Annexe F. Processus de démarrage, Init et arrêt

Un des aspects importants et performants de Red Hat Enterprise Linux est la méthode flexible et pouvant être configurée par l'utilisateur qui est employée pour le démarrage du système d'exploitation. Les utilisateurs peuvent configurer librement de nombreux aspects du processus de démarrage, y compris la possibilité de spécifier les programmes lancés au démarrage. De même, l'arrêt du système met fin nettement aux processus et ce, de manière organisée et configurable ; bien que la personnalisation de ce processus ne soit que rarement nécessaire.
La compréhension des processus de démarrage et d'arrêt vous permettra non seulement de personnaliser, mais également de résoudre plus rapidement les problèmes liés au démarrage ou à l'arrêt de votre système.

F.1. Processus de démarrage

Ci-dessous figurent les étapes de base du processus de démarrage :
  1. Le système charge et exécute un chargeur d'amorçage. Les détails de ce processus dépendent de l'architecture du système. Par exemple :
    • Les systèmes x86 basés sur BIOS exécutent un chargeur d'amorçage de premier niveau à partir du MBR du disque dur principal qui charge à son tour un chargeur d'amorçage supplémentaire, GRUB.
    • Les systèmes x86 basés UEFI montent une partition système EFI contenant une version du chargeur d'amorçage GRUB. Le gestionnaire d'amorçage EFI charge et exécute GRUB en tant qu'application EFI.
    • Les systèmes POWER montent une partition PReP PPC contenant le chargeur d'amorçage Yaboot. Le gestionnaire d'amorçage SMS (de l'anglais « System Management Services ») charge et exécute yaboot.
    • Les systèmes IBM System z exécutent le chargeur d'amorçage z/IPL à partir d'un périphérique DASD ou connecté via FCP que vous spécifiez lorsque vous effectuez une amorce IPL de la partition qui contient Red Hat Enterprise Linux.
  2. Le chargeur d'amorçage charge en mémoire le noyau qui à son tour charge tous les modules nécessaires et monte la partition root en lecture-seule.
  3. Le noyau passe le contrôle du processus de démarrage au programme /sbin/init.
  4. Le programme /sbin/init charge tous les services et les outils de l'espace utilisateur et monte toutes les partitions répertoriées dans /etc/fstab.
  5. L'utilisateur voit alors s'afficher un écran de connexion pour le système Linux qui vient d'être démarré.
Étant donné que la configuration du processus de démarrage est plus courante que la personnalisation du processus d'arrêt, le reste de ce chapitre examinera en détail le fonctionnement du processus de démarrage et vous expliquera comment l'adapter à vos besoins spécifiques.