3.5.2. Gérer les quotas de disque

Si les quotas sont mis en œuvre, ils devront être maintenus, surtout sous une forme qui permette de voir si les quotas sont dépassés et de vérifier qu'ils soient exacts.
Bien entendu, si les utilisateurs dépassent constamment leur quota ou leur limite, un administrateur de système aura un choix limité suivant le type d'utilisateur ou suivant l'impact de l'espace disque sur leur travail. L'administrateur pourra soit aider l'utilisateur à déterminer comment utiliser moins d'espace disque ou augmenter le quota de disque de l'utilisateur.
Vous pouvez créer un rapport d'utilisation de disque en exécutant l'utilitaire repquota. Ainsi, la commande repquota /home produit cette sortie :
*** Report for user quotas on device /dev/mapper/VolGroup00-LogVol02 
Block grace time: 7days; Inode grace time: 7days
			Block limits			File limits		
User		used	soft	hard	grace	used	soft	hard	grace 
---------------------------------------------------------------------- 
root      --      36       0       0              4     0     0 
kristin   --     540       0       0            125     0     0 
testuser  --  440400  500000  550000          37418     0     0
Pour afficher un rapport d'utilisation de disque pour tous les systèmes de fichiers dont les quotas sont activés (-a), utiliser la commande suivante :
repquota -a
Le rapport d'activité est relativement facile à lire, mais nous devons vous expliquer quelques points. Le -- affiché après chaque utilisateur est une façon rapide de déterminer si les limites de blocs ont été dépassés. Si la soft limite a été dépassée, un + apparaîtra à la place du premier - dans la sortie. Le second - indique la limite de l'inode, mais les systèmes de fichiers GFS2 ne supportent pas les limites d'inode, donc conserve -. Les systèmes de fichiers GFS2 ne supportent pas la période de grace, donc la colonne grace reste vide.
Notez que la commande repquota n'est pas supportée avec NFS, quel que soit le système de fichiers sous-jacent.