4.3. Paramètres par défaut dans le fichier de configuration

Le fichier de configuration /etc/multipath.conf comprend une section defaults qui configure le paramètre user_friendly_names à yes, comme ci-dessous.
defaults {
        user_friendly_names yes
}
Cela remplace la valeur par défaut du paramètre user_friendly_names.
Le fichier de configuration inclut un modèle pour les valeurs par défaut de configuration. Cette section est commentée ainsi :
#defaults {
#       polling_interval        10
#       path_selector           "round-robin 0"
#       path_grouping_policy    multibus
#       uid_attribute           ID_SERIAL
#       prio                    alua
#       path_checker            readsector0
#       rr_min_io               100
#       max_fds                 8192
#       rr_weight               priorities
#       failback                immediate
#       no_path_retry           fail
#       user_friendly_names     yes
#}
Pour remplacer la valeur par défaut de n'importe quel paramètre de configuration, vous pouvez copier la ligne correspondante dans ce modèle dans la section defaults et la dé-commenter. Par exemple, pour remplacer le paramètre path_grouping_policy pour qu'il devienne multibus plutôt que la valeur par défaut de failover, copier la ligne du fichier modèle qui convient dans la section initiale defaults du fichier de configuration, et dé-commentez-la ainsi :
defaults {
        user_friendly_names     yes
        path_grouping_policy    multibus
}
Tableau 4.1, « Valeurs par défaut pour la configuration multipath » décrit les attributs qui figurent dans la section defaults du fichier de configuration multipath.conf. Ces valeurs sont utilisées par DM Multipath à moins qu'elles ne soient remplacées par les attributs spécifiés dans les sections devices (périphériques) et multipaths (multipath) du fichier multipath.conf.

Tableau 4.1. Valeurs par défaut pour la configuration multipath

AttributDescription
polling_interval Spécifie l'intervalle entre deux vérifications de chemin en secondes. Pour des chemins fonctionnant correctement, l'intervalle entre les vérifications augmentera graduellement jusqu'à (4 * polling_interval). La valeur par défaut est 5.
multipath_dir Précise le répertoire dans lequel les objets partagés dynamiques sont stockés. La valeur par défaut est dépendante du système, communément /lib/multipath.
find_multipaths
Définit le mode pour paramétrer des périphériques multipath. Si ce paramètre est réglé sur yes, alors multipath n'essayera pas de créer un périphérique pour chaque chemin ne faisant pas partie d'une liste noire. Au contraire, multipath créera uniquement un périphérique si l'une de ces trois conditions est remplie :
- Il existe au moins deux chemins ne se trouvant pas sur liste noire (blacklist) avec le même WWID.
- L'utilisateur force manuellement la création du périphérique en spécifiant un périphérique avec la commande multipath.
- Un chemin possède le même WWID qu'un périphérique multipath créé auparavant. Lorsqu'un périphérique multipath est créé avec l'ensemble find_multipaths, multipath se rappelle du WWID du périphérique, il créera ainsi le périphérique à nouveau dès qu'il verra un chemin avec ce WWID. Ceci vous permet de faire en sorte que multipath puisse choisir automatiquement les chemins corrects à utiliser pour des périphériques multipath, sans avoir à modifier la liste noire multipath. Pour obtenir des instructions sur la procédure à suivre si vous avez précédemment créé des périphériques multipath lorsque le paramètre find_multipaths n'était pas défini, reportez-vous à la Section 4.2, « Liste noire du fichier de configuration ».
La valeur par défaut est no. Le fichier par défaut multipath.conf a été créé par mpathconf, cependant find_multipaths sera activé à partir de Red Hat Enterprise Linux 7.
reassign_maps Activer la réassignation des mappages de mappeur de périphérique device-mapper. Avec cette option, le démon multipathd remappera les mappages de mappeurs de périphériques existants afin de toujours pointer vers le périphérique multipath, et non sur les périphériques de bloc sous-jacents. Les valeurs possibles sont yes et no. La valeur par défaut est yes.
verbosity Verbosité par défaut. Des valeurs plus importantes augmentent le niveau de verbosité. Les niveaux valides se trouvent entre 0 et 6. La valeur par défaut est 2.
path_selector
Indique l'algorithme par défaut à utiliser pour déterminer quel chemin utiliser pour la prochaine opération d'E/S. Les valeurs possibles incluent :
round-robin 0 : boucle passant par chaque chemin dans le groupe de chemins, envoyant la même quantité d'E/S à chacun.
queue-length 0 : envoie le prochain groupe d'E/S sur le chemin avec le nombre le moins élevé de requêtes d'E/S en suspens.
service-time 0 : envoie le prochain groupe d'E/S sur le chemin possédant le temps de service estimé le plus court, qui est déterminé en divisant la taille totale des E/S en suspens de chaque chemin par son débit relatif.
La valeur par défaut est round-robin 0.
path_grouping_policy
Précise la politique de groupement de chemin par défaut pour les parcours non spécifiés. Les valeurs possibles sont :
failover : 1 chemin par groupe de priorité.
multibus : tous les chemins valides dans le groupe de priorité 1.
group_by_serial : groupe de priorité 1 par numéro de série détecté.
group_by_prio : groupe de priorité 1 par valeur de priorité de chemin. Les priorités sont déterminées par des programmes d'invocation spécifiés en tant qu'options globales, par contrôleur, ou par multipath.
group_by_node_name : groupe de priorité 1 par nom de nœud cible. Les noms de nœuds cibles peuvent récupérés dans /sys/class/fc_transport/target*/node_name.
La valeur par défaut est failover.
prio
Précise la fonction par défaut à appeler pour obtenir une valeur de priorité de chemin. Par exemple, les bits ALUA de SPC-3 fournissent une valeur prio exploitable. Les valeurs possibles incluent :
const : définit une priorité de 1 pour tous les chemins.
emc : génère la priorité de chemin pour les matrices (matrices) EMC.
alua : génère la priorité du chemin d'accès en fonction des paramètres ALUA SCSI-3. À partir de Red Hat Enterprise Linux 7,3, si vous spécifiez prio "alua exclusive_pref_bit" dans la configuration de votre périphérique, Multipath créera un groupe de chemin d'accès qui ne contiennent que le chemin d'accès avec pref définie et donnera à ce groupe Path la priorité la plus élevée.
ontap : génère la priorité de chemin pour les matrices (matrices) NetApp.
rdac : génère la priorité de chemin pour contrôleur RDAC LSI/Engenio.
hp_sw : génère la priorité de chemin pour contrôleur Compaq/HP en mode active/standby.
hds: génère la priorité de chemin pour les matrices de stockage Hitachi HDS Modular.
La valeur par défaut est const.
fonstionnalités
Les fonctionnalités supplémentaires par défaut des périphériques multipath, utilisant le format : "number_of_features_plus_arguments feature1 ...".
Les valeurs possibles des fonctionnalités sont :
queue_if_no_path, qui est la même configuration que no_path_retry pour queue. Pour obtenir plus d'informations sur les problèmes qui peuvent se poser quand vous utilisez cette fonctionnalité, consulter Section 5.7, « Problèmes avec la fonctionnalité queue_if_no_path ».
retain_attached_hw_handler : si ce paramètre est défini sur yes et que la couche SCSI a déjà attaché un gestionnaire de matériel au périphérique de chemins, multipath ne forcera pas le périphérique à utiliser le gestionnaire de matériel hardware_handler spécifié par le fichier multipath.conf. Si la couche SCSI n'a pas attaché de gestionnaire de matériel, multipath continuera d'utiliser son gestionnaire de matériel configuré comme normalement. La valeur par défaut est no.
pg_init_retries n: esssayez à nouveau la réinitialisation de ce groupe de chemins jusqu'à n fois avant d'échouer avec 1 <= n <= 50.
pg_init_delay_msecs n : patientez n millisecondes entre les nouvelles tentatives d'initialisation de groupes de chemins avec 0 <= n <= 60000.
path_checker
Précise la méthode par défaut utilisée pour déterminer l'état des chemins. Les valeurs possibles sont :
readsector0 : lire le premier secteur du périphérique.
tur : délivre TEST UNIT READY au périphérique.
emc_clariion : demande au 0xC0 de page EVPD spécifique au EMC Clariion de déterminer le chemin.
hp_sw : vérifie l'état du chemin pour les matrices de stockage HP avec le micrologiciel Active/Standby.
rdac : vérifie les statistiques du chemin pour le contrôleur de stockage RDAC LSI/Engenio.
directio : lit le premier secteur avec E/S directes.
La valeur par défaut est directio.
failback
Gère le failback du groupe de chemins.
La valeur immediate indique une restauration automatique (failback) immédiate au groupe de chemins avec la plus haute priorité qui contient des chemins actifs.
La valeur manual indique qu'il ne devrait pas y avoir de failback immédiat et que le failback ne peut avoir lieu que sur intervention de l'opérateur.
La valeur followover spécifie que le failback automatique devrait etre effectué lorsque le premier chemin d'un groupe de chemins devient actif. Ceci empêche le nœud de se restaurer automatiquement lorsqu'un autre nœud requiert le failback.
Une valeur numérique supérieure à zéro indique un failback différé, en secondes.
La valeur par défaut est manual.
rr_min_io Spécifie le nombre de requêtes d'E/S à diriger vers un chemin avant de passer au chemin suivant dans le groupe de chemins actuel. Ce paramètre fonctionne uniquement avec les systèmes exécutant des noyaux plus anciens que 2.6.31. Les nouveaux systèmes devraient utiliser rr_min_io_rq. La valeur par défaut est 1000.
rr_min_io_rq Spécifie le nombre de requêtes d'E/S à diriger vers un chemin avant de passer au chemin suivant dans le groupe de chemins actuel, en utilisant le mappeur de périphériques à multiples chemins d'accès (« device-mapper-multipath ») basé sur requêtes. Ce paramètre devrait être utilisé sur les systèmes exécutant des noyaux actuels. Sur les systèmes exécutant des noyaux plus anciens que 2.6.31, veuillez utiliser rr_min_io. La valeur par défaut est 1.
rr_weight S'il est configuré sur priorities, alors au lieu d'envoyer des demandes rr_min_io vers un chemin avant d'appeler le path_selector pour déterminer le prochain chemin, le nombre de demandes à envoyer est déterminé par rr_min_io multiplié par la priorité du chemin, déterminée par la fonction prio. Si définis sur uniform, tous les chemins auront la même priorité. La valeur par défaut est uniform.
no_path_retry
Une valeur numérique pour cet attribut indique que le nombre de fois que le système doit tenter d'utiliser un chemin inaccessible avant que la file d'attente ne soit désactivée.
Une valeur fail indique un échec immédiat, sans file d'attente.
La valeur queue indique que la mise en file d'attente ne devrait pas s'arrêter avant que le chemin ne soit corrigé.
La valeur par défaut est 0.
user_friendly_names Le paramètre yes précise que le système devrait utiliser le fichier /etc/multipath/bindings pour assigner un alias unique et persistant vers le multipath, sous la forme mpathn. Si défini sur no, le système devrait utiliser le WWID en tant qu'alias pour le multipath. Dans les deux cas, ce qui est spécifié ici sera remplacé par n'importe quel alias spécifique aux périphériques que vous aurez déterminé dans la section multipaths du fichier de configuration. La valeur par défaut est no.
queue_without_daemon S'il est défini sur no, le démon multipathd désactivera les mises en file d'attente pour tous les périphériques lors de la fermeture. La valeur par défaut est no.
flush_on_last_del S'il est défini sur yes, le démon multipathd désactivera les files d'attente lorsque le dernier chemin vers un périphérique aura été supprimé. La valeur par défaut est no.
max_fds Définit le nombre maximum de descripteurs de fichiers ouverts pouvant être ouverts par multipath et le démon multipathd. Ceci est équivalent à la commande ulimit -n. À partir de Red Hat Enterprise Linux 6.3, La valeur par défaut est max, ce qui définit ceci sur la limite du système à partir de /proc/sys/fs/nr_open. Sur les versions antérieures, si cette valeur n'est pas définie, le nombre maximum de descripteurs de fichiers ouvert est pris à partir du processus d'appel, habituellement 1024. Par sécurité, cette valeur doit être définie sur le nombre maximum de chemins plus 32, si ce nombre est plus important que 1024.
checker_timeout Délai d'expiration à utiliser pour les prioritisateurs, les vérificateurs de chemins qui effectuent des commandes SCSI avec un délai d'expiration explicite en secondes. La valeur est prise dans sys/block/sdx/device/timeout.
fast_io_fail_tmo Nombre de secondes que la couche SCSI attendra après qu'un problème soit détecté sur un port distant FC avant que les E/S n'échouent sur les périphériques de ce port distant. Cette valeur doit être plus petite que la valeur de dev_loss_tmo. Définir cette valeur sur off désactivera le délai. La valeur par défaut est déterminée par le système d'exploitation.
dev_loss_tmo Nombre de secondes que la couche SCSI attendra après qu'un problème a été détecté sur un port distant FC avant de le supprimer du système. Cette valeur définie sur l'infini correspondra à 2147483647 secondes, ou 68 ans. La valeur par défaut est déterminée par le système d'exploitation.
hw_string_match
Chaque configuration de périphérique dans la section devices du fichier multipath.conf créera sa propre configuration de périphérique ou modifiera l'une des configurations de périphérique intégrées. Si hw_string_match est défini sur yes, et si les chaînes du vendeur, du produit et de révision dans la configuration du périphérique d'un utilisateur correspondent exactement aux chaînes dans une configuration intégrée de périphérique, alors la configuration intégrée est modifiée par les options dans la configuration de l'utilisateur. Sinon, la configuration du périphérique de l'utilisateur est traitée comme étant une nouvelle configuration. Si hw_string_match est défini sur no, une correspondance d'expression courante sera utilisée à la place d'une correspondance de chaîne.
Le paramètre hw_string_match est défini sur no par défaut.
retain_attached_hw_handler Si ce paramètre est défini sur yes et que la couche SCSI a déjà attaché un gestionnaire de matériel au périphérique de chemins, multipath ne forcera pas le périphérique à utiliser le gestionnaire de matériel hardware_handler spécifié par le fichier multipath.conf. Si la couche SCSI n'a pas attaché de gestionnaire de matériel, multipath continuera d'utiliser son gestionnaire de matériel configuré comme normalement. La valeur par défaut est no.
detect_prio Si défini sur yes, multipath commencera par vérifier si le périphérique prend en charge ALUA, si c'est le cas, il assignera automatiquement au périphérique le hiérarchiseur alua. Si le périphérique ne prend pas ALUA en charge, il déterminera le hiérarchiseur comme toujours. La valeur par défaut est no.
uid_attribute Fournit un identifiant de chemin unique. La valeur par défaut est ID_SERIAL.
force_sync (Red Hat Enterprise Linux 7.1 et versions supérieures) Si défini sur "yes", cela empêche le vérificateur de chemins d'exécuter en mode async. Cela signifie qu'un seul vérificateur exécute à la fois. Cela est utile quand il y a plusieurs vérificateurs multipathd qui exécutent en parallèle et entraînent une charge importante sur le CPU. La valeur par défaut est no.
delay_watch_checks (Red Hat Enterprise Linux Release 7.2 et versions ultérieures) Si défini sur une valeur supérieure à 0, le démon multipathd surveillera sur plusieurs chemins d'accès récemment devenus valides un nombre de fois spécifique. S'ils échouent à nouveau, alors ils deviennent valides à nouveau quand ils ne seront pas utilisés et sont restés en place durant le nombre de contrôles consécutifs spécifiés par delay_wait_checks. Cela vous permet de garder des chemins qui peuvent paraître peu fiables d'être immédiatement remis en service dès qu'ils reviennent en ligne. La valeur par défaut est no.
delay_wait_checks(Red Hat Enterprise Linux Release 7.2 et versions ultérieures) Si défini sur une valeur supérieure à 0, quand un périphérique qui vient de revenir en ligne échoue à nouveau pendant le nombre de contrôles spécifiés par delay_watch_checks, la prochaine fois qu'il revient en ligne, il sera marqué et retardé et il ne sera pas utilisé tant qu'il n'a pas passé le nombre de contrôles spécifiés dans delay_wait_checks. La valeur par défaut est no.
ignore_new_boot_devs(Red Hat Enterprise Linux Release 7.2 et versions ultérieures) Si défini sur la valeur yes, lorsque le nœud est toujours dans le système de fichiers initramfs au début du démarrage, multipath ne créera aucun périphérique dont les WWID n'existent pas déjà dans le initramfs copy de /etc/multipath/wwwids. Cette fonctionnalité peut être utilisée pour démarrer lors de l'installation, lorsque Multipath tenterait par ailleurs de s'installer sur des périphériques auquels il n'a pas fait appel lors de leur première apparition au moyen des règles udev. Ce paramètre peut être défini sur yes ou no. Si désactivé, la valeur par défaut est no.
retrigger_tries, retrigger_delayRed Hat Enterprise Linux Release 7.2 et versions ultérieures) Les paramètres retrigger_tries et retrigger_delay sont utilisés en conjonction pour permettre à multipathd de déclencher à nouveau des uevents, si udev n'a pas réussi à traiter les événements d'origine, ce qui rend le périphérique inutilisable par multipath. Le paramètre retrigger_tries définit le nombre de fois que Multipath essaiera de redéclencher un uevent si un périphérique n'a pas été complètement configuré. Le paramètre retrigger_delay définit le nombre de secondes entre les tentatives. Ces deux options acceptent des nombres supérieurs ou égaux à zéro. La définition du paramètre retrigger_tries à zéro désactive les tentatives. La définition du paramètre retrigger_delay sur zéro entraîne la réédition du uevent sur la boucle suivante du vérificateur de chemin d'accès. Si le paramètre retrigger_tries est désactivé, sa valeur par défaut est 3. Si le paramètre retrigger_delay est désactivé, sa valeur par défaut est 10.
new_bindings_in_boot(Red Hat Enterprise Linux Release 7.2 et versions ultérieures) Le paramètre new_bindings_in_boot est utilisé pour empêcher multipath de donner un user_friendly_name dans le système de fichiers initramfs qui aurait déjà été donné par le fichier de liaisons dans le système de fichiers normal, un problème qui peut se poser puisque les liaisons user_friendly_names du système de fichiers initramfs sont synchronisées avec les liaisons dans le système de fichiers normal uniquement lorsque le système de fichiers initramfs est refait. Lorsque ce paramètre a la valeur no multipath ne crée pas de nouvelles liaisons dans le système de fichiers initramfs. Si un périphérique n'a pas déjà de liaison dans la copie initramfs de /etc/multipath/bindings, multipath utilisera son WWID comme un alias au lieu de lui donner un user_friendly_name. Plus tard dans boot, après que le noeud ait monté le système de fichiers régulier, multipath donnera un user_friendly_name au périphérique. Ce paramètre peut être défini sur yes ou no. Si désactivé sa valeur par défaut est no.
config_dir (Red Hat Enterprise Linux Release 7.2 et versions ultérieures) Si défini sur autre chose que "", multipath recherchera ce répertoire par ordre alphabétique pour les fichiers se terminant par ". conf" et il lira les informations de configuration pour eux, tout comme si les informations étaient dans le fichier /etc/multipath.conf . Cela vous permet d'avoir une configuration principale que vous partagez entre les machines en plus d'un ou de fichiers de configuration spécifiques à une machine séparée. Le paramètre config_dir doit être soit "", soit un nom de répertoire complet. Ce paramètre peut être défini uniquement dans le fichier principal /etc/multipath.conf et non dans l'un des fichiers spécifiés dans le fichier config_dir lui-même. La valeur par défaut est /etc/multipath/conf.d.
deferred_removeSi cette propriété est définie sur yes, la méthode multipathd effectuera une suppression différée au lieu d'une suppression régulière lorsque le dernier chemin d'accès de périphérique a été supprimé. Cela garantit que si un périphérique multipath est utilisé lorsqu'une suppression régulière est effectuée et que la suppression échoue, l'appareil sera automatiquement supprimé lorsque le dernier utilisateur aura fermé le périphérique. La valeur par défaut est no.
log_checker_errSi cette propriété a pour valeur once, multipathd jourmalise la première erreur de vérificateur de chemin d'accès au niveau de verbosité 2. Toutes les erreurs ultérieures sont enregistrées au niveau de verbosité 3 jusqu'à ce que le périphérique soit restauré. Si elle est définie sur always, multipathd enregistre toujours l'erreur de vérificateur de chemin d'accès au niveau de verbosité 2. La valeur par défaut est always.
skip_kpartxSi défini sur yes, kpartx va créer des partitions automatiquement sur le périphérique. Cela permettra de créer un périphérique multipath sans créer de partitions, même si le périphérique possède une table de partitions. La valeur par défaut de cette option est no.