4.2. Installer NFS sur GFS2

En raison de la complexité grandissante du sous-système de verrouillage de GFS2, et de sa nature clusterisée, installer NFS sur GFS2 requiert certaines précautions et une configuration soignée. Cette section décrit les précautions que vous devez prendre quand vous configurez un service NFS sur un système de fichiers GFS2.

Note

Si le système de fichiers GFS2 est exporté via NFS et que les applications des clients NFS utilisent des verrous POSIX, alors vous devez monter le système de fichiers avec l'option localflocks. L'effet voulu est de forcer les verrous POSIX de chaque serveur à devenir des verrous localisés: c'est-à-dire non clusterisés, indépendants les uns des autres. (Un certain nombre de problèmes existence si GFS2 tente de mettre en œuvre des verrous POSIX à partir de NFS à travers les nœuds d'un cluster). Pour les applications qui s'exécutent sur les clients NFS, les verrous localisés POSIX impliquent que deux clients peuvent tenir le même verrou simultanément si les deux clients font des montages à partir de serveurs différents. Si tous les clients montent NFS à partir du même serveur, alors le problème d'octroi des mêmes verrous par des serveurs séparés indépendamment disparaît.
En plus des considérations de verrouillage, vous devrez prendre en considération ce qui suit quand vous allez configurer un service NFS sur un système de fichiers GFS2.
  • Red Hat ne prend en charge que les configurations du module complémentaire High Availability par NFSv3 avec un verrouillage dans une configuration active/passive, et les caractéristiques suivantes :
    • Le système de fichiers du serveur principal est un système de fichiers GFS2 qui exécute sur 2 à 16 cluster de nœuds.
    • Un serveur NFSv3 est défini comme un service qui explore tout le système de fichiers GFS2 à partir d'un nœud de cluster à la fois.
    • Le serveur NFS peut échouer d'un nœud de cluster à un autre (configuration active/passive).
    • L'accès au système de fichiers GFS2 n'est pas autorisé, sauf par le serveur NFS. Cela inclut à la fois le système de fichiers GFS2 local, et l'accès par Samba ou Samba clusterisé.
    • Il n'y a pas de support de quota NFS sur le système.
    La configuration fournit HA pour le système de fichiers et réduit le temps d'inactivité du système, puisqu'un nœud qui échoue ne résulte pas dans l'obligation d'exécuter la commande fsck quand le serveur NFS est mis en échec d'un nœud à l'autre.
  • L'option NFS fsid= est obligatoire pour les exports NFS de GFS2.
  • En cas de problèmes avec votre cluster (par exemple, le quorum n'a pas été atteint dans le cluster ou les clôtures échouent), les volumes logiques en cluster et le système de fichiers de GFS2 seront bloqués et aucun accès ne sera possible jusqu'à ce que le cluster ait le quorum. Vous devez envisager cette possibilité pour déterminer si une solution simple de basculement telle que celle qui est définie dans cette procédure est la plus appropriée pour votre système.