Chapitre 5. Configurer le module complémentaire Red Hat High Availability avec la commande ccs

À partir de la version 6.1 de Red Hat Enterprise Linux, le module complémentaire Red Hat High Availability fournit la prise en charge de la commande de configuration du cluster ccs. La commande ccs permet à un administrateur de créer, de modifier et d'afficher le fichier de configuration du cluster cluster.conf. Vous pouvez utiliser la commande ccs pour configurer un fichier de configuration de cluster sur un système de fichiers local ou sur un nœud distant. Avec la commande ccs, un administrateur peut aussi démarrer et arrêter les services du cluster sur un ou tous les nœuds d'un cluster configuré.
Ce chapitre décrit comment configurer le fichier de configuration du cluster du module complémentaire Red Hat High Availability avec la commande ccs. Pour obtenir des informations sur l'utilisation de la commande ccs pour gérer un cluster en cours d'exécution, voir Chapitre 6, Gérer le module complémentaire Red Hat High Availability avec ccs.
Ce chapitre est composé des sections suivantes :

Note

Assurez-vous que le déploiement du module complémentaire High Availability répond bien à vos besoins et qu'il est pris en charge. Consultez un représentant Red Hat autorisé afin de vérifier votre configuration avant le déploiement. En outre, prévoyez suffisamment de temps pour une période de rodage de la configuration afin de tester les différents modes d'échec.

Note

Ce chapitre fait référence aux éléments et attributs de cluster.conf communément utilisés. Pour obtenir la liste et la description complète des éléments et attributs cluster.conf, reportez-vous au schéma des clusters sur /usr/share/cluster/cluster.rng, et au schéma annoté sur /usr/share/doc/cman-X.Y.ZZ/cluster_conf.html (par exemple, /usr/share/doc/cman-3.0.12/cluster_conf.html).

5.1. Aperçu opérationnel

Cette section décrit les aspects opérationnels généraux d'utilisation de la commande ccs pour configurer un cluster :

5.1.1. Créer le fichier de configuration du cluster sur un système local

À l'aide de la commande ccs, vous pouvez créer un fichier de configuration de cluster sur un nœud de cluster, ou un fichier de configuration de cluster sur un système de fichiers local, puis envoyer ce fichier sur un hôte dans un cluster. Ceci vous permet de travailler sur un fichier à partir d'une machine locale, où vous pourrez le maintenir sous contrôle de version, ou étiqueter le fichier selon vos besoins. L'utilisation de la commande ccs ne requiert pas le privilège root.
Lorsque vous créez et modifiez un fichier de configuration sur un nœud de cluster avec la commande ccs, vous utilisez l'option -h pour spécifier le nom de l'hôte. Ceci crée et modifie le fichier cluster.conf sur l'hôte :
ccs -h host [options]
Pour créer et modifier un fichier de configuration de cluster sur un système local, utilisez l'option -f de la commande ccs pour spécifier le nom du fichier de configuration lorsque vous effectuez une opération de cluster. Vous pouvez nommer ce fichier comme bon vous semble.
ccs -f file [options]
Après avoir créé le fichier localement, vous pouvez l'envoyer à un nœud de cluster à l'aide de l'option --setconf de la commande ccs. Sur une machine hôte dans un cluster, le fichier envoyé sera nommé cluster.conf et sera placé dans le répertoire /etc/cluster.
ccs -h host -f file --setconf
Pour obtenir des informations sur l'utilisation de l'option --setconf de la commande ccs, voir la Section 5.15, « Propager le fichier de configuration sur les nœuds du cluster ».

5.1.2. Afficher la configuration actuelle du cluster

Si à tout moment pendant la création d'un fichier de configuration de cluster, vous souhaitez imprimer le fichier actuel, veuillez utiliser la commande suivante, en spécifiant un nœud dans le cluster en tant qu'hôte :
ccs -h host --getconf
Si vous créez le fichier de configuration de votre cluster sur un système local, vous pouvez spécifier l'option -f au lieu de l'option -h, comme décrit dans la Section 5.1.1, « Créer le fichier de configuration du cluster sur un système local ».

5.1.3. Spécifier les mots de passe ricci avec la commande css

L'exécution de commandes ccs qui distribuent des copies du fichier cluster.conf aux nœuds d'un cluster requiert que ricci soit installé et exécuté sur les nœuds du cluster, comme décrit dans la Section 2.13, « Considérations pour ricci ». L'utilisation de ricci requiert un mot de passe la première fois que vous aurez une interaction avec ricci, et ce, depuis n'importe quelle machine spécifique.
Si vous n'avez pas saisi de mot de passe pour une instance de ricci sur une machine en particulier à partir de la machine que vous utilisez, il vous sera demandé ce mot de passe lorsque la commande ccs le requerra. Alternativement, vous pouvez utiliser l'option -p pour spécifier un mot de passe ricci sur la ligne de commande.
ccs -h host -p password --sync --activate
Lorsque vous propagez le fichier cluster.conf vers tous les nœuds du cluster avec l'option --sync de la commande ccs et que vous spécifiez un mot de passe ricci pour la commande, la commande ccs utilisera ce mot de passe pour chaque nœud du cluster. Si vous devez définir différents mots de passe pour ricci sur des nœuds individuels, vous pouvez utiliser l'option --setconf avec l'option -p pour distribuer le fichier de configuration sur un nœud à la fois.

5.1.4. Modifier les composants de la configuration du cluster

Utilisez la commande ccs pour configurer les composants du cluster et leurs attributs dans le fichier de configuration du cluster. Après avoir ajouté un composant de cluster au fichier dans le but de modifier les attributs de ce composant, vous devrez supprimer le composant quvous avez défini puis ajouter ce composant à nouveau, avec les attributs modifiés. Des informations sur la manière d'effectuer cela avec chaque composant sont fournies dans des sections individuelles de ce chapitre.
Les attributs du composant de cluster cman fournissent une exception à cette procédure pour modifier les composants de clusters. Pour modifier ces attributs, exécutez l'option --setcman de la commande ccs, en spécifiant les nouveaux attributs. Remarquez que spécifier cette option ré-initialisera toutes les valeurs que vous n'aurez pas explicitement spécifié comme étant des valeurs par défaut, comme le décrit la Section 5.1.5, « Commandes remplaçant les paramètres précédents ».

5.1.5. Commandes remplaçant les paramètres précédents

Il existe plusieurs options de la commande ccs qui implémentent des sémantiques de remplacement lors de la définition de propriétés. Cela signifie que vous pouvez exécuter la commande ccs avec l'une de ces options sans spécifier de paramètres et tous les paramètres seront ré-initialisés à leurs valeurs par défaut. Ces options sont comme suit :
  • --settotem
  • --setdlm
  • --setrm
  • --setcman
  • --setmulticast
  • --setaltmulticast
  • --setfencedaemon
  • --setlogging
  • --setquorumd
Par exemple, pour réinitialiser toutes les propriétés du démon fence, vous pouvez exécuter la commande suivante :
# ccs -h hostname --setfencedaemon
Remarquez cependant que si vous utilisez l'une de ces commandes pour réinitialiser une propriété, alors les autres propriétés de la commande seront réinitialisées à leurs valeurs par défaut. Par exemple, vous pouvez utiliser la commande suivante pour définir la propriété post_fail_delay sur 5 :
# ccs -h hostname --setfencedaemon post_fail_delay=5
Si, après avoir exécuté cette commande, vous exécutez la commande suivante pour réinitialiser la propriété post_join_delay sur 10, la propriété post_fail_delay sera restaurée à sa valeur par défaut :
# ccs -h hostname --setfencedaemon post_join_delay=10
Pour réinitialiser les propriétés post_fail_delay et post_join_delay, indiquez-les toutes les deux sur la même commande, comme dans l'exemple suivant :
# ccs -h hostname --setfencedaemon post_fail_delay=5 post_join_delay=10
Pour obtenir des informations supplémentaires sur la configuration de périphériques fence, reportez-vous à la Section 5.5, « Configuration des périphériques fence ».

5.1.6. Validation de la configuration

Lorsque vous utilisez la commande ccs pour créer et modifier le fichier de configuration du cluster, la configuration est automatiquement validée selon le schéma du cluster. À partir de Red Hat Enterprise Linux 6.3, la commande ccs valide la configuration selon le schéma du cluster de /usr/share/cluster/cluster.rng sur le nœud que spécifierez avec l'option -h. Auparavant, la commande ccs utilisait toujours le schéma du cluster empaqueté avec la commande ccs-même, /usr/share/ccs/cluster.rng sur le système local. Lorsque vous utilisez l'option -f pour spécifier le système local, la commande ccs utilise toujours le schéma du cluster /usr/share/ccs/cluster.rng qui était empaqueté avec la commande ccs-même sur ce système.