1.7. Configuration réseau par Interface en ligne de commandes (CLI)

Les commandes de l'utilitaire ip, parfois dénommé iproute2 d'après le nom du package en amont, sont documentés dans la page de man ip(8). Le nom du package dans Red Hat Enterprise Linux 7 est iproute. Si nécessaire, vous pouvez vérifier que l'utilitaire ip est bien installé, en vérifiant son numéro de version comme suit :
~]$ ip -V
ip utility, iproute2-ss130716
Les commandes ip peuvent être utilisées pour ajouter ou supprimer des adresses et des itinéraires pour les interfaces en parallèle, avec le NetworkManager, qui va veiller à leur conservation et les reconnaître dans nmcli, nmtui, control-center et l'API D-Bus.
Notez que l'utilitaire ip remplace l'utilitaire ifconfig, car le paquet net-tools (qui fournit un ifconfig) ne supporte pas les adresses InfiniBand. La commande ip help imprime un message d'utilisation. Il y a une aide spécifique aux OBJETS, par exemple : ip link help et ip addr help.

Note

Les commandes ip données en ligne de commandess ne seront pas persitantes après le redémarrage du système. Si la persistance est requise, utiliser des fichiers de configuration (fichiers ifcfg) ou ajouter les commandes à un script.
Des exemples d'utilisation du l'outil en ligne de commandes et des fichiers de configuration pour chaque tâche seront inclus après les exemples nmtui et nmcli, mais avant d'expliquer l'utilisation d'une des autres méthodes en interface graphique du NetworkManager, plus précisément, control-center et nm-connection-editor.