16.17.5. Schéma de partitionnement recommandé

À moins que vous n'ayez une bonne raison d'agir autrement, nous vous conseillons de créer les partitions suivantes :
  • Une partition swap (d'au moins 256 Mo) — les partitions swap sont utilisées pour prendre en charge la mémoire virtuelle. En d'autres termes, les données sont écrites sur une partition swap lorsqu'il n'y a pas assez de RAM pour stocker les données traitées par votre système.
    Il y a quelques années, le montant d'espace swap recommandé augmentait de manière linéaire avec le montant de mémoire vive d'un système. Comme le montant de mémoire a augmenté pour se situer dans les centaines de giga-octets dans les systèmes les plus récents, il est maintenant reconnu que le montant d'espace swap nécessité par un système est une fonction de la charge de travail de la mémoire exécutée sur ce système.
    L'espace swap est habituellement désigné pendant l'installation, mais à ce moment, déterminer la charge de travail de la mémoire d'un système peut se révéler difficile. Pendant une installation kickstart, vous pouvez demander que le montant d'espace swap soit automatiquement défini (reportez-vous à la Section 32.4, « Options de kickstart »).
    Cependant, ce paramètre n'est pas précisément calibré pour votre système ; ainsi, si vous nécessitez que le montant d'espace swap soit défini plus précisément, nous vous recommandons d'utiliser le tableau suivant :

    Tableau 16.2. Espace swap recommandé

    Quantité de RAM du système Quantité d'espace swap recommandée
    4 Go de RAM ou moins un minimum de 2 Go d'espace swap
    4 Go à 16 Go de RAM un minimum de 4 Go d'espace swap
    16 Go à 64 Go de RAM un minimum de 8 Go d'espace swap
    64 Go à 256 Go de RAM un minimum de 16 Go d'espace swap
    256 Go à 512 Go de RAM un minimum de 32 Go d'espace swap
    Remarquez que vous pourrez obtenir une meilleure performance en distribuant l'espace swap sur de multiples périphériques de stockage, plus particulièrement sur des systèmes possédant des disques, contrôleurs et interfaces rapides.
  • Une partition de démarrage PReP sur la première partition du disque dur — la partition de démarrage PReP contient le chargeur de démarrage Yaboot (qui autorise d'autres systèmes POWER à démarrer Red Hat Enterprise Linux). À moins que vous ne planifiez de démarrer à partir d'une source réseau, vous devrez posséder une partition de démarrage PReP pour démarrer Red Hat Enterprise Linux.
    Pour les utilisateurs de systèmes IBM System p La partition de démarrage PReP devrait avoir une taille comprise entre 4 et 8 Mo et ne devrait pas excéder 10 Mo.
  • Une partition /boot/ (250 Mo) — la partition montée sur /boot/ contient le noyau du système d'exploitation (qui permet à votre système de démarrer Red Hat Enterprise Linux), ainsi que les fichiers utilisés durant le processus de démarrage (bootstrap). Vu les limitations de la plupart des microprogrammes PC, la création d'une petite partition pour contenir ces fichiers est une bonne idée. Pour la plupart des utilisateurs, une partition de démarrage de 250 Mo est suffisante.

    Avertissement

    Si vous possédez une carte RAID, faites attention au fait que Red Hat Enterprise Linux 6 ne prend pas en charge la configuration de matériel physique RAID sur une carte IPR. Vous pouvez démarrer le CD des diagnostiques autonomes avant l'installation afin de créer une matrice RAID puis effectuer l'installation sur cette matrice RAID.
  • Une partition root (3.0 Go - 5.0 Go)

    Ceci est l'emplacement où se trouve « / » (le répertoire racine). Dans cette configuration, tous les fichiers (sauf ceux stockés dans /boot) se trouvent sur la partition racine.

    Une partition de 30. Go vous permet d'effectuer une installation minimale, alors qu'une partition root de 5.0 Go vous permet d'effectuer une installation complète en choisissant tous les groupes de paquetages.

    Important

    La partition / (ou racine) est le haut de la structure des répertoires. Le répertoire /root /root (quelquefois prononcé « slash-root ») est le répertoire de base du compte de l'utilisateur pour l'administration du système.

Avertissement

Le logiciel de mise à jour PackageKit télécharge par défaut des paquetages mis à jour sur /var/cache/yum/. Si vous partitionnez le système manuellement, et créez une partition séparée /var/, assurez-vous bien de faire en sorte que la partition soit assez grande (3 Go ou plus) afin de télécharger les mises à jour de paquetages.