Chapitre 3. Stockage et systèmes de fichiers

3.1. RAID

Mises à jour

La mise à niveau d'un ensemble dmraid vers un ensemble mdraid n'est pas prise en charge. Un avertissement s'affichera lorsqu'il sera tenté d'effectuer une mise à jour de ce type . Les mises à jour d'ensembles mdraid existants et la création de nouveaux ensembles mdraid sont possibles.

Le nouveau superbloc par défaut peut causer des problèmes lors des mises à niveau d'ensembles. Ce nouveau format de superblocs (utilisé sur tous les périphériques excepté lors de la création d'une partition RAID1 /boot) se trouve maintenant au début de la matrice, et tout système de fichiers ou toutes données LVM sont décalées du début de la partition. Lorsque la matrice n'est pas en cours d'exécution, les commandes mount de LVM et des systèmes de fichiers peuvent ne pas détecter que le périphérique possède des volumes ou des données de système de fichiers valides. Ceci est intentionnel et signifie que si vous souhaitez monter un disque unique dans une matrice RAID1, vous devrez démarrer cette matrice avec un seul disque dedans, puis monter la matrice. Vous ne pourrez pas monter un disque individuel directement. Ce changement a été effectué car le montage direct d'un disque individuel peut silencieusement corrompre la matrice si une resynchronisation n'est pas forcée.
Lors des redémarrages ultérieurs, le système RAID peut considérer que le disque qui n'était pas inclut dans la matrice est incompatible, et déconnectera ce périphérique de la matrice. Ceci est normal. Lorsque vous serez prêt à réajouter l'autre disque dans la matrice, utilisez la commande mdadm pour ajouter à chaud le disque dans la matrice, à ce moment une resynchronisation des parties modifiées du disque (si vous possédez write intent bitmaps) ou du disque entier (si vous ne possédez pas bitmap) sera effectuée, et la matrice sera à nouveau synchronisée. À ce moment, les périphériques ne seront pas déconnectés de la matrice, puisque la matrice sera considérée comme étant correctement assemblée.
Le nouveau superbloc prend en charge le concept des matrices mdraid nommées. La dépendance de l'ancienne méthode de numérotation de matrice (par exemple, /dev/md0 puis /dev/md1, etc.) pour distinguer les matrices a été abandonnée. Vous pouvez maintenant choisir un nom arbitraire pour la matrice (tel que home, data, ou opt). Créez la matrice avec le nom que vous aurez choisi à l'aide de l'option --name=opt. Quel que soit le nom donné à la matrice, ce nom sera créé dans /dev/md/ (à moins qu'un chemin spécifique ne soit spécifié en tant que nom, dans quel cas ce chemin sera créé, ou à moins que vous ne spécifiez un nombre simple, tel que 0, et mdadm démarrera la matrice avec l'ancien schéma /dev/mdx). Actuellement, l'installateur Anaconda ne permet pas la sélection de noms de matrices, au lieu de cela, il utilise le schéma des numéros simples pour émuler la manière dont les matrices étaient créées dans le passé.
Les nouvelles matrices mdraid prennent en charge l'utilisation de write intent bitmaps. Ceci aide le système à identifier les parties problématiques d'une matrice ; ainsi, au cas où il se produirait un arrêt incorrect, les parties problématiques devront être resynchronisées, et non le disque entier. Cela permet de réduire de manière drastique le temps requis pour effectuer une resynchronisation. Des matrices nouvellement créées auront automatiquement un write intent bitmap ajouté lorsque possible. Par exemple, les matrices utilisées comme swap et les matrices de très petite taille (telles que les matrices /boot) ne bénéficieront pas de l'obtention de write intent bitmaps. Il est possible d'ajouter write intent bitmap aux matrices existant précédemment une fois que la mise à jour sur le périphérique est terminée via la commande mdadm --grow. Cependant, write intent bitmaps n'encourt pas d'impact sur la performance (environ 3-5% sur un bitmap d'une taille de 65536, mais peut augmenter jusqu'à 10% ou plus sur des bitmaps de plus petite taille, tels que 8192). Cela signifie que si write intent bitmap est ajouté à une matrice, il est préférable de conserver la taille relativement grande. La taille recommandée est 65536.