36.2. Mode de secours sur les systèmes POWER

Vous pouvez utiliser les disques d'installation en mode secours dans le cas où votre système ne démarre pas. Le mode de secours vous permet d'accéder aux partitions du disque sur votre système. Vous pouvez ainsi apporter toute modification nécessaire au secours de votre installation.
Après l'écran de sélection du langage (Section 15.2, « Sélection de la langue »), le programme d'installation tentera de monter les partitions de disque sur votre système. Il vous sera ensuite présenté une invite shell grâce à laquelle vous pourrez effectuer les changements désirés. Ces changements peuvent inclure le stockage du noyau et la ligne de commande dans la source IPL, comme décrit dans la Installation Terminée (Section 16.21, « Installation terminée »).
Une fois vos changements terminés, vous pouvez quitter le shell à l'aide de exit 0. Cela provoquera un redémarrage du côté C. Pour redémarrer du côté A ou B ou depuis *NWSSTG, vous devriez désactiver le système au lieu de quitter le shell.

36.2.1. Considérations spéciales pour accéder aux utilitaires SCSI depuis le mode de secours

Si votre système utilise des disques DASD natifs, vous aurez peut-être besoin de l'accès aux utilitaires SCSI depuis le mode de secours. Ces utilitaires se trouvent sur le CD-ROM de disques de pilotes. Ce dernier ne peut pas être monté depuis le mode de secours à moins que les étapes suivantes ne soient suivies.
Si vous avez un deuxième lecteur de CD-ROM assigné à votre système Linux, vous pouvez monter le CD-ROM de disques de pilotes sur le second lecteur.
Si vous n'avez qu'un lecteur de CD-ROM, vous devez configurer un démarrage NFS à l'aide des étapes suivantes :
  1. Démarrez à partir du CD-ROM à l'aide de la commande linux rescue askmethod. Vous pourrez alors sélectionner manuellement NFS comme la source de votre média de secours au lieu de la valeur par défaut qui est le lecteur de CD-ROM.
  2. Copiez le premier disque d'installation sur un système de fichiers d'un autre système Linux.
  3. Faites en sorte que cette copie du disque d'installation soit disponible grâce à NFS ou FTP.
  4. Désactivez ou éteignez le système auquel vous souhaitez porter secours. Réglez ses paramètres IPL selon les instructions de démarrage des disques d'installation en mode de secours. La source IPL devrait faire référence à la copie de boot.img sur votre IFS (de l'étape 1 ci-dessus).
  5. Assurez-vous que le disque d'installation n'est pas dans votre lecteur DVD.
  6. Amorcez le système Linux.
  7. Suivez les invites comme indiqué dans la Section 36.2, « Mode de secours sur les systèmes POWER ». Une invite supplémentaire pour la source de l'installation s'affiche. Sélectionnez NFS ou FTP (selon les exigences), puis continuez avec l'écran de configuration réseau suivant.
  8. Lorsque le système Linux a démarré en mode de secours, le lecteur de CD-ROM sera disponible à l'utilisation et vous pourrez monter le média de pilotes pour accéder aux utilitaires SCSI.