23.2. Comment effectuer une installation Kickstart ?

Il est possible d'effectuer des installations Kickstart à l'aide d'un DVD local, d'un disque dur local ou encore via NFS, FTP, HTTP, ou HTTPS.
Pour utiliser le mode Kickstart, vous devez :
  1. Créer un fichier Kickstart.
  2. Mettre le fichier Kickstart à disponibilité sur un support amovible, un disque dur ou un emplacement réseau.
  3. Créer un support amovible, qui sera utilisé pour commencer l'installation.
  4. Rendre la source d'installation disponible.
  5. Lancer l'installation Kickstart.
Ce chapitre examine les étapes ci-dessus d'une manière détaillée.

23.2.1. Création d'un fichier Kickstart

Le fichier Kickstart est un fichier texte contenant des mots-clés répertoriés dans la Section 23.3, « Référence de syntaxe Kickstart » qui servent à guider l'installation. N'importe quel éditeur de texte capable d'enregistrer des fichiers sous le format de texte ASCII (comme Gedit ou vim sur les systèmes Linux ou Notepad sur les systèmes Windows) peut être utilisé pour créer et modifier des fichiers Kickstart.
Pour créer des fichiers Kickstart, il est recommandé d'effectuer une installation sur un seul système en premier. Une fois l'installation terminée, tous les choix effectués dans l'installateur sont enregistrés dans un fichier nommé anaconda-ks.cfg, situé dans le répertoire /root/ sur le système installé. Vous pouvez ensuite copier ce fichier, effectuer tout changement nécessaire et utiliser le fichier de configuration résultant pour les installations supplémentaires.

Important

Les versions précédentes de Red Hat Enterprise Linux offraient aussi un outil graphique pour créer et modifier des fichiers Kickstart. Cet outil, nommé Kickstart Configurator (paquet system-config-kickstart), est toujours disponible dans Red Hat Enterprise Linux 7. Cependant, il n'est plus en cours de développement et ne reflète donc aucun changement dans la syntaxe Kickstart entre Red Hat Enterprise Linux 6 et 7. Ainsi, l'utilisation de cet outil n'est pas recommandée.
Lorsque vous créez un fichier Kickstart, n'oubliez pas :
  • Les sections doivent être indiquées dans l'ordre. Sauf spécification contraire, les éléments contenus dans les sections n'ont pas à être placés dans un ordre spécifique. Tel est l'ordre de la section :

    Important

    Les sections %packages, %pre et %post doivent se terminer par %end, sinon le programme d'installation refusera le fichier Kickstart.
  • Les éléments qui ne sont pas obligatoires peuvent être omis.
  • L'omission d'un élément obligatoire amène le programme d'installation à demander à l'utilisateur une réponse pour cet élément, exactement comme cela se passerait lors d'une installation normale. Une fois la réponse fournie, l'installation continue sans assistance (sauf s'il manque un autre élément).
  • Les lignes commençant par le signe dièse (#) sont traitées comme des commentaires et ignorées.

23.2.2. Vérifier le fichier Kickstart

Lors de la création ou personnalisation de votre fichier Kickstart, il est recommandé de vérifier sa validité avant de tenter de l'utiliser dans une installation. Pour cela, vous pouvez utiliser l'utilitaire de ligne de commande ksvalidator de Red Hat Enterprise Linux 7. Cet outil est compris dans le paquet pykickstart. Pour installer ce paquet, exécutez la commande suivante en tant que root :
# yum install pykickstart
Après l'installation du paquet, vous pouvez valider un fichier Kickstart à l'aide de la commande suivante :
$ ksvalidator /path/to/kickstart.ks
Remplacez /path/to/kickstart.ks par le chemin d'accès vers le fichier Kickstart que vous souhaitez vérifier.
Pour plus d'informations sur cet outil, voir la page man ksvalidator(1).

Important

L'outil de validation possède des limites. Le fichier Kickstart peut être très compliqué. ksvalidator s'assure que la syntaxe est correcte et que le fichier ne contient pas d'options désapprouvées, mais il ne peut garantir le succès de l'installation. Il ne valide pas non plus les sections %pre, %post et %packages du fichier Kickstart.

23.2.3. Mise à disposition du fichier Kickstart

Un fichier Kickstart doit être placé dans un des emplacements suivants :
  • Sur des supports amovibles, comme des lecteurs flash DVD ou USB
  • Sur un disque dur connecté au système d'installation
  • Sur un partage réseau accessible depuis le système d'installation.
Un fichier Kickstart est normalement copié sur un disque dur ou un support amovible ou rendu disponible sur le réseau. Le placement du fichier dans un emplacement réseau vient compléter l'approche généralement utilisée pour les installations Kickstart, également basée réseau : le système démarre à l'aide d'un serveur PXE, le fichier Kickstart est téléchargé à partir d'un partage réseau et les paquets logiciel spécifiés dans le fichier sont téléchargés à partir de référentiels à distance.
Rendre le fichier Kickstart disponible et accessible à partir du système d'installation est exactement la même chose que de rendre la source d'installation disponible, avec le fichier kickstart à la place de l'image ou arborescence ISO d'installation. Pour consulter les procédures complètes, voir la Section 2.3, « Préparer les sources d'installation ».

23.2.4. Rendre la source d'installation disponible

L'installation Kickstart doit accéder à une source d'installation afin d'installer le paquet nécessaire à votre système. La source peut être l'image ISO DVD d'installation de Red Hat Enterprise Linux ou une arborescence d'installation. Une arborescence d'installation est une copie du DVD Red Hat Enterprise Linux binaire avec la même structure de répertoire.
Si vous effectuez une installation basée DVD, insérez le DVD d'installation de Red Hat Enterprise Linux dans l'ordinateur avant de démarrer l'installation Kickstart. Pour savoir comment utiliser un DVD Red Hat Enterprise Linux comme source d'installation, voir la Section 2.3.1, « Source d'installation DVD »
Si vous effectuez une installation de disque dur (à l'aide d'un disque dur ou d'un lecteur flash USB), assurez-vous que les images ISO du DVD binaire de Red Hat Enterprise Linux se trouvent sur un disque dur de l'ordinateur. Pour savoir comment utiliser un disque dur comme source d'installation, voir la Section 2.3.2, « Source d'installation sur disque dur ».
Si vous êtes en train de procéder à une installation basée sur réseau (NFS, FTP, ou HTTP), vous devrez mettre l'arborescence d'installation ou l'image ISO DVD binaire (selon le protocole utilisé) à disponibilité sur le réseau. Voir la Section 2.3.3, « Source d'installation Réseau » pour obtenir plus de détails.

23.2.5. Lancement de l'installation Kickstart

Pour lancer une installation Kickstart, une option spéciale de démarrage (inst.ks=) doit être spécifiée lors du démarrage du système. La manière exacte de spécifier l'option de démarrage diffère selon l'architecture de votre système. Pour plus de détails, voir le Chapitre 20, Options de démarrage.
Les systèmes AMD64 et Intel 64 et les serveurs IBM Power Systems ont la capacité de démarrer à l'aide d'un serveur PXE. Lorsque vous configurez le serveur PXE, vous pouvez ajouter l'option de démarrage dans le fichier de configuration du chargeur de démarrage, qui vous autorisera en retour à démarrer l'installation automatiquement. Cette approche permet d'automatiser entièrement l'installation, dont le processus de démarrage. Pour plus d'informations sur la configuration d'un serveur PXE, voir le Chapitre 21, Préparation à une installation réseau.
Les procédures de cette section s'adressent aux personnes possédant déjà un fichier Kickstart prêt à un emplacement accessible à partir du système d'installation, ainsi qu'un support de démarrage ou un serveur PXE pouvant être utilisé pour démarrer le système et lancer l'installation. Ces procédures sont considérées comme des indications générales. Certaines étapes seront différentes selon l'architecture de votre système, et toutes les options ne sont pas disponibles sur toutes les architectures (par exemple, vous ne pouvez pas utiliser le démarrage PXE sur IBM System z).

23.2.5.1. Lancement manuel de l'installation Kickstart

Cette section explique comment lancer manuellement une installation Kickstart, ce qui implique certaines interventions de la part de l'utilisateur (ajouter des options de démarrage à l'invite boot:).

Procédure 23.1. Lancement de l'installation Kickstart à l'aide d'une option de démarrage

  1. Démarrez le système à l'aide d'un support local (CD, DVD ou lecteur flash USB). Pour des instructions correspondant à une architecture spécifique, voir :
  2. À l'invite de démarrage, spécifiez l'option de démarrage inst.ks= et l'emplacement du fichier Kickstart. Si le fichier Kickstart se trouve à un emplacement réseau, vous devrez également configurer le réseau à l'aide de l'option ip=. Dans certains cas, l'option inst.repo= est également nécessaire pour pouvoir accéder à une source logicielle à partir de laquelle les paquets nécessaires seront installés.
    Pour plus de détails sur les options de démarrage et la syntaxe valide, voir le Chapitre 20, Options de démarrage.
  3. Lancez l'installation en confirmant vos options de démarrage ajoutées
L'installation se lancera, en utilisant les options spécifiées dans le fichier Kickstart. Si le fichier Kickstart est valide et contient toutes les commandes requises, l'installation sera complètement automatisée à partir de ce moment.

23.2.5.2. Lancement automatique de l'installation Kickstart

La procédure suivante explique comment automatiser entièrement l'installation Kickstart, à l'aide d'un serveur PXE et d'un chargeur de démarrage correctement configuré. Si vous suivez cette procédure, vous aurez seulement besoin d'allumer votre système. Aucune autre intervention ne sera requise jusqu'à la fin de l'installation.

Note

Les installations PXE ne sont pas disponibles sur IBM System z.

Procédure 23.2. Lancement de l'installation Kickstart en modifiant la configuration de démarrage

  1. Ouvrez le fichier de configuration du chargeur de démarrage sur votre serveur PXE et ajoutez l'option de démarrage inst.ks= sur la ligne correspondante. Le nom du fichier et sa syntaxe dépendent de l'architecture et du matériel de votre système :
    • Sur les systèmes AMD64 et Intel 64 dotés de BIOS, le nom du fichier peut être default ou correspondre à l'adresse IP de votre système. Dans ce cas, ajoutez l'option inst.ks= à la ligne append dans l'entrée de l'installation. Une ligne append dans le fichier de configuration sera semblable à cela :
      append initrd=initrd.img inst.ks=http://10.32.5.1/mnt/archive/RHEL-7/7.x/Server/x86_64/kickstarts/ks.cfg
      
    • Sur les systèmes AMD64 et Intel 64 dotés de UEFI, le nom du fichier sera grub.cfg. Dans ce fichier, ajoutez l'option inst.ks= à la ligne kernel dans l'entrée de l'installation. Une ligne kernel dans le fichier de configuration sera semblable à cela :
      kernel vmlinuz inst.ks=http://10.32.5.1/mnt/archive/RHEL-7/7.x/Server/x86_64/kickstarts/ks.cfg
      
    • Sur les serveurs IBM Power Systems, le nom du fichier sera yaboot.conf. Dans ce fichier, ajoutez l'option inst.ks= à la ligne append dans l'entrée de l'installation. Une ligne append dans le fichier de configuration sera semblable à cela :
      append="inst.ks=http://10.32.5.1/mnt/archive/RHEL-7/7.x/Server/x86_64/kickstarts/ks.cfg"
      
  2. Lancez l'installation à partir du serveur PXE. Pour des instructions spécifiques à une architecture, voir :
L'installation doit maintenant se lancer, en utilisant les options d'installation spécifiées dans le fichier Kickstart. Si le fichier Kickstart est valide et contient toutes les commandes requises, l'installation sera complètement automatisée.