4.4.2. Nouveau framework de journalisation

Red Hat Enterprise Linux 7 fournit un nouveau démon de journalisation, journald dans le cadre du passage à systemd. journald capture les types de message suivant pour tous les services :
  • messages syslog
  • messages du noyau
  • messages de disque RAM initial et de premier démarrage
  • messages envoyés à la sortie standard et sortie d'erreur standard
Ces messages sont ensuite stockés dans des fichiers journaux natifs : des fichiers binaires indexés, structurés, qui contiennent des métadonnées utiles et sont plus rapides et faciles à rechercher.
Par défaut, les fichiers journaux ne sont pas stockés de manière persistante. La quantité de données journalisée dépend de la quantité de mémoire libre disponible : lorsque le système n'a plus d'espace en mémoire ou dans le répertoire /run/log/journal, les fichiers journaux les plus anciens seront supprimés afin de pouvoir continuer la journalisation.
Sur Red Hat Enterprise Linux 7, rsyslog et journald coexistent. Les données collectées par journald sont transférées vers rsyslog, qui peut effectuer des traitements supplémentaires et stocker des fichiers journaux basés texte. Par défaut, rsyslog stocke uniquement les champs journaux qui sont typiques aux messages syslog, mais peuvent être configurés pour stocker tous les champs disponibles à journald. Red Hat Enterprise Linux 7 reste ainsi compatible avec les applications et configurations système qui reposent sur rsyslog.
Pour obtenir des détails supplémentaires sur le sous-système de journalisation, veuillez consulter le Guide d'administrateur système Red Hat Enterprise Linux 7, disponible sur http://access.redhat.com/site/documentation/Red_Hat_Enterprise_Linux/.