4.3. Administration d'un groupe de volumes

Cette section décrit les commandes qui permettent d'administrer les groupes de volumes.

4.3.1. Création de groupes de volumes

Pour créer un groupe de volumes à partir d'un ou plusieurs volumes physiques, utilisez la commande vgcreate. La commande vgcreate permet de créer un nouveau groupe de volumes par nom et de lui ajouter au moins un volume physique.
La commande suivante crée un groupe de volumes appelé vg1 qui contient les volumes physiques /dev/sdd1 et /dev/sde1.
vgcreate vg1 /dev/sdd1 /dev/sde1
Lorsque des volumes physiques sont utilisés pour créer un groupe de volumes, son espace disque est divisé par défaut en des extensions de 4Mo. Cette extension correspond à la taille minimum par laquelle le volume logique peut être augmenté ou diminué. Les extensions avec une taille plus importante n'auront pas d'impact sur les performances des E/S du volume logique.
Si la taille de l'extension par défaut ne correspond pas à vos besoins, vous pouvez la spécifier avec la commande vgcreate et l'option -s. Vous pouvez spécifier des limites sur le nombre de volumes physiques ou logiques que le groupe de volumes peut avoir en utilisant les arguments -p et -l de la commande vgcreate.
Par défaut, un groupe de volumes alloue des extensions physiques conformément à des règles communes. Par exemple ne pas placer de stripes parallèles sur le même volume physique. Il s'agit de la politique d'allocation normale. Vous pouvez utiliser l'argument --alloc de la commande vgcreate pour spécifier une politique d'allocation contiguous, anywhere, ou cling.
La politique contiguous requiert que les nouvelles extensions soient adjacentes aux extensions existantes. S'il y a suffisamment d'extensions libres pour satisfaire une requête d'allocation mais qu'une politique d'allocation normal ne les utilise pas , la politique d'allocation anywhere les utilisera, même si le fait de placer deux stripes sur le même volume physique réduit les performances. La politique cling place de nouvelles extensions sur le même volume physique que les extensions existantes dans le même stripe du volume logique. Ces politiques peuvent être changées en utilisant la commande vgchange.
Pour obtenir des informations sur l'utilisation de la politique cling en conjonction avec les balises LVM afin de spécifier quels volumes physiques supplémentaires utiliser lors de l'extension d'un volume LVM, voir Section 4.4.12.2, « Étendre un volume logique avec la politique d'allocation cling ».
En général, les politiques d'allocation autres que normal sont uniquement requises dans des situations spéciales où vous devez spécifier une allocation d'extension inhabituelle ou non standard.
Les groupes LVM et les volumes logiques sous-jacents sont inclus dans le répertoire des fichiers spéciaux de périphériques /dev avec la structure suivante :
/dev/vg/lv/
Par exemple, si vous créez deux groupes de volumes myvg1 et myvg2, avec pour chacun d'entre eux trois volumes logiques appelés lvo1, lvo2 et lvo3, 6 fichiers spéciaux de périphériques seront créés :
/dev/myvg1/lv01
/dev/myvg1/lv02
/dev/myvg1/lv03
/dev/myvg2/lv01
/dev/myvg2/lv02
/dev/myvg2/lv03
La taille maximum d'un périphérique avec LVM est de 8 Exaoctets sur les CPU 64 bits.