1.4. Installation du NetworkManager

Le NetworkManager est installé par défaut dans Red Hat Enterprise Linux. Si nécessaire, pour vous assurer que c'est bien le cas, exécutez la commande suivante en tant qu'utilisateur root :
~]# yum install NetworkManager
Pour obtenir des informations sur les privilèges utilisateur et sur la façon d'obtenir des privilèges, consulter le guide Red Hat Enterprise Linux 7 System Administrator's Guide.

1.4.1. Le démon du NetworkManager

Le démon du NetworkManager exécute avec les privilèges root et il est, par défaut, configuré pour démarrer dès l'amorçage. Vous pouvez déterminer si le démon NetworkManager est en cours d'exécution en saisissant cette commande :
~]$ systemctl status NetworkManager
NetworkManager.service - Network Manager
   Loaded: loaded (/lib/systemd/system/NetworkManager.service; enabled)
   Active: active (running) since Fri, 08 Mar 2013 12:50:04 +0100; 3 days ago
La commande systemctl status rapportera que le NetworkManager est Active: inactive (mort) si le service NetworkManager n'est pas en cours d'exécution. Pour le démarrer pour la session en cours, exécutez la commande suivante en tant qu'utilisateur root :
~]# systemctl start NetworkManager
Exécutez la commande systemctl enable pour vous assurer que le NetworkManager démarre bien à chaque fois que le système est amorcé :
~]# systemctl enable NetworkManager
Pour obtenir plus d'informations sur le démarrage, l'arrêt et la gestion des services, voir le guide Red Hat Enterprise Linux 7 System Administrator's Guide.

1.4.2. Interactions avec le NetworkManager

Les utilisateurs n'ont pas d'interractions avec le service système du NetworkManager directement. Au lieu de cela, les utilisateurs effectuent des tâches de configuration de réseau par des outils d'interface utilisateur graphiques ou en ligne de commandes. Les outils suivants sont disponibles dans Red Hat Enterprise Linux 7:
  1. Il existe une simple interface texte utilisateur (de l'anglais Text User Interface) (TUI) basée curses pour le NetworkManager, nmtui.
  2. Un outil de ligne de commandes, nmcli, est fourni pour permettre aux utilisateurs et aux scripts d'interagir avec le NetworkManager. Notez que le nmcli peut être utilisé sur les systèmes de GUI-less comme serveurs pour contrôler tous les aspects de NetworkManager. Cet outil est sur un même pied d'égalité que les outils graphiques (GUI).
  3. Le gnome-shell fournit également une icône de réseau dans sa zone de Notification qui représente les états de connexion du réseau, ainsi rapportés par le NetworkManager. L'icône possède plusieurs états qui servent d'indicateurs visuels pour le type de connexion que vous utilisez actuellement.
  4. Un outil d'interface utilisateur graphique appelé control-center, fourni par le gnome-shell, est à la disposition des utilisateurs de bureaux. Il intègre un outil de configuration réseau. Pour le démarrer, appuyez sur la touche de Super pour afficher la vue d'ensemble des activités, saisir control network et appuyez sur la touche Entrée. La touche Super apparaîtra sous diverses formes, selon le clavier ou autre matériel, mais souvent sous la touche Windows ou la commande, et généralement à gauche de la barre d'espace.
  5. Un outil d'interface utilisateur graphique, appelé nm-connection-editor, est disponible pour certaines tâches qui ne sont pas encore gérées par le control-center. Pour le démarrer, appuyer sur la touche Super pour accéder à la Vue d'ensemble des activités. et saisir connexions de réseau ou nm-connection-editor, puis Entrée.
États d'icône de connexion réseau

Figure 1.1. États d'icône de connexion réseau