4.2.3. Nouvel installateur

L'installateur de Red Hat Enterprise Linux, Anaconda, a été repensé et amélioré afin de permettre un meilleur processus d'installation pour Red Hat Enterprise Linux 7.
L'installateur mis à jour offre :
  • Une interface utilisateur graphique repensée, qui est plus rapide, plus flexible et requiert une moindre contribution de la part de l'utilisateur.
  • La prise en charge de l'allocation LVM dynamique.
  • La prise en charge de btrfs lors de l'installation. (Remarquez cependant que btrfs est un aperçu technologique dans Red Hat Enterprise Linux 7.)
  • Une amélioration de la prise en charge de la localisation.
  • La prise en charge des périphériques formatés directement et des périphériques non-partitionnés.
  • La prise en charge des technologies de liaison et d'association de réseaux.
  • La prise en charge de la sélection automatique d'agencement de clavier approprié, ainsi que de la langue et du fuseau horaire (Une connexion internet est nécessaire). Les valeurs définies basées sur la détection sont remplacées par toute valeur saisie manuellement.
  • Désormais, les serveurs NTP publicisés par DHCP sont utilisés automatiquement.
  • L'intégration Kickstart pour le service DBus realmd, Active Directory et FreeIPA.
  • Un nouveau mode texte qui fonctionne sur les systèmes IBM System z et PowerPC, ainsi que sur les consoles série. Le mode texte fournit un sous-ensemble des fonctionnalités offertes par l'installateur graphique.
Ce nouvel installateur est aussi fourni avec d'importantes modifications.
  • Auparavant, la configuration du stockage nécessitait que l'utilisateur possède des connaissances techniques détaillées de son système de stockage. Sous Red Hat Enterprise Linux 7, la configuration du stockage a été repensée afin que les utilisateurs n'aient besoin de saisir qu'un minimum de détails pour configurer le stockage.
  • Désormais, Anaconda utilise le paramètre inst.repo pour définir le réseau et d'autres emplacements d'installation au lieu d'utiliser le paramètre racine.
  • La sélection détaillée des paquets dans l'interface d'installation graphique a été remplacée par l'écran de Sélection du logiciel. Le logiciel est divisé entre Environnements et Modules complémentaires. Les utilisateurs choisissent un environnement et un certain nombre de modules complémentaires. Les installations Kickstart continuent d'exercer un contrôle total sur les paquets sélectionnés au moment de l'installation.
Pour obtenir de plus amples informations sur ces fonctionnalités, veuillez consulter le Guide d'installation Red Hat Enterprise Linux 7, disponible sur http://access.redhat.com/site/documentation/Red_Hat_Enterprise_Linux/.

4.2.3.1. Modifications des paramètres de démarrage

4.2.3.1.1. Spécifier des paramètres de démarrage
Dans ce guide, les options de démarrage spécifique à l'installateur contiennent le préfixe inst.. Actuellement, ce préfixe est optionnel dans Red Hat Enterprise Linux 7: resolution=1024x768 fonctionne exactement comme inst.resolution=1024x768. Cependant, il est prévu que ce préfixe devienne obligatoire dans les futures versions et les paramètres ne contenant pas ce préfixe sont considérés comme déconseillés.
4.2.3.1.2. Changements apportés aux paramètres de démarrage
Le nouvel installateur utilise dracut pour configurer les disques et le réseau. Par conséquent, certains paramètres de démarrage en ligne de commande du noyau ont été modifiés lors du passage de Red Hat Enterprise Linux 6 à Red Hat Enterprise Linux 7.
4.2.3.1.2.1. Nouveaux paramètres
inst.stage2
Spécifie l'emplacement de l'image du temps d'exécution du programme d'installation devant être chargée. La syntaxe est la même que la syntaxe du paramètre inst.repo. Cette option ignore tout sauf l'image, elle ne peut pas être utilisée pour spécifier l'emplacement des paquets.
inst.dd
Met à jour un paquet de pilote avec un paquet à l'emplacement spécifié. Cette option peut être utilisée de multiples fois. La syntaxe de l'emplacement est la même que la syntaxe de l'emplacement du paramètre inst.repo.
inst.geoloc
Configure l'utilisation de la géolocalisation dans l'installateur afin de pré-définir la langue et le fuseau horaire. La valeur par défaut est provider_fedora_geoip. Les valeurs valides de ce paramètre incluent les suivantes.

Tableau 4.1. Valeurs de géolocalisation

Valeur
Effet
0
Désactive la géolocalisation.
provider_fedora_geoip
Utilise l'API GeoIP de Fedora.
provider_hostip
Utilise l'API GeoIP de Hostip.info.
inst.usefbx
Spécifie que le pilote frame buffer X devrait être utilisé plutôt qu'un pilote spécifique au matériel. Cette option équivaut à inst.xdriver=fbdev.
bootdev
Spécifie l'interface de démarrage. Cette option obligatoire si ip est spécifié plus d'une fois.
inst.multilib
Configure le système pour des paquets multilib. Par exemple, pour autoriser l'installation de paquets 32 bits sur un système 64 bits.
gpt
Installe les informations de partition dans une table de partitionnement GPT (« GUID Partition Table ») plutôt que le MBR (« Master Boot Record »).
inst.virtiolog
Spécifie un port virtio à utiliser pour transférer les journaux. La valeur par défaut est org.fedoraproject.anaconda.log.0. Si ce port existe, il sera utilisé.
rd.dasd
Prend un identifiant de bus de périphérique adaptateur DASD (« Direct Access Storage Device ») et optionnellement un paramètre sysfs séparé par des virgules et des paires de valeurs. Active le DASD avec l'ID du bus indiqué et définit les paramètres sysfs mentionnés avec les valeurs indiquées. Par exemple, rd.dasd=adaptor_id,readonly=0. Ce paramètre peut être indiqué de multiples fois pour activer de multiples DASD.
rd.zfcp
Prend un identifiant de bus de périphérique adaptateur zFCP (« SCSI sur FCP »), un nom de port global (WWPN) et un LUN FCP. Active le périphérique zFCP avec l'identifiant du bus de périphérique, le numéro de port et le LUN indiqués. Ce paramètre peut être indiqué de multiples fois pour activer de multiples périphériques zFCP.
rd.zfcp=0.0.4000,0x5005076300C213e9,0x5022000000000000
rd.znet
Prend un type de protocole réseau, une liste de sous-canaux séparés par des virgules et, optionnellement et séparée par des virgules, le paramètre sysfs et des paires de valeurs. Active le pilote du périphérique réseau System z pour le protocole indiqué, installe les sous-canaux indiqués et définit les paramètres spécifiés. Ce paramètre peut être indiqué de multiples fois pour activer de multiples périphériques réseau.
rd.znet=qeth,0.0.0600,0.0.0601,0.0.0602,layer2=1,portname=foo
rd.znet=ctc,0.0.0600,0.0.0601,protocol=bar
4.2.3.1.2.2. Paramètres modifiés
inst.ks.sendmac
Anciennement nommé kssendmac. Ajoute des en-têtes aux requêtes HTTP sortantes, y compris les adresses MAC de toutes les interfaces réseau. Ceci est utile lors de l'utilisation de inst.ks=http pour approvisionner les systèmes.
nameserver
Anciennement nommé dns. Indique l'adresse du serveur de noms. Cette option peut être utilisée de multiples fois.
4.2.3.1.2.3. Paramètres déconseillés
Les options de cette liste sont déconseillées. Elles fonctionneront toujours, mais il existe d'autres options offrant la même fonctionnalité. L'utilisation d'option déconseillées n'est pas recommandé et il faut s'attendre à ce que celles-ci soient supprimées dans de futures versions.
updates
Indiquait l'emplacement des mises à jour pour le programme d'installation. Veuillez utiliser l'option inst.updates à la place.
method
Configurait la méthode d'installation. Veuillez utiliser l'option inst.repo= à la place.
repo
Indiquait dans les installations NFS que la cible était une image ISO située sur un serveur NFS au lieu d'une arborescence pouvant être installée. La différence est désormais automatiquement détectée, ce qui apparente cette option à inst.repo=nfs:server:/path.
dns
Configurait le DNS (« Domain Name Server »). Veuillez utiliser l'option nameserver= à la place.
netmask, gateway, hostname, ip, ipv6
Ces options ont été consolidées sous l'option ip.
ip=bootif
Indiquait l'option BOOTIF lors d'une installation à partir d'un serveur PXE. ceci est désormais détecté de manière automatique.
ksdevice
Configurait le périphérique réseau pour qu'il soit utilisé pendant une installation Kickstart. Différentes valeurs de ce paramètre ont été remplacées par différents paramètres comme l'indique la table suivante.

Tableau 4.2. valeurs des paramètres kickstart

Valeur
Comportement actuel
Non présent
Tentative d'activation de tous les périphériques avec DHCP, à moins qu'un périphérique et qu'une configuration ne soient spécifiés avec les options ip ou BOOTIF.
ksdevice=link
Ignoré (comme le comportement par défaut).
ksdevice=bootif
Ignoré (BOOTIF est utilisé par défaut si indiqué).
ksdevice=ibft
Remplacé par l'option dracut ip=ibft.
ksdevice=MAC
Remplacé par BOOTIF=MAC.
ksdevice=device
Remplacé par la spécification du périphérique dans l'option dracut ip.
blacklist
Utilisé pour désactiver les pilotes spécifiés. Ceci est maintenant géré par l'option dracut rd.driver.blacklist avec la syntaxe suivante :
rd.driver.blacklist=mod1,mod2,...
nofirewire
Désactivait la prise en charge de l'interface FireWire. Vous pouvez désactiver le pilote FireWire (firewire_ohci) en utilisant l'option rd.driver.blacklist à la place :
rd.driver.blacklist=firewire_ohci
4.2.3.1.2.4. Paramètres supprimés
Les options suivantes ont été supprimées. Elles furent présentes dans de précédentes versions de Red Hat Enterprise Linux, mais elles ne sont plus utilisées.
serial
Cette option forçait Anaconda à utiliser la console /dev/ttyS0 en tant que sortie. Veuillez utiliser le paramètre console pour indiquer la console /dev/ttyS0 (ou similaire) à la place.
essid, wepkey, wpakey
Configurait l'accès au réseau sans fil. La configuration réseau est désormais gérée par dracut, qui ne prend pas en charge les réseau sans fil, rendant ainsi ces options inutiles.
ethtool
Utilisé dans le passé pour configurer des paramètres réseau de bas niveau supplémentaires. Tous les paramètres réseau sont désormais gérés par l'option ip.
gdb
Vous autorisait à déboguer le chargeur. Veuillez utiliser rd.debug à la place.
inst.mediacheck
Vérifiait le support d'installation avant de lancer l'installation. Remplacé par l'option rd.live.check.
ks=floppy
Indiquait une disquette comme source du fichier Kickstart. Les lecteurs de disquettes sont un support de démarrage qui n'est plus pris en charge.
display
Configurait un affichage distant. Remplacé par l'option inst.vnc.
utf8
Offrait la prise en charge UTF8 lors des installations en mode texte. Désormais, la prise en charge UTF8 fonctionne automatiquement.
noipv6
Désactivait la prise en charge IPv6 dans le programme d'installation. IPv6 est désormais construit dans le noyau afin que le pilote ne puisse pas être mis sur liste noire. Il est cependant possible de désactiver IPv6 à l'aide de l'option dracut ipv6.disable.
upgradeany
Les mises à niveau ont changé dans Red Hat Enterprise Linux 7. pour obtenir des informations supplémentaires, veuillez consulter Chapitre 3, Outils de mise à niveau, ou le Guide d'installation Red Hat Enterprise Linux 7, disponible sur http://access.redhat.com/site/documentation/Red_Hat_Enterprise_Linux/.
vlanid
Configurait un périphérique VLAN. Remplacé par l'option dracut vlan.