Chapitre 8. Noyau

Red Hat Enterprise Linux 7.0 est envoyé avec kernel version 3.10, qui fournit de nombreuses nouvelles fonctionnalités, dont les plus notables ont été répertoriées ci-dessous.

Prise en charge des crashkernel de grande taille

Red Hat Enterprise Linux 7.0 prend en charge le mécanisme de vidage sur incident kdump sur les systèmes possédant une mémorie de grande taille (jusqu'à 3To).

Crashkernel avec plus d'un processeur

Red Hat Enterprise Linux 7.0 permet le démarrage de crashkernel avec plus d'un processeur. Cette fonction est prise en charge en tant qu'aperçu technologique.

Compression de la mémoire swap

Red Hat Enterprise Linux 7.0 présente une nouvelle fonctionnalité, la compression de mémoire swap. La compression de mémoire swap est effectuée via zswap, un backend léger pour frontswap. L'utilisation de la technologie de compression de mémoire swap assure des gains considérables quant aux performances ainsi qu'une forte réduction des E/S.

Planification et allocation de mémoire orientées NUMA

Dans Red Hat Enterprise Linux 7.0, le noyau déplace automatiquement les processus et la mémoire entre les nœuds NUMA dans le même système, afin d'améliorer les performances sur les systèmes avec NUMA (« Non-uniform memory access »).

Virtualisation APIC

La virtualisation des registres APIC (« Advanced Programmable Interrupt Controller ») est prise en charge par l'utilisation des capacités matérielles des nouveaux processeurs afin d'améliorer la gestion des interruptions VMM (« Virtual Machine Monitor »).

vmcp Créé dans le noyau

Dans Red Hat Enterprise Linux 7.0, le module du noyau vmcp est installé dans le noyau. Ceci assure que le nœud du périphérique vmcp est toujours présent et que les utilisateurs peuvent envoyer des commandes de programme de contrôle de l'hyperviseur IBM z/VM sans avoir à charger le module du noyau vmcp en premier.

Mécanisme de rapport d'erreurs de matériel

Actuellement, les mécanismes de rapport d'erreurs de matériel dans Linux peuvent être problématiques, ce qui est principalement dû aux divers outils (mcelog et EDAC) collectant les erreurs des diverses sources avec différentes méthodes et différents outils (tels que mcelog, edac-utils et syslog) afin de rapporter les événements erronés.
Les problèmes de rapport d'erreurs de matériel peuvent être divisés en deux parties :
  • les différents mécanismes de collection de données qui collectent différentes données, parfois dupliquées,
  • et différents outils qui rapportent ces données dans différents emplacements avec différents horodatages, ce qui rend la corrélation des données difficile.
Le but du mécanisme de rapport HERM (« Hardware Event Reporting Mechanism »), dans Red Hat Enterprise Linux 7.0, est d'unifier la collecte de données des diverses sources et de rapporter les événements d'erreur de l'espace utilisateur dans une chronologie séquentielle et dans un emplacement unique. HERM dans Red Hat Enterprise Linux 7.0 présente un nouveau démon de l'espace utilisateur, rasdaemon, qui collecte et gère tous les événements d'erreurs RAS (« Reliability, Availability, Serviceability ») provenant de l'infrastructure de suivi du noyau et les journalise. HERM dans Red Hat Enterprise Linux 7.0 fournit aussi les outils pour rapporter les erreurs et est capable de détecter différents types d'erreurs, comme les erreurs burst et sparse.

Prise en charge complète de DynTick

La paramètre de démarrage nohz_full étend la fonctionnalité de noyau sans tic d'origine en arrêtant le tic lorsque le paramètre nr_running=1 par CPU est utilisé. C'est-à-dire lorsqu'il n'y a qu'une seule tâche exécutable dans la file d'exécution d'un CPU.

Mise sur liste noire de modules du noyau

L'utilitaire modprobe, fourni avec Red Hat Enterprise Linux 7.0, permet aux utilisateurs de mettre sur liste noire des modules du noyau pendant l'installation. Pour désactiver globalement le chargement automatique d'un module, veuillez exécuter la commande suivante :
modprobe.blacklist=module

Correctifs dynamiques du noyau

Red Hat Enterprise Linux 7.0 présente kpatch, un gestionnaire de correctifs dynamique du noyau, en tant qu'aperçu technologique. kpatch permet aux utilisateurs de gérer une collection de correctifs de noyau binaires pouvant être utilisés pour corriger le noyau de manière dynamique sans avoir à redémarrer.

Pilote Emulex ocrdma

Le pilote Emulex ocrdma est inclus dans Red Hat Enterprise Linux 7.0 en tant qu'aperçu technologique. Le pilote fournit des capacités RDMA (« Remote Direct Memory Access ») sur des adaptateurs Emulex spécifiques.

Cible dm-era

Red Hat Enterprise Linux 7.0 présente la cible du mappeur de périphériques dm-era en tant qu'aperçu technologique. dm-era conserve une trace des blocs écrits pendant une période définie par l'utilisateur, nommée une « ère » (de l'anglais, « era »). Chaque ère cible maintient l'ère actuelle comme compteur 32 bits augmentant de manière monotone. Cette cible permet au logiciel de sauvegarde de vérifier quels blocs ont été modifiés depuis la dernière sauvegarde. Elle permet aussi d'effectuer une invalidation partielle du contenu d'un cache pour restaurer la cohérence du cache après avoir restauré selon l'instantané du revendeur. Il est principalement prévu que la cible dm-era soit couplée avec la cible dm-cache.