39.2.2. Votre ordinateur réalise un double démarrage avec Red Hat Enterprise Linux et une autre distribution de Linux

Comme des différences existent entre les nombreuses distributions de Linux, ces instructions vous sont fournies en tant que guide général uniquement. Des détails spécifiques peuvent varier en fonction de la configuration de votre système en particulier et de la distribution de Linux qui procède à un double démarrage avec Red Hat Enterprise Linux.
  1. Procédure 39.1. Suppression des partitions de Red Hat Enterprise Linux

    1. Démarrez votre installation Red Hat Enterprise Linux.
    2. En tant que root ou avec sudo, exécutez mount. Remarquez les partitions qui sont montées. En particulier, notez la partition qui est montée en tant que racine (root) du système de fichiers. La sortie de mount sur un système où la racine du système de fichiers est sur une partition standard comme /dev/sda2 pourrait ressembler à ceci :
      /dev/sda2 on / type ext4 (rw)
      proc on /proc type proc (rw)
      sysfs on /sys type sysfs (rw)
      devpts on /dev/pts type devpts (rw,gid=5,mode=620)
      tmpfs on /dev/shm type tmpfs (rw,rootcontext="system_u:object_r:tmpfs_t:s0")
      /dev/sda1 on /boot type ext4 (rw)
      none on /proc/sys/fs/binfmt_misc type binfmt_misc (rw)
      sunrpc on /var/lib/nfs/rpc_pipefs type rpc_pipefs (rw)
      La sortie de mount sur un système où la racine du système de fichiers est sur un volume logique pourrait ressembler à :
      /dev/mapper/VolGroup00-LogVol00 on / type ext4 (rw)
      proc on /proc type proc (rw)
      sysfs on /sys type sysfs (rw)
      devpts on /dev/pts type devpts (rw,gid=5,mode=620)
      tmpfs on /dev/shm type tmpfs (rw,rootcontext="system_u:object_r:tmpfs_t:s0")
      /dev/sda1 on /boot type ext4 (rw)
      none on /proc/sys/fs/binfmt_misc type binfmt_misc (rw)
      sunrpc on /var/lib/nfs/rpc_pipefs type rpc_pipefs (rw)
    3. Assurez-vous que toutes les données de ce système que vous pourriez toujours nécessiter sont enregistrées comme copies de sauvegarde sur un autre système ou sur un autre emplacement de stockage.
    4. Éteignez le système et démarrez la distribution de Linux que vous souhaitez conserver sur le système.
    5. En tant que root ou sudo, exécutez mount. Si l'une des partitions que vous aviez précédemment remarqué comme étant utilisée pour Red Hat Enterprise Linux est montée, vérifiez le contenu de celle(s)-ci. Si vous ne nécessitez plus le contenu de ces partitions, démontez-les avec la commande umount.
    6. Supprimez toute partition indésirable et non-nécessaire, par exemple avec fdisk pour les partitions standard, ou avec lvremove et vgremove pour supprimer les volumes logiques et groupes de volumes.
  2. Supprimer les entrées de Red Hat Enterprise Linux de votre chargeur d'amorçage

    Important

    Ces instructions supposent que votre système utilise le chargeur d'amorçage GRUB. Si vous utilisez un différent chargeur d'amorçage (tel que LILO), consultez la documentation relative à ce logiciel afin d'identifier et d'être en mesure de supprimer les entrées de Red Hat Enterprise Linux de la liste des cibles de démarrage et de vous assurer que votre système d'exploitation par défaut est correctement spécifié.
    1. Saisissez su - sur la ligne de commande et appuyez sur la touche Entrée. Saisissez ensuite le mot de passe root lors de l'invite du système et validez en appuyant sur Entrée.
    2. Saisissez gedit /boot/grub/grub.conf et appuyez sur la touche Entrée. Ceci ouvrira le fichier grub.conf dans l'éditeur de texte gedit.
    3. Une entrée typique de Red Hat Enterprise Linux dans le fichier grub.conf est composée de quatre lignes :

      Exemple 39.1. Exemple d'une entrée de Red Hat Enterprise Linux dans grub.conf

      title Red Hat Enterprise Linux (2.6.32.130.el6.i686)
      root (hd0,1)
      kernel /vmlinuz-2.6.32.130.el6.i686 ro root=UUID=04a07c13-e6bf-6d5a-b207-002689545705 rhgb quiet
      initrd /initrd-2.6.32.130.el6.i686.img
      Selon la configuration de votre système, il pourrait y avoir de multiples entrées de Red Hat Enterprise Linux dans grub.conf, chacune correspondant à une différente version du noyau Linux. Supprimez chaque entrée de Red Hat Enterprise Linux du fichier.
    4. Grub.conf contient une ligne spécifiant le système d'exploitation à démarrer sous le format default=NN est un chiffre égal ou supérieur à 0. Si N est paramétré sur 0, GRUB démarrera le premier système d'exploitation dans la liste. Si N est paramétré sur 1, le second système d'exploitation de la liste sera alors démarré, et ainsi de suite.0.
      Identifiez l'entrée du le système d'exploitation que vous voulez que GRUB lance par défaut et notez son emplacement dans la liste ordonnée.
      Assurez-vous que la ligne default= contienne bien le chiffre précédant le numéro du système d'exploitation par défaut dans la liste.
      Enregistrez le fichier grub.conf mis à jour et fermez gedit
  3. Mettre de l'espace à disponibilité pour votre système d'exploitation

    Note

    Cette étape n'est pas requise pour supprimer Red Hat Enterprise Linux de votre ordinateur. Cependant, si vous l'ignorez, une partie de la capacité de stockage de votre disque dur sera inutilisable par votre autre système d'exploitation Linux. En fonction de votre configuration, ceci pourrait représenter une portion importante de la capacité de stockage du disque.

    Note

    Pour réaliser cette étape, vous aurez besoin d'un média live pour une distribution Linux, par exemple le CD Live de Fedora, ou le DVD Knoppix.
    La méthode pour mettre de l'espace libre, en supprimant les partitions de Red Hat Enterprise Linux, à disponibilité pour vos autres systèmes d'exploitation Linux diffère en fonction de si votre système d'exploitation est installé sur des partitions de disque configurées pour utiliser LVM (de l'anglais, Logical Volume Management) ou non.
    • Si vous n'utilisez pas LVM

      1. Démarrez votre ordinateur à partir du média live Linux, puis installez parted s'il n'est pas déjà présent.
      2. En tant que root ou avec sudo, exécutez parted disk, où disk est le nom de périphérique du disque contenant une partition que vous souhaitez redimensionner. Par exemple, /dev/sda.
      3. À l'invite (parted), saisissez print. L'outil parted affiche des informations sur les partitions de votre système, y compris leurs numéros de partition, ainsi que leurs tailles et positions sur le disque.
      4. À l'invite (parted), saisissez resize number start end, où number est le numéro de partition, start est l'emplacement sur le disque où la partition commence et end est l'emplacement sur le disque où vous souhaitez que la partition se termine. Utilisez l'emplacement de départ que vous avez précédemment obtenu avec la commande print et reportez-vous à la documentation parted pour voir les différentes manières de terminer le paramètre.
      5. Lorsque parted termine de redimensionner la partition, saisissez quit à l'invite (parted).
      6. Exécutez e2fsck partition, où partition est la partition que vous venez de redimensionner. Par exemple, si vous avez redimensionné /dev/sda3, vous devrez alors saisir e2fsck /dev/sda3.
        Linux vérifie maintenant le système de fichiers de partition nouvellement redimensionnée.
      7. Lorsque la vérification du système de fichiers se termine, saisissez resize2fs partition sur la ligne de commande et appuyez sur Entrée, où partition est la partition que vous venez de redimensionner. Par exemple, si vous avez redimensionné /dev/sda3, vous devrez alors saisir resize2fs /dev/sda3.
        Linux redimensionne maintenant votre système de fichiers de manière à remplir la partition nouvellement redimensionnée.
      8. Redémarrez votre ordinateur. L'espace supplémentaire est maintenant disponible pour votre installation Linux.
    • Si vous utilisez LVM

      1. Démarrez votre ordinateur à partir d'un média live Linux et installez fdisk et lvm2 s'ils ne sont pas déjà présents.
      2. Créez une partition sur l'espace libre du disque

        1. En tant que root ou avec sudo, exécutez fdisk disk, où disk est le nom de périphérique du disque sur lequel vous souhaitez créer un nouvel espace swap. Par exemple, /dev/sda.
        2. À l'invite Command (m for help):, saisissez n pour créer une nouvelle partition. Reportez-vous à la documentation fdisk pour les options.
      3. Changez l'identifiant du type de partition

        1. À l'invite Command (m for help):, saisissez t pour modifier le type de partition.
        2. À l'invite Partition number (1-4):, saisissez le numéro de la partition que vous venez de créer. Par exemple, si vous venez de créer la partition /dev/sda3, saisissez 3 puis appuyez sur Entrée. Ceci identifie le type de la partition que fdisk va changer.
        3. À l'invite Hex code (type L to list codes):, saisissez 8e pour créer une partition LVM Linux.
        4. À l'invite Command (m for help):, saisissez w pour écrire les changements sur le disque puis quittez fdisk.
      4. Agrandir le groupe de volumes

        1. Sur l'invite de la commande, saisissez lvm puis appuyez sur Entrée afin de démarrer l'outil lvm2.
        2. À l'invite lvm>, saisissez pvcreate partition et appuyez sur Entrée, où partition est la partition que vous avez récemment créée. Par exemple pvcreate /dev/sda3. Ceci créera /dev/sda3 comme un volume physique dans LVM.
        3. À l'invite lvm>, saisissez vgextend VolumeGroup partition et appuyez sur Entrée, où VolumeGroup est le groupe de volumes LVM sur lequel Linux est installé et partition est la partition que vous avez récemment créée. Par exemple, si Linux est installé sur /dev/VolumeGroup00, vous devrez saisir vgextend /dev/VolumeGroup00 /dev/sda3 pour étendre ce groupe de volumes afin d'inclure le volume physique sur /dev/sda3.
        4. À l'invite lvm>, saisissez lvextend -l +100%FREE LogVol et appuyez sur Entrée, où LogVol est le volume logique contenant votre système de fichiers Linux. Par exemple, pour étendre LogVol00 de manière à remplir l'espace disponible dans son groupe de volumes VolGroup00, saisissez lvextend -l +100%FREE /dev/VolGroup00/LogVol00.
        5. À l'invite lvm>, saisissez exit, puis appuyez sur Entrée afin de quitter lvm2
      5. Saisissez e2fsck LogVol dans la ligne de commande et appuyez sur Entrée, où LogVol est le volume logique que vous venez de redimensionner. Par exemple, si vous avez redimensionné /dev/VolumeGroup00/LogVol00, alors vous devriez saisir e2fsck /dev/VolumeGroup00/LogVol00.
        Linux vérifie maintenant le système de fichiers du volume logique nouvellement redimmensionné.
      6. Lorsque la vérification du système de fichiers se termine, saisissez resize2fs LogVol sur la ligne de commande et appuyez sur Entrée, où LogVol est la partition que vous venez de redimensionner. Par exemple, si vous venez de redimensionner /dev/VolumeGroup00/LogVol00, vous devriez saisir resize2fs /dev/VolumeGroup00/LogVol00.
        Linux redimensionne votre système de fichiers afin de remplir le volume logique nouvellement redimensionné.
      7. Redémarrez votre ordinateur. L'espace supplémentaire est maintenant disponible pour votre installation Linux.