2.2.2. Kickstart

Cette section décrit les modifications de comportement concernant les installations automatiques (Kickstart).

2.2.2.1. Modifications du comportement

  • Auparavant, un fichier Kickstart qui ne possédait pas de ligne réseau faisait supposer que le DHCP devrait être utilisé afin de configurer le réseau. Ceci était inconsistant avec le reste de Kickstart car toutes les autres lignes manquantes signifient que l'installation devrait s'arrêter et demander une entrée. Le fait de ne pas avoir de ligne réseau signifie que l'installation va s'arrêter et demander qu'une entrée soit saisie. L'option --bootproto=query est aussi obsolète. Si vous souhaitez continuer à utiliser DHCP sans interruption, ajoutez network --bootproto=dhcp à votre fichier Kickstart.
  • Traditionnellement, les disques sont référencés à Kickstart par un nom de noeud de périphérique (tel que sda). Le noyau Linux possède maintenant une méthode plus dynamique dans laquelle la consistance des noms de périphériques n'est pas garantie après des redémarrages, ceci peut ainsi compliquer l'utilisation de scripts Kickstart. Pour obtenir une dénomination de périphérique stable, vous pouvez utiliser /dev/disk au lieu d'un nom de noeud de périphérique. Par exemple, au lieu de :
    part / --fstype=ext4 --onpart=sda1
    
    Vous pouvez utiliser une entrée similaire à l'une des entrées suivantes :
    part / --fstype=ext4 --onpart=/dev/disk/by-path/pci-0000:00:05.0-scsi-0:0:0:0-part1
    part / --fstype=ext4 --onpart=/dev/disk/by-id/ata-ST3160815AS_6RA0C882-part1
    
    Cela permet de faire référence de manière consistante à des disques ayant plus de sens que simplement sda. Ce qui est particulièrement utile dans des environnements de stockage de grande taille.
  • Vous pouvez aussi utiliser des entrées similaires aux shells pour faire référence aux disques. Ceci est avant tout dans le but de faciliter l'utilisation des commandes clearpart et ignoredisk dans des environnements de stockage de grande taille. Par exemple, au lieu de :
    ignoredisk --drives=sdaa,sdab,sdac
    
    Vous pouvez utiliser une entrée similaire à l'une des entrées suivantes :
    ignoredisk --drives=/dev/disk/by-path/pci-0000:00:05.0-scsi-*
    
  • Kickstart sera interrompu avec une erreur dans de plus nombreux cas que dans les versions précédentes. Par exemple, si vous faites référence à un disque qui n'existe pas, l'installation s'interrompra et vous informera de l'erreur. Ceci est conçu afin de détecter les erreurs dans les fichiers Kickstart avant qu'elles ne conduisent à de plus grands problèmes. Il en résulte un effet secondaire, les fichiers conçus pour être génériques à travers différentes configurations de machines peuvent échouer plus fréquemment. Ceux-ci devraient être gérés au cas par cas.
  • Le fichier /tmp/netinfo utilisé pour les informations de réseau Kickstart a été supprimé. Anaconda utilise maintenant NetworkManager pour la configuration d'interface, et stocke la configuration dans les fichiers ifcfg dans /etc/sysconfig/network-scripts/. Il est possible d'utiliser ce nouvel emplacement comme source de paramètres réseau pour les scripts %pre et %post.