7.3. Problèmes après l'installation

7.3.1. Vous ne parvenez pas à démarrer avec votre carte RAID ?

Si vous avez effectué une installation mais ne parvenez pas à démarrer votre système correctement, il se peut que vous deviez réinstaller et partitionner le stockage de votre système différemment.
Certains types de BIOS ne prennent pas en charge le démarrage à partir de cartes RAID. Après avoir terminé l'installation et redémarré le système pour la première fois, il est possible que seul un écran basé texte montrant l'invite du chargeur de démarrage (par exemple, grub>) et un curseur clignotant ne s'affiche. Si cela est le cas, vous devez repartitionner votre système et déplacer votre partition /boot et le chargeur de démarrage en dehors de la matrice RAID. La partition /boot et le chargeur de démarrage doivent être sur le même pilote.
Une fois que ces modifications ont été effectuées, vous devriez pouvoir terminer votre installation et démarrer le système correctement. Pour plus d'informations sur le partitionnement, veuillez consulter la Section 6.10, « Destination de l'installation ».

7.3.2. Problème avec la séquence de démarrage graphique

Après avoir terminé l'installation et redémarré votre système pour la première fois, il est possible que le système ne réponde plus pendant la séquence de démarrage graphique, nécessitant une réinitialisation. Dans ce cas de figure, le chargeur de démarrage s'affiche avec succès, mais une sélection d'une entrée et une tentative de démarrage de système entraîne l'arrêt du système. En général, cela indique un problème avec la séquence de démarrage graphique. Pour cela, modifiez temporairement les paramètres au démarrage avant de les changer de manière permanente.

Procédure 7.4. Désactivation temporaire du démarrage graphique

  1. Démarrez votre ordinateur et patientez jusqu'à l'apparition du chargeur de démarrage. Si vous avez défini le délai de votre chargeur de démarrage à 0, maintenez la touche ECHAP enfoncée.
  2. A l'apparition du menu du chargeur de démarrage, utilisez vos touches directionnelles pour surligner l'entrée que vous souhaitez démarrer et appuyez sur la touche e pour modifier les options de cette entrée.
  3. Dans la liste d'options, trouvez la ligne du noyau, c'est-à-dire la ligne commençant avec le mot-clé linux (ou, dans certains cas, linux16 ou linuxefi). Sur cette ligne, trouvez l'option rhgb et supprimez-la. L'option pouvant être difficile à trouver, utilisez les touches directionnelles pour faire défiler vers le haut ou le bas.
  4. Appuyez sur F10 ou Ctrl+X pour démarrer votre système avec les options modifiées.
Si le démarrage du système s'effectue avec succès, vous pouvez vous connecter normalement. Il vous faudra désactiver le démarrage graphique de manière permanente, sans quoi vous devrez effectuer la procédure précédente à chaque démarrage du système. Pour modifier les options de démarrage de manière permanente, veuillez suivre les indications ci-dessous.

Procédure 7.5. Désactivation définitive du démarrage graphique

  1. Connectez-vous au compte root à l'aide de la commande su - :
    $ su -
  2. Ouvrez le fichier de configuration /etc/default/grub à l'aide d'un éditeur de texte brut tel que vim.
  3. Dans le fichier grub, trouvez la ligne commençant par GRUB_CMDLINE_LINUX.
    GRUB_CMDLINE_LINUX="rd.lvm.lv=rhel/root rd.md=0 rd.dm=0 vconsole.keymap=us $([ -x /usr/sbin/rhcrashkernel-param ] && /usr/sbin/rhcrashkernel-param || :) rd.luks=0 vconsole.font=latarcyrheb-sun16 rd.lvm.lv=vg_rhel/swap rhgb quiet"
    
    Sur cette ligne, supprimez l'option rhgb.
  4. Enregistrez le fichier de configuration modifié.
  5. Actualisez la configuration du chargeur de démarrage en exécutant la commande suivante :
    # grub2-mkconfig --output=/boot/grub2/grub.cfg
A la fin de cette procédure, vous pouvez redémarrer votre ordinateur. Red Hat Enterprise Linux n'utilisera plus la séquence de démarrage graphique. Si vous souhaitez activer le démarrage graphique, suivez la même procédure, ajoutez l'option rhgb à la ligne GRUB_CMDLINE_LINUX dans le fichier /etc/default/grub et réactualisez la configuration du chargeur de démarrage à l'aide de la commande grub2-mkconfig command.
Pour plus d'informations sur le fonctionnement du chargeur de démarrage GRUB2, veuillez consulter le Guide d'administrateur système Red Hat Enterprise Linux 7.

7.3.3. Démarrage dans un environnement graphique

Si vous avez installé X Window System, mais ne voyez pas d'environnement de bureau graphique lors de la connexion à votre système, vous pouvez le lancer manuellement à l'aide de la commande startx. Notez toutefois que cette approche n'est qu'une solution temporaire et que le journal en cours n'est pas modifié pour les prochaines connexions.
Pour configurer votre système afin que vous puissiez vous connecter sur un écran de connexion graphique, vous devez remplacer la cible par défaut systemd par graphical.target. Lorsque vous avez terminé, redémarrez votre ordinateur. Vous obtiendrez une invite de connexion graphique au redémarrage du système.

Procédure 7.6. Définir l'identification graphique par défaut

  1. Ouvrez une invite de shell. Si vous êtes dans votre compte d'utilisateur, devenez root en saisissant la commande su -.
  2. Remplacez la cible par défaut par graphical.target. Pour cela, exécutez la commande suivante :
    # systemctl set-default graphical.target
L'identification graphique est désormais activée par défaut (une invite d'identification graphique s'affichera au prochain redémarrage). Si vous souhaitez annuler cette modification et continuer à utiliser l'invite d'identification basée texte, exécutez la commande suivante en tant que root :
# systemctl set-default multi-user.target
Pour plus d'informations sur les cibles dans systemd, veuillez consulter le Guide d'administrateur système Red Hat Enterprise Linux 7.

7.3.4. Aucune interface utilisateur graphique présente

Si vous avez des problèmes à démarrer X (le système X Window), il est possible qu'il n'ait pas été installé. Certains des environnements de base pré-définis que vous pouvez sélectionner au cours de l'installation, comme Minimal install ou Web Server, ne comprennent pas une interface graphique (celle-ci doit être installée manuellement).
Si vous voulez X, vous pouvez installer les paquets nécessaires plus tard. Pour savoir comment installer un environnement de bureau graphique, veuillez consulter l'article de base de connaissances à l'adresse https://access.redhat.com/site/solutions/5238.

7.3.5. Arrêt brutal du serveur X après connexion de l'utilisateur

Si le serveur X s'arrête brutalement quand un utilisateur se connecte, il se peut qu'un ou plusieurs de vos systèmes de fichiers n'ait plus (ou presque plus) d'espace disponible. Pour vérifier que cela est la raison à votre problème, exécutez la commande suivante :
$ df -h
Le résultat vous aidera à diagnostiquer la partition pleine (dans la plupart des cas, le problème viendra de la partition /home). Voici à quoi pourrait ressembler le résultat de la commande df :
Filesystem                                  Size  Used Avail Use% Mounted on
/dev/mapper/vg_rhel-root                     20G  6.0G   13G  32% /
devtmpfs                                    1.8G     0  1.8G   0% /dev
tmpfs                                       1.8G  2.7M  1.8G   1% /dev/shm
tmpfs                                       1.8G 1012K  1.8G   1% /run
tmpfs                                       1.8G     0  1.8G   0% /sys/fs/cgroup
tmpfs                                       1.8G  2.6M  1.8G   1% /tmp
/dev/sda1                                   976M  150M  760M  17% /boot
/dev/dm-4                                    90G   90G     0 100% /home
Dans l'exemple ci-dessus, vous pouvez remarquer que la partition /home est pleine, ce qui explique l'arrêt brutal. Vous pouvez libérer de l'espace sur cette partition en supprimant les fichiers inutiles. Une fois cet espace libéré, lancez X à l'aide de la commande startx.
Pour obtenir davantage d'informations sur df ainsi qu'une explication des options disponibles (telle que l'option -h utilisée dans cet exemple), veuillez consulter la page man df(1).

7.3.6. Votre RAM n'est pas reconnue ?

Dans certains cas, le noyau ne reconnait pas toute votre mémoire (RAM), entraînant le système à utiliser moins de mémoire que celle installée. Vous pouvez vérifier l'espace RAM utilisé à l'aide de la commande free -m. Si l'espace de la mémoire total affiché ne répond pas à vos attentes, il est possible qu'au moins l'un de vos modules de mémoire soit défectueux. Sur les systèmes basés BIOS, vous pouvez utiliser l'utilitaire Memtest86+ pour tester la mémoire de votre système. Pour plus de détails, veuillez consulter la Section 20.2.1, « Charger le mode test de la mémoire (RAM) ».

Note

Certaines configurations matérielles possèdent une partie du RAM de leur système réservé et indisponible au système général. Plus particulièrement, les ordinateurs portables avec carte graphique intégrée réserveront de la mémoire pour le GPU. Par exemple, un ordinateur portable avec 4 Go de RAM et carte graphique Intel intégrée ne montrera qu'environ 3,7 Go d'espace disponible.
De plus, le mécanisme de vidage sur incident du noyau kdump, qui est activé par défaut sur la plupart des systèmes Red Hat Enterprise Linux, réserve de la mémoire pour le deuxième noyau utilisé en cas d'incident du premier noyau. Cette mémoire réservée ne s'affichera pas non plus comme étant disponible lors de l'utilisation de la commande free. Pour plus de détails concernant kdump et ses prérequis en matière de mémoire, veuillez consulter le Guide de vidage sur incident du noyau Red Hat Enterprise Linux 7.
Si vous avez vérifié que votre mémoire n'a aucun problème, vous pouvez tenter de définir l'espace mémoire manuellement à l'aide de l'option du noyau mem=.

Procédure 7.7. Configuration manuelle de la mémoire

  1. Démarrez votre ordinateur et patientez jusqu'à l'apparition du chargeur de démarrage. Si vous avez défini le délai de votre chargeur de démarrage à 0, maintenez la touche ECHAP enfoncée.
  2. A l'apparition du menu du chargeur de démarrage, utilisez vos touches directionnelles pour surligner l'entrée que vous souhaitez démarrer et appuyez sur la touche e pour modifier les options de cette entrée.
  3. Dans la liste des options, trouvez la ligne du noyau, c'est-à-dire la ligne commençant par le mot-clé linux (ou, dans certains cas, linux16). Ajouter l'option suivante à la fin de la ligne.
    mem=xxM
    
    Remplacez xx par la quantité de mémoire vive (RAM) en méga-octets dont dispose votre système.
  4. Appuyez sur F10 ou Ctrl+X pour démarrer votre système avec les options modifiées.
  5. Attendez que le système démarre et se connecte. Ouvrez ensuite une ligne de commande et exécutez la commande free -m à nouveau. Si l'espace RAM total affiché par la commande correspond à vos attentes, ajoutez ce qui suit à la ligne commençant par GRUB_CMDLINE_LINUX dans le fichier /etc/default/grub pour rendre la modification permanente :
    mem=xxM
    
    Remplacez xx par la quantité de mémoire vive (RAM) en méga-octets dont dispose votre système.
  6. Après avoir mis à jour et enregistré le fichier, réactualisez la configuration du chargeur de démarrage pour que les modifications prennent effet. Exécutez la commande suivante avec les privilèges root :
    # grub2-mkconfig --output=/boot/grub2/grub.cfg
Dans /etc/default/grub, l'exemple ci-dessus s'apparenterait à cela :
GRUB_TIMEOUT=5
GRUB_DISTRIBUTOR="$(sed 's, release.*$,,g' /etc/system-release)"
GRUB_DEFAULT=saved
GRUB_DISABLE_SUBMENU=true
GRUB_TERMINAL_OUTPUT="console"
GRUB_CMDLINE_LINUX="rd.lvm.lv=rhel/root vconsole.font=latarcyrheb-sun16 rd.lvm.lv=rhel/swap $([ -x /usr/sbin/rhcrashkernel.param ] && /usr/sbin/rhcrashkernel-param || :) vconsole.keymap=us rhgb quiet mem=1024M"
GRUB_DISABLE_RECOVERY="true"
Pour plus d'informations sur le fonctionnement du chargeur de démarrage GRUB2, veuillez consulter le Guide d'administrateur système Red Hat Enterprise Linux 7.

7.3.7. Votre système affiche-t-il des erreurs Signal 11 ?

Une erreur Signal 11, plus communément appelée faute de segmentation, signifie qu'un programme a accédé à un emplacement de la mémoire qui ne lui était pas assigné. Une erreur signal 11 peut être due à un bogue dans l'un des programmes logiciels qui sont installés ou à du matériel défectueux.
Si vous recevez un message d'erreur fatale Signal 11 au cours de l'installation, commencez par vérifier que vous utilisez les images d'installations les plus récentes, et laissez Anaconda vérifier qu'elles ne sont pas endommagées. Les supports d'installation en mauvais état (comme un disque optique rayé ou mal gravé) sont une cause courante d'erreurs Signal 11. Il est recommandé de vérifier l'intégrité du support d'installation avant chaque installation.
Pour savoir comment obtenir le support d'installation le plus récent, veuillez consulter le Chapitre 1, Télécharger Red Hat Enterprise Linux. Pour effectuer une vérification du support avant le démarrage de l'installation, ajoutez l'option de démarrage rd.live.check au menu de démarrage. Veuillez consulter la Section 20.2.2, « Vérification du support de démarrage » pour plus de détails.
Si vous avez effectué une vérification du support sans obtenir aucune erreur mais que vous avez encore des problèmes avec des défauts de segmentation, cela signifie en général que votre système a rencontré une erreur de matériel. Dans ce cas-là, le problème pourrait provenir de la mémoire (RAM) du système. Cela peut entraîner un problème même si vous avez précédemment utilisé un système d'exploitation différent sur ce même ordinateur sans aucune erreur. Sur les systèmes basés BIOS, vous pouvez utiliser le module de test de mémoire Memtest86+ compris dans le support d'installation pour effectuer un test approfondi de la mémoire de votre système. Veuillez consulter la Section 20.2.1, « Charger le mode test de la mémoire (RAM) » pour plus de détails.
Il existe d'autres causes non mentionnées dans ce document. Veuillez consulter la documentation fournie par le fabricant de votre matériel ainsi que la liste des matériels compatibles Red Hat Hardware Compatibility List, disponible en ligne à l'adresse https://hardware.redhat.com.