Red Hat Training

A Red Hat training course is available for Red Hat Enterprise Linux

4.5. Périphériques de fichier de configuration

Tableau 4.3, « Attributs d'appareils » montre les attributs que vous pouvez déterminer pour chaque périphérique de stockage individuel dans la section devices (périphériques) du fichier de configuration multipath.conf. Ces attributs sont utilisés par DM-Multipath à moins qu'ils ne soient remplacés par des attributs précisés dans la section multipaths du fichier multipath.conf pour les chemins qui contiennent le périphérique. Ces attributs remplacent les attributs déterminés dans la section defaults du fichier multipath.conf.
De nombreux périphériques qui supportent multipath sont inclus par défaut dans la configuration multipath. Les valeurs pour les périphériques pris en charge par défaut figurent dans le fichier multipath.conf.defaults. Vous n'aurez certainement pas besoin de modifier les valeurs de ces périphériques, mais si vous le faîtes, vous pourrez remplacer les valeurs par défaut en incluant une entrée dans le fichier de configuration pour le périphérique qui remplace ces valeurs. Vous pouvez copier la configuration par défaut du périphérique à partir du fichier multipath.conf.defaults et remplacer les valeurs que vous souhaitez changer.
Pour ajouter un périphérique à cette section du fichier de configuration qui n'est pas configurée automatiquement par défaut, vous aurez besoin de déterminer les paramètres vendor (fournisseur) et product (produit). Vous pouvez trouver ces valeurs en cherchant dans /sys/block/device_name/device/vendor et /sys/block/device_name/device/modeldevice_name correspond au périphérique à être mis en multipath, comme dans l'exemple suivant :
# cat /sys/block/sda/device/vendor
WINSYS  
# cat /sys/block/sda/device/model
SF2372
Les paramètres supplémentaires à préciser dépendent de votre périphérique en particulier. Si le périphérique est actif/actif, vous ne devriez normalement pas avoir besoin d'ajouter de paramètre supplémentaire. Vous souhaiterez peut-être configurer path_grouping_policy sur multibus. Les autres paramètres que vous souhaiterez peut-être fixer sont no_path_retry et rr_min_io, comme expliqué dans le Tableau 4.3, « Attributs d'appareils ».
Si le périphérique est actif/passif, mais qu'il passe automatiquement des chemins d'E/S au chemin passif, vous aurez besoin de changer la fonction checker pour une fonction qui n'envoie pas d'E/S vers le chemin pour tester si cela fonctionne (sinon, votre périphérique continuera d'être mis en échec). Cela signifie presque toujours que vous devrez configurer le path_checker sur tur ; cela fonctionne pour tous les périphériques SCSI qui supportent la commande Test Unit Ready, comme c'est le cas pour la plupart.
Si le périphérique requiert une commande particulière pour changer de chemin d'accès, alors pour reconfigurer ce périphérique, vous aurez besoin d'un module de noyau de gestion du matériel. Le module de gestion actuellement disponible est emc. S'il ne suffit pas pour votre périphérique, vous ne pourrez peut-être pas configurer le périphérique pour multipath.

Tableau 4.3. Attributs d'appareils

Attribut Description
vendor Indique le nom du vendeur de l'appareil de stockage auquel les attributs device s'appliquent, par exemple COMPAQ.
product Indique le nom du produit du périphérique de stockage auquel les attributs device s'appliquent, par exemple, HSV110 (C)COMPAQ.
revision Spécifie l'identifiant de révision du produit du périphérique de stockage.
product_blacklist Indique une expression courante utilisée pour mettre les appareils sur la liste noire par produit.
hardware_handler
Détermine le module qui sera utilisé pour exécuter des actions spécifiques au matériel lors de changement de groupes de chemins ou pour régler les erreurs d'E/S. Les valeurs possibles incluent :
1 emc : gestionnaire de matériel pour les matrices de stockage EMC.
1 alua : gestionnaire de matériel pour matrices ALUA SCSI-3.
1 hp_sw : gestionnaire de matériel pour contrôleurs Compaq/HP.
1 rdac : gestionnaire de matériel pour contrôleurs RDAC LSI/Engenio.
path_grouping_policy
Précise la politique de groupement de chemin par défaut pour les parcours non spécifiés. Les valeurs possibles sont :
failover = 1 chemin par groupe de priorité
multibus = tous les chemins valides dans le groupe de priorité 1
group_by_serial = groupe de priorité 1 par nombre de série détecté
group_by_prio = groupe de priorité 1 par valeur de priorité du chemin
group_by_node_name = 1 groupe de priorité par nom de nœud ciblé
getuid_callout Indique le programme par défaut et les arguments qu'il faut invoquer pour obtenir un identifiant de chemin d'accès unique. Un chemin absolu est requis.
path_selector
Indique l'algorithme par défaut à utiliser pour déterminer quel chemin utiliser pour la prochaine opération d'E/S. Les valeurs possibles incluent :
round-robin 0 : Boucle passant par chaque chemin dans le groupe de chemins, envoyant la même quantité d'E/S à chacun.
queue-length 0 : envoie le prochain groupe d'E/S sur le chemin avec le nombre le moins élevé de requêtes d'E/S en suspens.
service-time 0 : Envoie le prochain groupe d'E/S sur le chemin possédant le temps de service estimé le plus court, qui est déterminé en divisant la taille totale des E/S en suspens de chaque chemin par son débit relatif.
path_checker
Précise la méthode par défaut utilisée pour déterminer l'état des chemins. Les valeurs possibles sont :
readsector0 : lire le premier secteur du périphérique.
tur : délivre une commande TEST UNIT READY au périphérique.
emc_clariion : demande au 0xC0 de page EVPD spécifique au EMC Clariion de déterminer le chemin.
hp_sw : vérifie l'état du chemin pour les matrices de stockage HP avec le micrologiciel Active/Standby.
rdac : vérifie les statistiques du chemin pour le contrôleur de stockage RDAC LSI/Engenio.
directio : lit le premier secteur avec E/S directes.
features Fonctionnalités supplémentaires des dispositifs multipath. L'unique fonctionnalité est queue_if_no_path, qui revient à paramétrer no_path_retry sur queue. Pour plus d'informations sur les problèmes pouvant être rencontrés lors de l'utilisation de cette fonctionnalité, voir la Section 5.6, « Problèmes avec la fonctionnalité queue_if_no_path ».
prio
Précise la fonction par défaut à appeler pour obtenir une valeur de priorité de chemin. Par exemple, les bits ALUA de SPC-3 fournissent une valeur prio exploitable. Les valeurs possibles incluent :
const : définit une priorité de 1 pour tous les chemins.
emc : génère la priorité de chemin pour les matrices (arrays) EMC.
alua : génère la priorité de chemin en se basant sur les paramètres ALUA SCSI-3.
tpg_pref : génère la priorité de chemin en se basant sur les paramètres ALUA SCSI-3, à l'aide du bit de port préféré.
ontap : génère la priorité de chemin pour les matrices (arrays) NetApp.
rdac : génère la priorité de chemin pour contrôleur RDAC LSI/Engenio.
hp_sw : génère la priorité de chemin pour contrôleur Compaq/HP en mode active/standby.
hds: génère la priorité de chemin pour les matrices de stockage Hitachi HDS Modular.
failback
Gère le failback du groupe de chemins.
La valeur immediate indique une restauration automatique (failback) immédiate au groupe de chemins avec la plus haute priorité qui contient des chemins actifs.
La valeur manual indique qu'il ne devrait pas y avoir de failback immédiat et que le failback ne peut avoir lieu que sur intervention de l'opérateur.
La valeur followover spécifie que le failback automatique devrait etre effectué lorsque le premier chemin d'un groupe de chemins devient actif. Ceci empêche le nœud de se restaurer automatiquement lorsqu'un autre nœud requiert le failback.
Une valeur numérique supérieure à zéro indique un failback différé, en secondes.
rr_weight S'il est configuré sur priorities, alors au lieu d'envoyer des demandes rr_min_io vers un chemin avant d'appeler le path_selector pour déterminer le prochain chemin, le nombre de demandes à envoyer est déterminé par rr_min_io multiplié par la priorité du chemin, déterminée par la fonction prio. Si paramétrée sur uniform, alors tous les chemins auront la même importance.
no_path_retry
Une valeur numérique pour cet attribut indique que le nombre de fois que le système doit tenter d'utiliser un chemin inaccessible avant que la file d'attente ne soit désactivée.
Une valeur fail indique un échec immédiat, sans file d'attente.
La valeur queue indique que la mise en file d'attente ne devrait pas s'arrêter avant que le chemin ne soit corrigé.
rr_min_io Spécifie le nombre de requêtes d'E/S à diriger vers un chemin avant de passer au chemin suivant dans le groupe de chemins actuel. Ce paramètre fonctionne uniquement avec les systèmes exécutant des noyaux plus anciens que 2.6.31. Les nouveaux systèmes devraient utiliser rr_min_io_rq. La valeur par défaut est 1000.
rr_min_io_rq Spécifie le nombre de requêtes d'E/S à diriger vers un chemin avant de passer au chemin suivant dans le groupe de chemins actuel, en utilisant le mappeur de périphériques à multiples chemins d'accès (« device-mapper-multipath ») basé sur requêtes. Ce paramètre devrait être utilisé sur les systèmes exécutant des noyaux actuels. Sur les systèmes exécutant des noyaux plus anciens que 2.6.31, veuillez utiliser rr_min_io. La valeur par défaut est 1.
fast_io_fail_tmo Nombre de secondes que la couche SCSI attendra après qu'un problème soit détecté sur un port distant FC avant que les E/S n'échouent sur les périphériques de ce port distant. Cette valeur doit être plus petite que la valeur de dev_loss_tmo. Définir cette valeur sur off désactivera le délai.
dev_loss_tmo Nombre de secondes que la couche SCSI attendra après qu'un problème soit détecté sur un port distant FC avant de le supprimer du système. Cette valeur définie sur l'infini correspondra à 2147483647 secondes, ou 68 ans.
flush_on_last_del S'il est défini sur yes, le démon multipathd désactivera les files d'attente lorsque le dernier chemin vers un périphérique aura été supprimé.
user_friendly_names Le paramètre yes précise que le système devrait utiliser le fichier /etc/multipath/bindings pour assigner un alias unique et persistant vers le multipath, sous la forme mpathn. Le paramètre no indique que le système devrait utiliser le WWID en tant qu'alias pour le multipath. Dans les deux cas, ce qui est spécifié ici sera remplacé par n'importe quel alias spécifique aux périphériques que vous aurez déterminé dans la section multipaths du fichier de configuration. La valeur par défaut est no.
retain_attached_hw_handler (Red Hat Enterprise Linux 6.4 et versions supérieures) Si ce paramètre est défini sur yes et que la couche SCSI a déjà attaché un gestionnaire de matériel au périphérique de chemins, multipath ne forcera pas le périphérique à utiliser le gestionnaire de matériel hardware_handler spécifié par le fichier mutipath.conf. Si la couche SCSI n'a pas attaché de gestionnaire de matériel, multipath continuera d'utiliser son gestionnaire de matériel configuré comme normalement.
detect_prio (Red Hat Enterprise Linux 6.4 et versions supérieures) Si ceci est défini sur yes, multipath commencera par vérifier si le périphérique prend en charge ALUA, si c'est le cas, il assignera automatiquement au périphérique le hiérarchiseur alua. Si le périphérique ne prend pas ALUA en charge, il déterminera le hiérarchiseur comme toujours.
L'exemple suivant montre une entrée device du fichier de configuration multipath.
#	}
#	device {
#		vendor			"COMPAQ  "
#		product			"MSA1000         "
#		path_grouping_policy	multibus
#		path_checker		tur
#		rr_weight		priorities
#	}
#}