Chapitre 3. Confiuguration de noms d'hôtes

3.1. Comprendre les noms d'hôtes

Il y a trois classes de noms d'hôtes ou hostname : statique, pretty, et transitoire
Le nom d'hôte « statique » est un hostname traditionnel, qui peut être choisi par l'utilisateur, et qui se trouve dans le fichier /etc/hostname. Le nom d'hôte « transitoire » est un hostname dynamique maintenu par le noyau. Il est initialisé au nom d'hôte statique par défaut, dont la valeur correspond au « localhost ». Il peut être changé par DHCP ou mDNS en cours d'exécution. Le nom d'hôte « pretty » (hostname) se présente en forme libre UTF8 à l'utilisateur.

Note

Un nom d'hôte peut correspondre à une chaîne en forme libre allant jusqu'à 64 caractères. Red Hat recommande cependant que les noms statiques et transitoires correspondent au nom de domaine complet (FQDN) utilisé pour la machine pour le DNS, comme host.exemple.com. Il est également recommandé que les noms statiques et transitoires se composent uniquement de caractères minuscules ASCII de 7 octets, sans espace ou point, et qu'ils se limitent au format autorisé pour les étiquettes de nom de domaine DNS, même si ce n'est pas une exigence stricte. Les spécifications plus anciennes ne permettent pas le trait de soulignement ; leur utilisation n'est donc pas conseillée.
L'outil hostnamectl fera en sorte que les noms d'hôte statiques, transitoires ou pretty soient composés des éléments suivants a-z, A-Z, 0-9, « - », « _ » et « . » uniquement, qu'ils ne commencent, ni ne se terminent par un point, et qu'ils ne soient pas composés de deux points à la suite l'un de l'autre. La taille limite est de 64 caractères.