28.2. Mode de secours installateur

Le mode de secours installateur est un environnement Linux minimal qui peut être amorcé à partir d'un DVD Red Hat Enterprise Linux 7 ou autre support de démarrage. Il contient des utilitaires de ligne de commande pour réparer une grande variété de problèmes. Le mode de secours installateur est accessible dans le sous-menu Résolution de problèmes du menu de démarrage de l'installateur. Dans ce mode, vous pouvez monter des systèmes de fichiers en lecture seule, ou même ne pas les monter du tout, les mettre en liste noire ou ajouter un pilote fourni sur un disque de pilote, installer ou mettre à niveau les paquets de système ou gérer les partitions.

Note

Ne confondez pas le mode de secours installateur avec le mode de secours (un équivalent au mode mono-utilisateur) et le mode d'urgence, qui sont fournis dans le système et dans le gestionnaire de systemd. Pour plus d'informations sur ces modes, consultez le Guide d'administrateur système Red Hat Enterprise Linux 7.
Pour démarrer en mode de secours installateur, vous devez être en mesure de démarrer le système en utilisant l'une des opérations suivantes :
  • un CD-ROM ou DVD de démarrage
  • autres support d'installation, comme les clés USB
  • le DVD Red Hat Enterprise Linux installation
Pour plus d'informations, voir les chapitres :

Procédure 28.2. Démarrage en mode de secours installateur

  1. Démarrez le système à partir d'un support d'installation ou de démarrage.
  2. Dans le menu de démarrage, sélectionnez l'option Secourir un système Red Hat Enterprise Linux dans le sous-menu de Résolution de problèmes ou ajoutez l'option inst.rescue à la ligne de commande de démarrage. Pour saisir sur la ligne de commande, appuyez sur la touche Tab sur les systèmes BIOS ou sur la touche e sur les systèmes UEFI.
  3. Si votre système nécessite un pilote tiers de disque de pilote pour démarrer, ajoutez inst.dd= nom_pilote à la ligne de commande :
    inst.rescue inst.dd=driver_name
    Pour obtenir plus d'informations sur l'utilisation d'un disque de pilote lors du démarrage, reportez-vous à la Section 4.3.3, « Mise à jour manuelle de pilotes » pour les systèmes AMD64 et Intel 64 ou à la Section 9.3.3, « Mise à jour manuelle de pilotes » pour les serveurs de systèmes IBM Power Systems
  4. Si un pilote qui fait partie de la distribution Red Hat Enterprise Linux 7 empêche le démarrage du système, ajoutez l'option modprobe.blacklist= à la ligne de commande de démarrage :
    inst.rescue modprobe.blacklist=driver_name
    Pour plus d'informations sur la mise en liste noire de pilotes, voir la Section 4.3.4, « Mettre un pilote sur liste noire ».
  5. Quand vous êtes prêts, appuyez sur la touche Entrée (pour les systèmes BIOS) ou Ctrl+X (pour les systèmes UEFI) pour démarrer sur la base de l'option modifiée. Puis, patientez jusqu'à ce que le message suivant s'affiche :
    L'environnement de secours va maintenant tenter de trouver votre installation Linux et de la monter sous le répertoire /mnt/sysimage. Vous pourrez ensuite apporter à votre système toutes les modifications requises. Si vous souhaitez poursuivre avec cette étape, choisissez « Continuer ». Vous pouvez aussi choisir de monter vos systèmes de fichiers en lecture seule plutôt qu'en lecture-écriture en choisissant « Lecture seule ». Si pour une raison ou une autre ce processus échoue, vous pouvez choisir « Ignorer », cette étape sera ignorée et vous irez directement à un shell de commande.
    
    Si vous sélectionnez Continuer, il essaiera de monter votre système de fichiers sous le répertoire /mnt/sysimage/. S'il ne parvient pas à monter une partition, vous serez notifié. Si vous sélectionnez Lecture-seule, il essaiera de monter votre système de fichiers sous le répertoire /mnt/sysimage/, mais en mode lecture seule. Si vous sélectionnez Ignorer, votre système de fichiers ne sera pas monté. Choisissez Ignorer si vous craignez que votre système de fichiers ne soit corrompu.
  6. Une fois le système en mode de secours installateur, l'invite suivante apparaît sur les consoles virtuelles (ou CV) 1 et 2 (utilisez la combinaison de touches Ctrl+Alt+F1 pour accéder à la CV 1 et Ctrl+Alt+F2 pour accéder à la CV 2) :
    sh-4.2#
Même si votre système de fichiers est monté, la partition root par défaut, sous le mode de secours installateur, est une partition root temporaire, et non pas la partition root du système de fichiers utilisé durant un mode utilisateur normal ((multi-user.target ou graphical.target). Si vous avez sélectionné de monter votre système de fichiers et si il est monté avec succès, vous pouvez changer la partition root de l'environnement du mode de secours installateur à la partition root de votre système de fichiers en exécutant la commande suivante :
sh-4.2# chroot /mnt/sysimage
Ceci est utile si vous devez exécuter des commandes, comme rpm, qui nécessitent que votre partition root soit montée en tant que /. Pour quitter l'environnement chroot, tapez exit pour revenir à l'invite.
Si vous avez sélectionné Ignorer, vous pouvez toujours essayer de monter une partition ou un volume logique LVM2 manuellement dans un mode de secours, en créant un répertoire comme /directory/ et en tapant la commande suivante :
sh-4.2# mount -t xfs /dev/mapper/VolGroup00-LogVol02 /directory
Dans la commande ci-dessus, /directory/ est un répertoire que vous avez créé et et/dev/mapper/VolGroup00-LogVol02 est le volume logique LVM2 que vous voulez monter. Si la partition est d'un type autre que XFS, remplacez la chaîne de xfs par le type qui convient (par exemple, ext4).
Si vous ne connaissez pas les noms de toutes les partitions physiques, affichez-les à l'aide de la commande ci-dessous :
sh-4.2# fdisk -l
Si vous ne connaissez pas les noms de tous les volumes physiques de LVM2, les groupes de volumes, ou les volumes logiques, saisissez la commande pvdisplay, vgdisplay ou lvdisplay, respectivement.
Depuis l'invite, vous pouvez exécuter de nombreuses commandes utiles, comme :
  • ssh, scp et ping si le réseau est démarré
  • dump et restore pour effectuer ces tâches, si les utilisateurs disposent de lecteurs de bandes
  • parted et fdisk pour effectuer la gestion des partitions
  • rpm pour effectuer l'installation ou la mise à niveau de logiciels
  • vi pour éditer les fichiers texte

28.2.1. Capturer un sosreport

L'utilitaire de ligne de commande sosreport recueille la configuration et des informations de diagnostic, comme la version du noyau en cours d'exécution, les modules chargés et les fichiers de configuration système et de service, du système. La sortie de l'utilitaire est stockée dans une archive tar dans le répertoire /var/tmp/.
L'utilitaire sosreport est utile pour analyser les erreurs du système et peut faciliter la résolution des problèmes. La procédure suivante explique comment capturer un sosreport de sortie en mode de secours installateur :

Procédure 28.3. Utilisez un sosreport en mode de secours installateur

  1. Suivez les étapes dans Procédure 28.2, « Démarrage en mode de secours installateur » pour démarrer en mode de secours installateur. Veillez à monter le système installé en mode lecture-écriture.
  2. Modifiez le répertoire root du répertoire /mnt/sysimage/:
    sh-4.2# chroot /mnt/sysimage/
  3. Exécutez sosreport pour générer une archive avec la configuration du système et des informations de diagnostic :
    sh-4.2# sosreport

    Important

    Lors de l'exécution, sosreport vous invitera à saisir votre nom et votre numéro de dossier obtenu lorsque vous avez contacté le service Support de Red Hat et qu'il a ouvert un nouveau dossier de prise en charge. Utilisez uniquement des lettres et des chiffres, parce que l'ajout des caractères ou espaces suivants sont susceptibles de rendre le rapport inutilisable :
    # % & { } \ < > > * ? / $ ~ ' " : @ + ` | =
  4. En option. Si vous souhaitez transférer l'archive générée vers un nouvel emplacement en utilisant le réseau, il est nécessaire de disposer d'une interface réseau configurée. Dans le cas où vous utilisez l'adressage IP dynamique, il n'y a pas d'autre étape requise. Cependant, lorsque vous utilisez l'adressage statique, exécutez la commande suivante pour attribuer une adresse IP (par exemple 10.13.153.64/23) à une interface de réseau (par exemple dev eth0) :
    bash-4.2# ip addr add 10.13.153.64/23 dev eth0
    Veuillez consulter le Guide de mise en réseau Red Hat Enterprise Linux 7 pour obtenir des informations supplémentaires sur l'adressage statique.
  5. Quittez l'environnement chroot :
    sh-4.2# exit
  6. Stockez l'archive générée dans un nouvel emplacement, où elle peut être facilement accessible :
    sh-4.2# cp /mnt/sysimage/var/tmp/sosreport new_location
    Pour transférer les archives à travers le réseau, utilisez l'utilitaire scp :
    sh-4.2# scp /mnt/sysimage/var/tmp/sosreport username@hostname:sosreport
Voir les références ci-dessous pour plus d'informations :

28.2.2. Réinstallation du chargeur de démarrage

Dans certains cas, le chargeur de démarrage GRUB2 peut être supprimé à tort, corrompu ou remplacé par d'autres systèmes d'exploitation. Les étapes suivantes détaillent le processus sur la façon dont le GRUB est réinstallé sur le master boot record :

Procédure 28.4. Réinstallation du chargeur de démarrage GRUB2

  1. Suivez les directives dans Procédure 28.2, « Démarrage en mode de secours installateur » pour démarrer en mode de secours installateur. Veillez à monter le système installé en mode lecture-écriture.
  2. Modifiez la partition root :
    sh-4.2# chroot /mnt/sysimage/
  3. Utilisez la commande suivante pour réinstaller le chargeur de démarrage GRUB2, quand install_device est le périphérique de démarrage (en général, / dev/sda) :
    sh-4.2# /sbin/grub2-install install_device
  4. Redémarrez le système.

28.2.3. Utiliser un RPM pour Ajouter, Supprimer ou Remplacer un pilote

Un pilote défectueux ou manquant peut empêcher un système de démarrer normalement. Le mode de secours fournit un environnement dans lequel vous pouvez ajouter, supprimer ou remplacer un pilote, même lorsque le système échoue au démarrage. Nous vous recommandons, dans la mesure du possible, d'utiliser le gestionnaire de paquet RPM afin de supprimer les pilotes défectueux ou pour ajouter des pilotes mis à jour ou manquants.

Note

Lorsque vous installez un pilote à partir d'un disque de pilote, le disque de pilote met à jour toutes les images initramfs sur le système pour utiliser ce pilote. Si un problème avec un pilote empêche un système de démarrer, vous ne pourrez pas compter sur le démarrage du système à partir d'une autre image initramfs.

Procédure 28.5. Utiliser un RPM pour supprimer un pilote

  1. Démarrez le système en mode de secours installateur. Suivez les instructions de Procédure 28.2, « Démarrage en mode de secours installateur ». Veillez à monter le système installé en mode lecture-écriture.
  2. Modifiez le répertoire root de /mnt/sysimage/:
    sh-4.2# chroot /mnt/sysimage/
  3. Utilisez la commande rpm -e pour supprimer le paquet des pilotes. Par exemple, pour supprimer le paquet xorg-x11-drv-wacom, exécutez :
    sh-4.2# rpm -e xorg-x11-drv-wacom
  4. Quittez l'environnement chroot :
    sh-4.2# exit
Si vous ne pouvez pas supprimer un pilote défectueux pour une raison quelconque, vous pouvez plutôt mettre le pilote sur la liste noire afin qu'il ne soit pas chargé au démarrage. Voir la Section 4.3.4, « Mettre un pilote sur liste noire » et le Chapitre 20, Options de démarrage pour plus d'informations sur la mise en liste noire des pilotes.
L'installation d'un pilote est un processus similaire, mais le paquet RPM doit être disponible sur le système :

Procédure 28.6. Installer un pilote à l'aide d'un paquet RPM

  1. Démarrez le système en mode de secours installateur. Suivez les instructions de Procédure 28.2, « Démarrage en mode de secours installateur ». Veillez à ne pas monter le système installé en mode lecture uniquement.
  2. Mettez le paquet RPM qui contient le pilote à disponibilité. Par exemple, montez un CD ou une clé USB et copiez le paquet RPM sur un emplacement de votre choix sous /mnt/sysimage/. Par exemple : /mnt/sysimage/root/drivers/.
  3. Modifiez le répertoire root de /mnt/sysimage/:
    sh-4.2# chroot /mnt/sysimage/
  4. Utilisez la commande rpm -ivh pour installer le paquet du pilote. Par exemple, pour installer le paquet du pilote xorg-x11-drv-wacom à partir de /root/drivers/, exécutez :
    sh-4.2# rpm -­ivh /root/drivers/xorg-x11-drv-wacom-0.23.0-6.el7.x86_64.rpm

    Note

    Le répertoire /root/drivers/ dans cet environnement de chroot est le répertoire /mnt/sysimage/root/drivers/ de l'environnement de secours d'origine.
  5. Quittez l'environnement chroot :
    sh-4.2# exit
Lorsque vous aurez terminé de supprimer et d'installer des pilotes, redémarrez le système.