9.15.5. Schéma de partitionnement recommandé

9.15.5.1. Systèmes x86, AMD64 et Intel 64

À moins que vous n'ayez une raison particulière de faire autrement, nous vous conseillons de créer les partitions suivantes pour les systèmes x86, AMD64 et Intel 64 :
  • Une partition swap
  • Une partition /boot
  • Une partition /
  • Une partition home
  • Une partition swap (d'au moins 256 Mo) — les partitions swap sont utilisées pour prendre en charge la mémoire virtuelle. En d'autres termes, les données sont écrites sur une partition swap lorsqu'il n'y a pas assez de RAM pour stocker les données traitées par votre système.
    Il y a quelques années, le montant d'espace swap recommandé augmentait de manière linéaire avec le montant de mémoire vive d'un système. Comme le montant de mémoire a augmenté pour se situer dans les centaines de giga-octets dans les systèmes les plus récents, il est maintenant reconnu que le montant d'espace swap nécessité par un système est une fonction de la charge de travail de la mémoire exécutée sur ce système.
    L'espace swap est habituellement désigné pendant l'installation, mais à ce moment, déterminer la charge de travail de la mémoire d'un système peut se révéler difficile. Pendant une installation kickstart, vous pouvez demander que le montant d'espace swap soit automatiquement défini (reportez-vous à la Section 32.4, « Options de kickstart »).
    Cependant, ce paramètre n'est pas précisément calibré pour votre système ; ainsi, si vous nécessitez que le montant d'espace swap soit défini plus précisément, nous vous recommandons d'utiliser le tableau suivant :

    Tableau 9.2. Espace swap recommandé

    Quantité de RAM du système Quantité d'espace swap recommandée
    4 Go de RAM ou moins un minimum de 2 Go d'espace swap
    4 Go à 16 Go de RAM un minimum de 4 Go d'espace swap
    16 Go à 64 Go de RAM un minimum de 8 Go d'espace swap
    64 Go à 256 Go de RAM un minimum de 16 Go d'espace swap
    256 Go à 512 Go de RAM un minimum de 32 Go d'espace swap
    Remarquez que vous pourrez obtenir une meilleure performance en distribuant l'espace swap sur de multiples périphériques de stockage, plus particulièrement sur des systèmes possédant des disques, contrôleurs et interfaces rapides.
  • Une partition /boot/ (250 Mo)

    La partition montée sur /boot/ contient le noyau du système d'exploitation (qui permet à votre système de démarrer Red Hat Enterprise Linux), ainsi que les fichiers utilisés durant le processus de démarrage. Pour la plupart des utilisateurs, une partition de démarrage de 100 Mo est suffisante.

    Important

    Le chargeur de démarrage GRUB dans Red Hat Enterprise Linux 6 prend uniquement en charge les systèmes de fichiers ext2, ext3, et ext4 (recommandé). Il n'est pas possible d'utiliser d'autres systèmes de fichiers pour /boot, tels que Brtfs, XFS, ou VFAT.

    Note

    Si votre disque dur possède plus de 1024 cylindres (et que votre système a été fabriqué il y a plus de deux ans), vous devrez créer une partition /boot/ si vous voulez que la partition / (racine) utilise tout l'espace restant sur votre disque dur.

    Note

    Si vous avez une carte RAID, faites attention au fait que certains BIOS ne prennent pas en charge le démarrage à partir de la carte RAID. Dans de tels cas, la partition /boot/ doit être créée sur une partition en-dehors de la matrice RAID, comme par exemple sur un disque dur séparé.
  • Une partition root (3.0 Go - 5.0 Go)

    Ceci est l'emplacement où se trouve « / » (le répertoire racine). Dans cette configuration, tous les fichiers (sauf ceux stockés dans /boot) se trouvent sur la partition racine.

    Une partition de 30. Go vous permet d'effectuer une installation minimale, alors qu'une partition root de 5.0 Go vous permet d'effectuer une installation complète en choisissant tous les groupes de paquetages.

    Important

    La partition / (ou racine) est le haut de la structure des répertoires. Le répertoire /root /root (quelquefois prononcé « slash-root ») est le répertoire de base du compte de l'utilisateur pour l'administration du système.
  • Une partition home (100 Mo au minimum)

    Pour stocker des données utilisateur séparément des données système, créez une partition séparée pour le répertoire /home à l'intérieur d'un groupe de volumes. Ceci vous permettra de mettre à jour ou réinstaller Red Hat Enterprise Linux sans effacer les fichiers des données des utilisateurs.

De nombreux systèmes possèdent plus de partitions que le minimum listé ci-dessus. Choisissez des partitions en fonction des besoins du système en particulier. Reportez-vous à la Section 9.15.5.1.1, « Conseils sur les partitions » afin d'obtenir de plus amples informations.
Si vous créez plusieurs partitions au lieu d'une grande partition /, les mises à jour seront plus faciles. Reportez-vous à la description de l'option Modifier dans la Section 9.15, « Créer une structure personnalisée ou modifier la structure par défaut » afin d'obtenir plus d'informations.
Le tableau suivant résume les tailles de partitions minimum pour les partitions contenant les répertoires listés. Vous n'avez pas besoin de créer une partition séparée pour chacun de ces répertoires. Par exemple, si la partition contenant /foo doit faire 500 Mo au minimum et que vous ne créez pas une partition /foo séparée, alors la partition / (root) doit faire au minimum 500 Mo.

Tableau 9.3. Tailles minimum de partitions

Répertoire Taille minimum
/ 250 Mo
/usr 250 Mo, mais évitez de placer ceci sur une partition séparée
/tmp 50 Mo
/var 384 Mo
/home 100 Mo
/boot 250 Mo

Note

Assignez plus de capacité de stockage aux partitions dont vous avez besoin immédiatement uniquement. Vous pouvez allouer plus d'espace libre à tout moment afin de palier aux besoins au fur et à mesure qu'ils se présentent. Pour en savoir plus sur une méthode de gestion du stockage plus flexible, reportez-vous à la Annexe D, Comprendre LVM.
Si vous n'êtes pas certain de comment configurer les partitions pour votre ordinateur, acceptez la structure de partition par défaut.
9.15.5.1.1. Conseils sur les partitions
L'installation d'une partition optimale dépend de l'utilisation du système Linux en question. Les astuces suivantes pourront vous aider à décider comment allouer l'espace de votre disque.
  • Prenez en considération le chiffrement de toute partition contenant des données sensibles. Le chiffrement empêchera aux personnes non-autorisées d'accéder aux données sur les partitions, même si celles-ci ont accès au périphérique de stockage physique. Dans la plupart des cas, vous devriez au moins chiffrer la partition /home.
  • Chaque noyau installé sur sur votre système requiert environ 10 Mo sur la partition /boot. À moins que vous ne planifiez d'installer un grand nombre de noyaux, la taille de partition par défaut de 250 Mo pour /boot devrait être suffisante.

    Important

    Le chargeur de démarrage GRUB dans Red Hat Enterprise Linux 6 prend uniquement en charge les systèmes de fichiers ext2, ext3, et ext4 (recommandé). Il n'est pas possible d'utiliser d'autres systèmes de fichiers pour /boot, tels que Brtfs, XFS, ou VFAT.
  • Le répertoire /var détient le contenu d'un certain nombre d'applications, y compris le serveur web Apache. Il est aussi utilisé pour stocker temporairement les paquetages de mises à jour téléchargés. Veuillez vous assurer que la partition contenant le répertoire /var possède suffisamment d'espace pour télécharger les mises à jour en attente et pour les contenus restants.

    Avertissement

    Le logiciel de mise à jour PackageKit télécharge par défaut des paquetages mis à jour sur /var/cache/yum/. Si vous partitionnez le système manuellement, et créez une partition séparée /var/, assurez-vous bien de faire en sorte que la partition soit assez grande (3 Go ou plus) afin de télécharger les mises à jour de paquetages.
  • Le répertoire /usr comporte la majorité du contenu des logiciels sur un système Red Hat Enterprise Linux. Pour une installation de l'ensemble des logiciels par défaut, veuillez allouer au moins 4 Go d'espace. Si vous êtes un développeur ou si vous souhaitez utiliser votre système Red Hat Enterprise Linuxafin d'apprendre à développer des logiciels, vous devriez au moins doubler la taille de cette allocation.

    Important

    Si /usr se trouve sur un système de fichiers différent de /, alors le processus de démarrage devient bien plus complexe car /usr contient des composants critiques au démarrage. Dans certaines situations (comme lors d'une installation sur un disque iSCSI), le processus de démarrage peut ne pas fonctionner du tout.
  • Vous devriez considérer laisser une portion d'espace non-alloué dans un groupe de volumes LVM. Cet espace non-alloué vous offrira une certaine flexibilité si vos prérequis d'espace changent mais que vous ne souhaitez pas supprimer des données dans d'autres partitions pour réallouer de l'espace de stockage.
  • Si vous séparez des sous-répertoires en partitions, vous pourrez conserver le contenu de ces sous-répertoires si vous décidez d'installer une nouvelle version de Red Hat Enterprise Linux sur votre système. Par exemple, si vous avez l'intention d'exécuter une base de données MySQL dans /var/lib/mysql, créez une partition séparée pour ce répertoire au cas où vous auriez besoin de la réinstaller plus tard.
Le tableau suivant est un exemple d'installation de partition pour un système avec un disque dur neuf et unique de 80 Go et possédant 1 Go de RAM. Remarquez qu'environ 10 Go du groupe de volumes n'ont pas été alloués pour permettre une future expansion.

Note

Cette installation n'est pas optimale pour tous les cas d'utilisation.

Exemple 9.1. Exemple d'installation de partition

Tableau 9.4. Exemple d'installation de partition

Partition Taille et type
/boot Partition ext3 250 Mo
swap 2 Go swap
Volume physique LVM Espace restant, en tant que groupe de volumes LVM unique
Le volume physique est assigné au groupe de volumes par défaut et divisé en volumes logiques comme suit :

Tableau 9.5. Exemple d'installation de partition : volume physique LVM

Partition Taille et type
/ 13 Go ext4
/var 4 Go ext4
/home 50 Go ext4