privilèges utilisateur et sur la façon d'obtenir des privilèges, consulter le guide Red Hat Enterprise Linux 7 System Administrator's Guide, et les pages man su(1) et sudo(8)
Les modifications apportées à l'aide d'outils tels que le nmcli n'ont pas besoin d'un chargement à nouveau, mais nécessitent que l'interface associée soit arrêtée (down) et qu'elle soit réactivée (up) à nouveau. Cela peut être fait en utilisant des commandes sous le format suivant :
nmcli dev disconnectinterface-name
suivi de :
nmcli con up interface-name
Le NetworkManager n'active aucun des scripts réseau, mais les scripts réseau vont essayer d'activer le NetworkManager s'il exécute quand les commandes ifup sont utilisées. Voir Section 1.8, « NetworkManager et les Scripts réseau » pour une explication sur les scripts réseau.
Le script ifup est un script générique qui fait un certain nombre de choses et faisant appel à des scripts spécifiques à une interface, comme ifup-ethX, ifup-wireless, ifup-ppp, etc. Quand un utilisateur exécute ifup eth0 manuellement, voici ce qui se passe :
  1. ifup cherche un fichier nommé /etc/sysconfig/network-scripts/ifcfg-eth0;
  2. Si le fichier ifcfg existe, ifup ira chercher la clé TYPE dans ce fichier pour déterminer quel script spécifique à ce type appeler :
  3. ifup appelle ifup-wireless ou ifup-eth ou ifup-XXX sur la base du TYPE ;
  4. les scripts de type particulier exécutent des installations spécifiques :
  5. et les scripts de type spécifiques laissent les fonctions courantes exécuter des tâches liées à l'IP comme DHCP ou une installation statique.
Au démarrage, /etc/init.d/network analyse tous les fichiers ifcfg et pour chacun d'eux ayant ONBOOT=yes, il vérifie si le NetworkManager a déjà démarré le PÉRIPHÉRIQUE de ce fichier ifcfg. Si le NetworkManager démarre ce périphérique ou l'a déjà démarré, rien de plus n'est fait pour ce fichier, et le fichier ONBOOT=yes suivant est vérifié. Si le NetworkManager n'a pas encore démarré ce périphérique, les initscripts continueront avec leur comportement traditionnel et appeleront ifup pour ce fichier ifcfg.
Le résultat final est que n'importe quel fichier ifcfg qui a ONBOOT=yes devrait être lancé au démarrage du système, soit par le NetworkManager ou par les initscripts. De cette manière, certains types de réseaux hérités que le NetworkManager ne gère pas (comme RNIS ou les modems DIAL-UP analogues) ainsi que toute nouvelle application non encore supportée par le NetworkManager sont toujours correctement démarrés par les initscripts même si le NetworkManager est incapable de les gérer.

Note

Il est recommandé de ne pas stocker les fichiers de sauvegarde ifcfg au même endroit que les fichiers live. Le script fait littéralement ifcfg-* en excluant uniquement les extensions : .old, .orig, .rpmnew, .rpmorig et .rpmsave. Le meilleur moyen est ne pas stocker des fichiers de sauvegarde n'importe où dans le fichier /etc /.