F.4. Niveaux d'exécution de SysV Init

Le système de niveaux d'exécution SysV init fournit un processus standard pour contrôler les programmes lancés et arrêtés par init lors de l'initialisation d'un niveau d'exécution. SysV init a été choisi parce qu'il est non seulement plus facile à utiliser et mais également parce qu'il est plus flexible que le processus init BSD traditionnel.
Les fichiers de configuration de SysV init se trouvent dans le répertoire /etc/rc.d/. Dans ce répertoire, se trouvent les scripts rc, rc.local, rc.sysinit et, de manière optionnelle, les scripts rc.serial ainsi que les répertoires suivants :
init.d/ rc0.d/ rc1.d/ rc2.d/ rc3.d/ rc4.d/ rc5.d/ rc6.d/
Le répertoire init.d/ contient les scripts utilisés par la commande /sbin/init lors du contrôle des services. Chacun des répertoires numérotés représentent les six niveaux d'exécution configurés par défaut sous Red Hat Enterprise Linux.

F.4.1. Niveaux d'exécution (Runlevels)

L'idée derrière les niveaux d'exécution de SysV init se résume au principe que divers systèmes peuvent être utilisés de différentes manières. Par exemple, un serveur fonctionne plus efficacement lorsqu'il n'est pas dépendant de l'utilisation des ressources du système par le système X Window. En d'autres occasions, il se peut qu'un administrateur système doive faire fonctionner le système à un niveau d'exécution inférieur afin d'effectuer des tâches de diagnostic ; comme par exemple pour résoudre la corruption de disques à un niveau d'exécution 1.
Les caractéristiques d'un niveau d'exécution donné déterminent les services qui seront arrêtés ou démarrés par init. Par exemple, le niveau d'exécution 1 (mode mono-utilisateur) arrête tout service réseau alors que le niveau d'exécution 3 lui, démarre ces mêmes services. En déterminant le démarrage ou l'arrêt de services spécifiques à un niveau d'exécution donné, init peut rapidement changer le mode de l'ordinateur sans que l'utilisateur n'ait à arrêter ou démarrer ces services manuellement.
Les niveaux d'exécution suivants sont définis par défaut sous Red Hat Enterprise Linux :
  • 0 — Arrêt
  • 1 — Mode texte mono-utilisateur
  • 2 — Pas utilisé (peut être défini par l'utilisateur)
  • 3 — Mode texte multi-utilisateurs complet
  • 4 — Pas utilisé (peut être défini par l'utilisateur)
  • 5 — Mode graphique multi-utilisateurs complet (avec un écran de connexion de type X Window)
  • 6 — Redémarrage
En général, les utilisateurs font fonctionnerRed Hat Enterprise Linux à un niveau d'exécution 3 ou 5 — les deux niveaux correspondant à des modes multi-utilisateurs complets. Parfois, les utilisateurs personnalisent les niveaux d'exécution 2 et 4 pour leurs besoins spécifiques puisque ces derniers ne sont pas utilisés.
Le niveau d'exécution par défaut du système se trouve dans /etc/inittab. Pour trouver le niveau d'exécution par défaut d'un système, recherchez la ligne semblable à celle reproduite ci-dessous, à la fin de /etc/inittab :
id:5:initdefault:
Dans l'exemple ci-dessus, le niveau d'exécution par défaut est 5, comme l'indique le chiffre qui suit le premier signes des deux-points (:). Si vous désirez le changer, modifiez /etc/inittab en étant connecté en tant que super-utilisateur.

Avertissement

Faites très attention lorsque vous modifiez /etc/inittab. De simples fautes de frappe peuvent empêcher votre système de démarrer. Si cela se produit, vous devrez utiliser un CD ou DVD de démarrage, passer en mode mono-utilisateur (single-user) ou passer en mode de secours pour redémarrer l'ordinateur et réparer le fichier.
Pour obtenir davantage d'informations sur le mode mono-utilisateur (single-user) sur le mode de secours, reportez-vous à la Chapitre 36, Restauration de base du système.
Il est possible de changer le niveau d'exécution par défaut au moment du démarrage en modifiant les arguments transmis par le chargeur de démarrage au noyau. Pour obtenir des informations sur la manière de modifier le niveau d'exécution au démarrage, reportez-vous à la Section E.8, « Changement des niveaux d'exécution au démarrage/title> ».