32.3. Création du fichier kickstart

Le fichier kickstart est un simple fichier texte, contenant une liste d'éléments, chacuns d'entre eux étant identifié par un mot-clé. Vous pouvez le créer en utilisant l'application Kickstart Configurator, ou l'écrire vous-même. Le programme d'installation Red Hat Enterprise Linux crée aussi un fichier kickstart-exemple basé sur les options que vous avez sélectionné lors de l'installation. Celui-ci est écrit sur le fichier /root/anaconda-ks.cfg. Vous devriez pouvoir le modifier avec n'importe quel éditeur de texte ou logiciel de traitement de texte pouvant sauvegarder des fichiers sous le format ASCII.
Pour commencer, examinons quelques règles de base qu'il convient de garder à l'esprit lors de la création de votre fichier kickstart :
  • Les sections doivent être indiquées dans l'ordre. Sauf spécification contraire, les éléments contenus dans les sections n'ont pas à être placés dans un ordre spécifique. Tel est l'ordre de la section :
  • Les éléments qui ne sont pas obligatoires peuvent être omis.
  • L'omission d'un élément obligatoire amène le programme d'installation à demander à l'utilisateur une réponse pour cet élément, exactement comme cela se passerait lors d'une installation normale. Une fois la réponse fournie, l'installation continue sans assistance (sauf s'il manque un autre élément).
  • Les lignes commençant par le signe dièse (#) sont traitées comme des commentaires et ignorées.
  • Pour les mises à niveau de kickstart, les éléments suivants sont requis :
    • Langue
    • Méthode d'installation
    • Spécification du périphérique (si un périphérique est nécessaire pour exécuter l'installation)
    • Configuration du clavier
    • Le mot-clé upgrade
    • Configuration du chargeur d'amorçage
    Si d'autres éléments sont spécifiés pour une mise à jour, ces éléments sont ignorés (ceci inclut la sélection de paquetages).