Chapitre 36. Restauration de base du système

En cas de problèmes, vous pouvez compter sur un certain nombre de méthodes pour vous aider à les résoudre. Toutefois, il est nécessaire de bien connaître le système pour pouvoir les utiliser. Ce chapitre illustre d'une part, les différentes façons qui vous permettent d'effectuer le démarrage en mode de secours et en mode mono-utilisateur et, d'autre part, la manière d'utiliser vos propres connaissances pour réparer le système.

36.1. Mode de secours

36.1.1. Problèmes courants

Il se peut que, pour l'une des raisons suivantes, vous deviez démarrer votre système dans l'un de ces modes de restauration :
  • Vous ne pouvez pas démarrer normalement sous Red Hat Enterprise Linux (niveau d'exécution 3 ou 5).
  • Vous avez des problèmes de logiciel ou de matériel et souhaitez récupérer quelques fichiers importants du disque dur de votre système.
  • Vous avez oublié le mot de passe super-utilisateur (ou root).

36.1.1.1. Impossible de démarrer sous Red Hat Enterprise Linux

Ce problème est souvent causé par l'installation d'un autre système d'exploitation après avoir installé Red Hat Enterprise Linux. Certains autres systèmes d'exploitation assument que vous ne possédez pas d'autres système(s) d'exploitation sur votre ordinateur. Ils remplacent la partition MBR (Master Boot Record) qui, à l'origine, contenait le chargeur d'amorçage GRUB. Si le chargeur d'amorçage est remplacé de cette manière, vous ne pourrez pas démarrer Red Hat Enterprise Linux à moins de lancer le mode de secours et de reconfigurer le chargeur d'amorçage.
Ce problème peut également survenir lors de l'utilisation d'un outil de partitionnement pour redimensionner une partition ou créer une nouvelle partition à partir de l'espace libre restant après l'installation, ce qui peut entraîner la modification de l'ordre de vos partitions. Si le numéro de votre partition / change, le chargeur de démarrage ne pourra pas le trouver pour monter la partition. Pour résoudre ce problème, démarrez le système en mode de secours et modifiez le fichier /boot/grub/grub.conf.
Pour davantage d'instructions sur la façon de réinstaller le chargeur de démarrage GRUB à partir d'un environnement de secours, reportez-vous à la Section 36.1.2.1, « Réinstallation du chargeur de démarrage ».

36.1.1.2. Problèmes logiciels et matériels

Cette catégorie regroupe un grand éventail de situations différentes. Parmi ces dernières figurent une panne du disque dur et la spécification d'un périphérique root ou noyau non-valide dans le fichier de configuration du chargeur de démarrage. Dans l'une ou l'autre de ces situations, vous ne pourrez peut-être pas redémarrer Red Hat Enterprise Linux. Toutefois, si vous pouvez démarrer avec l'un des modes de restauration du système, vous arriverez peut-être à résoudre le problème ou du moins, à obtenir des copies de vos fichiers les plus importants.

36.1.1.3. Mot de passe root (ou super-utilisateur)

Que pouvez-vous faire si vous oubliez votre mot de passe root ? Afin de créer un nouveau mot de passe, démarrez dans un mode de secours ou un mode mono-utilisateur et utilisez la commande passwd pour réinitialiser le mot de passe root.

36.1.2. Démarrage en mode de secours

Le mode de secours (aussi appelé « Rescue mode ») offre la possibilité de démarrer un petit environnement Red Hat Enterprise Linux entièrement à partir d'un CD-ROM, ou d'une autre méthode de démarrage, au lieu de faire à partir du disque dur du système.
Comme son nom l'indique, le mode de secours est fournit afin de pouvoir vous secourir de quelque chose. Lors d'une opération normale, votre système Red Hat Enterprise Linux utilise des fichiers placés sur le disque dur de votre système afin d'effectuer toutes les tâches — exécution de programmes, stockage des fichiers, etc.
Cependant, il peut arriver qu'il vous soit impossible d'exécuter Red Hat Enterprise Linux de manière complète, et de ne pas réussir à accéder à certains fichiers du disque dur de votre système. À l'aide du mode de secours, vous pourrez accéder aux fichiers stockés sur le disque dur de votre système, même s'il s'avère impossible d'exécuter Red Hat Enterprise Linux à partir de ce disque dur.
Pour démarrer en mode de secours, vous devez être en mesure de démarrer le système à l'aide d'une des méthodes suivantes [12]:
  • En démarrant le système à l'aide d'un CD-ROM ou DVD.
  • En démarrant le système à partir d'autres médias d'installation, tels que les périphériques flash USB.
  • En démarrant le système à partir du DVD d'installation Red Hat Enterprise Linux.
Une fois que vous avez démarré à l'aide de l'une des méthodes décrites ci-dessus, ajoutez le mot-clé rescue en tant que paramètre du noyau. Par exemple, pour un système x86, entrez la commande suivante à l'invite de démarrage de l'installation :
linux rescue
Si votre système requiert qu'un pilote de tierce-partie fournit sur disque de pilote soit démarré, chargez le pilote avec l'option supplémentaire dd :
linux rescue dd
Pour obtenir plus d'informations sur l'utilisation d'une disque de pilote lors du démarrage, reportez-vous à la Section 6.3.3, « Utiliser une option de démarrage pour spécifier un disque de mise à jour du pilote » pour les systèmes x86, ou à la Section 13.3.3, « Utiliser une option de démarrage pour spécifier un disque de mise à jour du pilote » pour les systèmes POWER.
Si un pilote faisant partie de la distribution Red Hat Enterprise Linux 6 empêche le système de démarrer, mettez ce pilote sur liste noire avec l'option rdblacklist. Par exemple, pour démarrer en mode de secours sans le pilote foobar, exécutez :
linux rescue rdblacklist=foobar
Vous êtes invité à répondre à quelques questions basiques, y compris la langue à utiliser. Cette invite vous demandera aussi de sélectionner où se trouve l'image de secours. Choisissez entre CD-ROM local, Disque dur, image NFS, FTP, ou HTTP. L'emplacement sélectionné doit contenir une arborescence d'installation valide, celle-ci doit être pour la même version de Red Hat Enterprise Linux que le disque Red Hat Enterprise Linux à partir duquel vous avez démarré. Si vous avez utilisé un CD-ROM de démarrage ou un autre média pour lancer le mode de secours, l'arborescence d'installation doit provenir de la même arborescence à partir de laquelle le média a été créé. Pour obtenir plus d'informations sur la configuration d'une arborescence d'installation sur un disque dur, un serveur NFS, ou un serveur HTTP, reportez-vous à la section précédente de ce guide.
Si vous sélectionnez une image de secours qui ne nécessite pas de connexion réseau, le système vous demandera de préciser si vous souhaitez ou non, établir une connexion réseau. Cette dernière est utile si vous devez sauvegarder des fichiers sur un ordinateur différent ou si vous devez installer certains paquetages RPM à partir d'un emplacement réseau partagé, par exemple.
Le message suivant est affiché :
L'environnement de secours va maintenant tenter de trouver votre installation Linux et de la monter sous le répertoire /mnt/sysimage. Vous pourrez ensuite apporter à votre système toutes les modifications requises. Si vous souhaitez poursuivre avec cette étape, choisissez « Continuer ». Vous pouvez aussi choisir de monter vos systèmes de fichiers en lecture seule plutôt qu'en lecture-écriture en choisissant « Lecture seule ». Si pour une raison ou une autre ce processus échoue, vous pouvez choisir « Ignorer », cette étape sera ignorée et vous irez directement à un shell de commande.
Si vous sélectionnez Continuer, il essaiera de monter votre système de fichiers sous le répertoire /mnt/sysimage/. S'il ne parvient pas à monter une partition, il vous en informera. Si vous sélectionnez Lecture-seule, il essaiera de monter votre système de fichiers sous le répertoire /mnt/sysimage/, mais en mode lecture seule. Si vous sélectionnez Ignorer, votre système de fichiers ne sera pas monté. Choisissez Ignorer si vous craignez que votre système de fichiers ne soit corrompu.
Une fois le système en mode de secours, l'invite suivante apparaît sur les consoles virtuelles (ou CV) 1 et 2 (utilisez la combinaison de touches Ctrl-Alt-F1 pour accéder à la CV 1 et Ctrl-Alt-F2 pour accéder à la CV 2) :
sh-3.00b#
Si vous avez sélectionné Continuer pour monter vos partitions de façon automatique et que vos partitions ont effectivement été montées, vous vous trouverez dans le mode mono-utilisateur.
Même si votre système de fichiers est monté, la partition root par défaut, sous le mode de secours, est une partition root temporaire, et non pas la partition root du système de fichiers utilisé durant un mode utilisateur normal (niveau d'exécution 3 ou 5). Si vous avez sélectionné de monter votre système de fichiers et si il est monté avec succès, vous pouvez changer la partition root de l'environnement du mode de secours à la partition root de votre système de fichiers en exécutant la commande suivante :
chroot /mnt/sysimage
Ceci est utile si vous devez exécuter des commandes comme rpm qui nécessite que votre partition root soit montée en tant que /. Pour quitter l'environnement chroot, tapez exit pour revenir à l'invite.
Si vous avez sélectionné Ignorer, vous pouvez toujours essayer de monter une partition ou un volume logique LVM2 manuellement dans un mode de secours, en créant un répertoire comme /foo et en tapant la commande suivante :
mount -t ext4 /dev/mapper/VolGroup00-LogVol02 /foo
Dans la commande ci-dessus, /foo est le répertoire que vous avez créé, et /dev/mapper/VolGroup00-LogVol02 est le volume logique LVM2 que vous souhaitez monter. Si la partition est de type ext2 ou ext3, alors remplacez ext4 par ext2 ou ext3 respectivement.
Si vous ne connaissez pas les noms de toutes les partitions physiques, affichez-les à l'aide de la commande ci-dessous :
fdisk -l
Si vous ne connaissez pas les noms de tous les volumes physiques LVM2, groupes de volume ou volumes logiques, affichez-les à l'aide de la commande suivante :
pvdisplay
vgdisplay
lvdisplay
Depuis l'invite, vous pouvez exécuter de nombreuses commandes utiles, comme :
  • ssh, scp et ping si le réseau est démarré
  • dump et restore pour effectuer ces tâches, si les utilisateurs disposent de lecteurs de bandes
  • parted et fdisk pour effectuer la gestion des partitons
  • rpm pour effectuer l'installation ou la mise à niveau de logiciels
  • vi pour éditer les fichiers texte

36.1.2.1. Réinstallation du chargeur de démarrage

Dans bien des cas, le chargeur de démarrage peut être supprimé, corrompu ou remplacé par d'autres systèmes d'exploitation.
Les étapes suivantes détaillent le processus permettant de réinstaller GRUB sur le secteur de partition principal.
  • Démarrez le système à l'aide d'un support de démarrage d'installation.
  • Saisissez linux rescue à l'invite boot de l'installation pour entrer dans l'environnement de secours.
  • Saisissez chroot /mnt/sysimage pour monter la partition root.
  • Saisissez /sbin/grub-installbootpart pour réinstaller le chargeur de démarrage GRUB, où bootpart est la partition racine (/dev/hda).
  • Vérifiez le fichier /boot/grub/grub.conf car des entrées additionnelles peuvent être nécessaires à GRUB qu'il puisse contrôler les systèmes d'exploitation supplémentaires.
  • Redémarrez le système.

36.1.3. Démarrage en mode mono-utilisateur

L'un des avantages du mode mono-utilisateur est qu'il ne nécessite pas de CD-ROM de démarrage ; toutefois, il ne vous donne pas la possibilité de monter des systèmes de fichiers en lecture-seule et parfois même, ne vous permet pas de les monter du tout.
Si votre système démarre, mais ne vous permet pas de vous connecter lorsque le démarrage est terminé, essayez le mode mono-utilisateur.
Dans un mode mono-utilisateur, votre ordinateur démarre au niveau d'exécution 1. Vos systèmes de fichiers locaux sont montés, mais votre réseau n'est pas activé. Vous avez un shell utilisable permettant la maintenance de votre système. Contrairement au mode de secours, le mode mono-utilisateur essaie automatiquement de monter votre système de fichiers ; n'utilisez pas un mode mono-utilisateur si votre système de fichiers ne peut pas être monté correctement.. Vous ne pouvez pas utiliser un mode mono-utilisateur si le niveau d'exécution 1 sur votre système est corrompu.
Sur un système x86 utilisant GRUB comme chargeur de démarrage, suivez les étapes suivantes pour démarrer en mode mono-utilisateur :
  1. Appuyez sur une touche quelconque, lorsque l'écran menu de GRUB apparaît au démarrage, pour accéder au menu interactif de GRUB.
  2. Sélectionnez le système Red Hat Enterprise Linux avec la version de noyau que vous souhaitez démarrer et entrez a pour modifier la ligne.
  3. Allez à la fin de la ligne et entrez single comme mot séparé (appuyez sur la Barre espace et ensuite tapez single). Appuyez sur Entrée pour sortir du mode de modification.

36.1.4. Démarrage en mode d'urgence

En mode d'urgence, vous démarrez dans l'environnement le plus primaire qu'il existe. Le système de fichiers root est monté en lecture-seule et presque rien n'est configuré. L'avantage principal du mode d'urgence par rapport au mode mono-utilisateur est que les fichiers init ne sont pas chargés. Ainsi, si init est corrompu ou n'est pas fonctionnel, vous pouvez toujours monter des systèmes de fichiers pour récupérer les données qui pourraient être perdues lors d'une nouvelle installation.
Pour démarrer en mode d'urgence, utilisez la même méthode que celle décrite pour le mode utilisateur unique dans la Section 36.1.3, « Démarrage en mode mono-utilisateur » à une exception près : remplacez le mot-clé single par le mot-clé emergency.


[12] Reportez-vous aux sections précédentes de ce guide pour obtenir plus de détails.