7.6. Configurer le protocole d'anneau redondant (« Redundant Ring »)

À partir de Red Hat Enterprise Linux 6.4, le module complémentaire Red Hat High Availability prend en charge la configuration du protocole d'anneau redondant.
Lorsque vous configurez un système pour qu'il utilise le protocole d'anneau redondant, vous devez prendre en compte les considérations suivantes :
  • Ne spécifiez pas plus de deux anneaux.
  • Chaque anneau doit utiliser le même protocole, ne mélangez pas IPv4 et IPv6.
  • Si nécessaire, vous pouvez spécifier une adresse de multidiffusion pour le deuxième anneau. Si vous spécifiez une adresse de multidiffusion pour le deuxième anneau, l'adresse de multidiffusion alterne ou le port alterne doit être différent de l'adresse de multidiffusion du premier anneau. Si vous ne spécifiez pas d'adresse de multidiffusion alterne, le système utilisera automatiquement une adresse de multidiffusion différente pour le deuxième anneau.
    Si vous spécifiez un port alterne, les numéros de port du premier et second anneau doivent différer d'au moins deux, car le système utilise port et port-1 pour effectuer des opérations.
  • N'utilisez pas deux différentes interfaces sur le même sous-réseau.
  • En général, il est recommandé de configurer le protocole d'anneau redondant sur deux différents NIC et deux différents commutateurs, au cas où un NIC ou un commutateur échouerait.
  • N'utilisez pas la commande ifdown ou service network stop pour simuler une panne réseau. Cela détruit le cluster et requiert que vous redmarriez tous les nœuds du cluster pour restaurer.
  • N'utilisez pas NetworkManager, car il exécutera la commande ifdown si le cable est débranché.
  • Lorsqu'un nœud d'un NIC échoue, l'anneau entier est marqué comme étant en échec.
  • Aucune intervention manuelle n'est requise pour restaurer après un anneau en échec. Pour effectuer une restauration, vous devrez uniquement corriger la raison originale de l'échec, telle que l'échec d'un NIC ou d'un commutateur.
Pour spécifier une seconde interface réseau à utiliser pour le protocole d'anneau redondant, ajoutez un composant altname à la section clusternode du fichier de configuration cluster.conf. Lorsque vous spécifiez altname, vous devrez spécifier un attribut name pour indiquer un second nom d'hôte ou adresse IP pour le nœud.
L'exemple suivant spécifie clusternet-node1-eth2 comme nom alternatif pour le nœud du cluster clusternet-node1-eth1.

<cluster name="mycluster" config_version="3" >
  <logging debug="on"/>
  <clusternodes>
    <clusternode name="clusternet-node1-eth1" votes="1" nodeid="1">
      <fence>
        <method name="single">
          <device name="xvm" domain="clusternet-node1"/>
        </method>
      </fence>
      <altname name="clusternet-node1-eth2"/>
    </clusternode>

La section altname dans le bloc clusternode n'est pas dépendant de sa position. Elle peut se trouver avant ou après la section fence. Ne spécifiez pas plus d'un composant altname pour un nœud de cluster ou le système échouera au démarrage.
Optionnellement, vouspouvez spécifier une adresse de multidiffusion, un port et un TTL pour le second anneau en incluant un composant altmulticast dans la section cman du fichier de configuration cluster.conf. Le composant altmulticast accepte addr, port et le paramètre ttl.
L'exemple suivant affiche la section cman d'un fichier de configuration de cluster qui définit une adresse de multidiffusion, un port et un TTL pour le second anneau.

<cman>
   <multicast addr="239.192.99.73" port="666" ttl="2"/>
   <altmulticast addr="239.192.99.88" port="888" ttl="3"/>
</cman>