7.2. SSSD

Le démon SSSD (de l'anglais, « System Security Services Daemon ») offre accès aux mécanismes d'identité et d'authentification distants, aussi dénommés fournisseurs. Il permet à ces fournisseurs d'être connectés en tant que serveurs SSSD, faisant abstraction de l'identité locale et réseau et des sources d'authentification, et permettant à tout type de fournisseur de données d'identité d'être connecté. Un domaine est une base de données contenant des informations sur l'utilisateur, qui peut servir de source pour les informations sur l'identité d'un fournisseur. De multiples fournisseurs d'identité sont pris en charge, permettant à deux serveurs d'identité, ou plus, d'agir en tant qu'espaces de noms d'utilisateurs séparés. Les informations rassemblées sont disponibles à toutes les applications de serveur frontal avec les interfaces PAM et NSS.
SSSD est exécuté en tant qu'ensemble de services, indépendamment des applications qui l'utilisent. Ainsi, ces applications n'ont plus besoin de créer leurs propres connexions à des domaines distants, ou même de savoir lequel (lesquels) est (sont) utilisé(s). La mise en cache locale robuste des informations d'identité et d'adhérence à un (des) groupe(s) permet d'effectuer des opérations peu importe d'où provient cette identité (par exemple, LDAP, NIS, IPA, DB, Samba, etc.), elle offre une performance améliorée, et permet à l'authentification d'être effectuée même lors d'opérations hors-ligne, et lorsque l'authentification en ligne est indisponible. SSSD permet aussi l'utilisation de multiples fournisseurs de même type (par exemple avec de multiples fournisseurs LDAP), ainsi qu'aux requêtes d'identité de domaines qualifiés d'être résolues par ces différents fournisseurs. De plus amples détails se trouvent dans le guide de déploiement Red Hat Enterprise Linux 6.