Annexe B. Paramètres des ressources HA

Cet annexe fournit les descriptions des paramètres des ressources HA. Vous pouvez configurer les paramètres avec luci, en utilisant la commande ccs, ou en modifiant le fichier etc/cluster/cluster.conf. Le Tableau B.1, « Sommaire des ressources HA » répertorie les ressources, leurs agents de ressources correspondants, et les références aux autres tableaux contenant des descriptions de paramètres. Pour mieux comprendre les agents de ressources, vous pouvez les voir dans le fichier /usr/share/cluster de chaque nœud du cluster.
En outre des agents de ressources décrits dans cet annexe, le répertoire /usr/share/cluster inclut un script OCF factice pour un groupe de ressources, service.sh. Pour obtenir des informations supplémentaires sur les paramètres inclus dans ce script, reportez-vous au script service.sh.
Pour obtenir la liste et les descriptions complètes des éléments et attributs de cluster.conf, reportez-vous au schéma du cluster sous /usr/share/cluster/cluster.rng, et au schéma sous /usr/share/doc/cman-X.Y.ZZ/cluster_conf.html (par exemple, /usr/share/doc/cman-3.0.12/cluster_conf.html).

Tableau B.1. Sommaire des ressources HA

Ressource Agent de ressources Références aux descriptions des paramètres
Apache apache.sh Tableau B.2, « Serveur Apache »
Instance Condor condor.sh Tableau B.3, « Instance Condor »
Système de fichiers fs.sh Tableau B.4, « Système de fichiers »
Système de fichiers GFS2 clusterfs.sh Tableau B.5, « GFS2 »
Adresse IP ip.sh Tableau B.6, « Adresse IP »
LVM HA lvm.sh Tableau B.7, « LVM HA »
MySQL mysql.sh Tableau B.8, « MySQL »
Client NFS nfsclient.sh Tableau B.9, « Client NFS »
Export NFS nfsexport.sh Tableau B.10, « Export NFS »
Serveur NFS nfsserver.sh Tableau B.11, « Serveur NFS »
Montage NFS/CIFS netfs.sh Tableau B.12, « Montage NFS/CIFS »
Open LDAP openldap.sh Tableau B.13, « Open LDAP »
Instance de basculement Oracle 10g/11g oracledb.sh Tableau B.14, « Instance de basculement Oracle 10g/11g »
Instance de basculement Oracle 10g orainstance.sh Tableau B.15, « Instance de basculement Oracle 10g »
Listener Oracle 10g oralistener.sh Tableau B.16, « Listener Oracle 10g »
PostgreSQL 8 postgres-8.sh Tableau B.17, « PostgreSQL 8 »
SAP Database SAPDatabase Tableau B.18, « SAP Database »
SAP Instance SAPInstance Tableau B.19, « SAP Instance »
Samba samba.sh Tableau B.20, « Serveur Samba »
Script script.sh Tableau B.21, « Script »
Sybase ASE ASEHAagent.sh Tableau B.22, « Instance de basculement ASE Sybase »
Tomcat 6 tomcat-6.sh Tableau B.23, « Tomcat 6 »
Virtual Machine vm.sh Tableau B.24, « Virtual Machine »
REMARQUE : luci affiche ceci en tant que service virtuel si le cluster hôte peut prendre en charge les machines virtuelles.

Tableau B.2. Serveur Apache

Champ luci Attribut de cluster.conf Description
Nom name Nom du service Apache.
Serveur root server_root La valeur pas défaut est /etc/httpd.
Fichier de configuration config_file Spécifie le fichier de configuration. La valeur par défaut est /etc/httpd/conf.
Options httpd httpd_options Autres options en ligne de commande pour httpd.
Attente fermeture (en secondes) shutdown_wait Spécifie le nombre de secondes à attendre pour la fermeture correcte de la fin du service.

Tableau B.3. Instance Condor

Champ Champ luci Attribut de cluster.conf
Nom d'instance name Spécifie un nom unique pour l'instance Condor.
Type de sous-système Condor type Spécifie le type de sous-système Condor pour cette instance : schedd, job_server, ou query_server.

Tableau B.4. Système de fichiers

Champ luci Attribut de cluster.conf Description
Nom name Spécifie un nom pour la ressources du système de fichiers.
Type de système de fichiers fstype Si non spécifié, mount essaie de déterminer le type de système de fichiers.
Point de montage mountpoint Chemin dans la hiérarchie du système de fichiers pour monter ce système de fichiers.
Device (périphérique), FS Label (étiquette FS), ou UUID device Spécifie le périphérique associé aux ressources du système de fichiers. Ceci peut être un périphérique bloc, une étiquette de système de fichiers, ou l'UUID d'un système de fichiers.
Options de montage options Options de montage ; options utilisées lorsque le système de fichiers est monté. Celles-ci peuvent être spécifique au système de fichiers. Reportez-vous à la page man mount(8) pour voir les options de montage prises en charge.
ID du système de fichiers (optionnel) fsid

Note

ID du système de fichiers est uniquement utilisé par les services NFS.
Lors de la création d'une nouvelle ressource de système de fichiers, vous pouvez laisser ce champ vide. Laisser ce champ vide fait que l'ID du système de fichiers sera assigné automatiquement après avoir committé le paramètre pendant la configuration. Si vous devez assigner un ID de système de fichiers excplicitement, spécifiez-le dans ce champ.
Forcer le démontage force_unmount Si activé, il force le système de fichier à se démonter. Le paramètre par défaut est disabled. Lorsqu'il essaie d'effectuer le démontage, Force Unmount supprime tous les processus utilisant le point de montage afin de le libérer.
Forcer fsck force_fsck Si activé, fsck sera exécuté sur le système de ficheirs avant qu'il ne soit monté. Le paramètre par défaut est disabled.
Activez le démon NFS et la solution de contournement lockd (Red Hat Enterprise Linux 6.4 et versions supérieures) nfsrestart Si votre système de fichiers est exporté via NFS et qu'il échoue occasionnellement à se démonter (lors d'une fermeture ou du transfert d'un service), le paramétrage de cette option effacera toute référence au système de fichiers avant l'opération de démontage. Le paramétrage de cette option requiert que vous activiez l'option Forcer le démontage et ne doit pas être utilisée avec la ressource NFS Server. Comme il s'agit d'une tentative forcée de démontage d'un système de fichiers, veuillez paramétrer cette option en dernier recours uniquement.
Utiliser les vérifications rapides de statut quick_status Si activé, effectue des vérifications rapides du statut.
Redémarrer le nœud hôte si le démontage échoue self_fence Si activé, redémarre le nœud le démontage du système de fichiers échoue. L'agent de ressources filesystem (système de fichiers) accepte les valeurs 1, yes, on, ou true pour activer ce paramètre et les valeurs 0, no, off, ou false pour le désactiver. Le paramètre par défaut est disabled (désactivé).

Tableau B.5. GFS2

Champ luci Attribut de cluster.conf Description
Nom name Nom de la ressource du système de fichiers.
Point de montage mountpoint Cheminselon lequel la ressource du système de fichiers est montée.
Device (périphérique), FS Label (étiquette FS), ou UUID device Fichier du périphérique associé à la ressource du système de fichiers.
Type de système de fichiers fstype Paramétrer sur GFS2 sur luci
Options de montage options Options de montage.
ID du système de fichiers (optionnel) fsid

Note

ID du système de fichiers est uniquement utilisé par les services NFS.
Lors de la création d'une nouvelle ressource GFS2, vous pouvez laisser ce champ vide. Laisser ce champ vide fera que l'ID du système de fichiers sera assigné automatiquement après avoir committé le paramètre pendant la configuration. Si vous devez assigner un ID de système de fichiers explicitement, spécifiez-le dans ce champ.
Forcer le démontage force_unmount Si activé, il force le système de fichiers à se démonter. Le paramètre par défaut est disabled. Lorsqu'il essaie d'effectuer le démontage, Force Unmount supprime tous les processus utilisant le point de montage afin de libérer celui-ci. Avec les ressources GFS2, le point de montage n'est pas démonté lors du service démontage à moins que Force Unmount (Forcer le démontage) ne soit enabled (activé).
Activez le démon NFS et la solution de contournement lockd (Red Hat Enterprise Linux 6.4 et versions supérieures) nfsrestart Si votre système de fichiers est exporté via NFS et qu'il échoue occasionnellement à se démonter (lors d'une fermeture ou du transfert d'un service), le paramétrage de cette option effacera toute référence au système de fichiers avant l'opération de démontage. Le paramétrage de cette option requiert que vous activiez l'option Forcer le démontage et ne doit pas être utilisée avec la ressource NFS Server. Comme il s'agit d'une tentative forcée de démontage d'un système de fichiers, veuillez paramétrer cette option en dernier recours uniquement.
Redémarrer le nœud hôte si le démontage échoue self_fence Si activer et démonter le système de fichiers échoue, le nœud redémarrera immédiatement. En général, ceci est utilisé en conjonction avec la prise en charge de force-unmount (forcer le démontage), mais n'est pas requis. L'agent de ressources GFS2 accepte les valeurs 1, yes, on, ou true pour activer ce paramètre et les valeurs 0, no, off, ou false pour le désactiver.

Tableau B.6. Adresse IP

Champ luci Attribut de cluster.conf Description
IP Address (adresse IP), Netmask Bits (bits de masque réseau) address L'adresse IP (et optionnellement les bits du masque réseau) pour la ressource. Les bits du masque réseau, ou la longueur du préfixe réseau, peut se situer après l'adresse avec une barre oblique utilisée comme séparateur, en conformité avec la notation CIDR (par exemple, 10.1.1.1/8). Ceci est une adresse IP virtuelle. Les adresses IPv4 et IPv6 sont prises en charge, tout comme le contrôle du lien NIC pour chaque adresse IP.
Monitor Link monitor_link Activer ceci cause à la vérification du statut d'échouer si le lien sur le NIC vers lequel cette adresse IP se dirige n'est pas présent.
Désactiver les mises à jour des routes statiques disable_rdisc Désactiver les mises à jour du routage à l'aide du protocole RDISC.
Nombre de secondes de veille après la suppression d'une adresse IP sleeptime Spécifie le temps (en secondes) de veille.

Tableau B.7. LVM HA

Champ luci Attribut de cluster.conf Description
Nom name Nom unique pour cette ressource LVM.
Nom du groupe de volumes vg_name Nom descriptif du groupe de volumes géré.
Nom du volume logique (optionnel) lv_name Nom du volume logique géré. Ce paramètre est optionnel s'il y a plus d'un volume logique dans le groupe de volumes géré.
Fencing du nœud s'il est incapable de nettoyer les balises LVM self_fence Effectuez le fencing du nœud s'il est incapable de supprimer les balises LVM. L'agent de ressources LVM accepte les valeurs 1 ou yes pour activer ce paramètre et les valeurs 0 ou no pour le désactiver.

Tableau B.8. MySQL

Champ luci Attribut de cluster.conf Description
Nom name Spécifie un nom pour la ressource de MySQL server.
Fichier de configuration config_file Spécifie le fichier de configuration. La valeur par défaut est /etc/my.cnf.
Listen Address listen_address Spécifie une adresse IP pour MySQL server. Si aucune adresse IP n'est fournie, la première adresse IP du service sera utilisée.
Options mysqld mysqld_options Autres options en ligne de commande pour httpd.
Attente démarrage (en secondes) startup_wait Spécifie le nombre de secondes à attendre pour la fin correcte du démarrage du service.
Attente fermeture (en secondes) shutdown_wait Spécifie le nombre de secondes à attendre pour la fermeture correcte de la fin du service.

Tableau B.9. Client NFS

Champ luci Attribut de cluster.conf Description
Nom name Ceci est un nom symbolique d'un client habitué à y faire référence dans l'arborescence des ressources. Il ne s'agit pas de la même chose que l'option Target (Cible).
Nom d'hôte, caractère générique, ou netgroup de la cible target Serveur à partir duquel vous effectuez le montage. Il peut être spécifié à l'aide d'un nom d'hôte, d'un caractère de remplacement (basé sur adresse IP ou nom d'hôte), ou d'un netgroup définissant un hôte ou des hôtes vers lequel (ou lesquels) exporter.
Autoriser la récupération de ce client NFS allow_recover Autorise la récupération.
Options options Définit une liste d'options pour ce client — par exemple, des droits d'accès client supplémentaires. Pour plus d'informations, reportez-vous aux Options générales de la page man exports (5).

Tableau B.10. Export NFS

Champ luci Attribut de cluster.conf Description
Nom name
Nom descriptif de la ressource. La ressource NFS Export s'assure que les démons NFS sont en cours d'exécution. Elle est entièrement réutilisable ; habituellement, seule une ressource NFS Export est nécessaire.

Note

Nom de la ressource NFS Export, afin qu'elle soit clairement distinguable des autres ressources NFS.

Tableau B.11. Serveur NFS

Champ luci Attribut de cluster.conf Description
Nom name
Nom descriptif de la ressource du serveur NFS. La ressource du serveur NFS est utile pour exporter des systèmes de fichiers NFSv4 sur des clients. À cause de la manière dont NFSv4 fonctionne, seule une ressource NFSv4 peut exister sur un serveur à la fois. En outre, il n'est pas possible d'utiliser la ressource de serveur NFS lorsque des instances locales de NFS sont aussi utilisées sur chaque nœud de cluster.

Tableau B.12. Montage NFS/CIFS

Champ luci Attribut de cluster.conf Description
Nom name
Nom symbolique du montage NFS ou CIFS.

Note

Cette ressource est requise lorsqu'un service cluster est configuré de manière à être un client NFS.
Point de montage mountpoint Chemin sur lequel la ressource du système de fichiers est montée.
Hôte host Adresse IP ou nom d'hôte du serveur NFS/CIFS.
Nom du répertoire NFS Export ou nom du partage CIFS export Nom du répertoire NFS Export ou nom du partage CIFS.
Type de système de fichiers fstype
Type de système de fichiers :
  • NFS — Spécifie l'utilisation de la version par défaut de NFS. Ceci est le paramètre par défaut.
  • NFS v4 — Spécifie l'utilisation du protocole NFSv4.
  • CIFS — Spécifie l'utilisation du protocole CIFS.
Forcer le démontage force_unmount Si Force Unmount (Forcer le démontage) est activé, le cluster supprime tous les processus à l'aide de ce système de fichiers lorsque le service est arrêté. La suppression de tous les processus à l'aide du système de fichiers libère l'espace du système de fichiers. Autrement, le démontage échouera et le service sera redémarré.
Ne pas démonter le système de fichiers pendant une opération d'arrêt ou de déplacement. no_unmount Si activé, cela spécifie que le système de fichiers ne doit pas être démonté pendant une opération d'arrêt ou de déplacement.
Options options Options de montage. Spécifie une liste des options de montage. Si aucune n'est spécifiée, le système de fichiers est monté -o sync.

Tableau B.13. Open LDAP

Champ luci Attribut de cluster.conf Description
Nom name Spécifie un nom de service pour la connexion et pour d'autres raisons.
Fichier de configuration config_file Spécifie un chemin absolu vers un fichier de configuration. La valeur par défaut est /etc/openldap/slapd.conf.
Liste des URL url_list La valeur par défaut est ldap:///.
Options slapd slapd_options Autres options en ligne de commande de slapd.
Attente fermeture (en secondes) shutdown_wait Spécifie le nombre de secondes à attendre pour la fermeture correcte de la fin du service.

Tableau B.14. Instance de basculement Oracle 10g/11g

Champ luci Attribut de cluster.conf Description
Nom d'instance (SID) de l'instance Oracle name Nom d'instance.
Nom d'utilisateur Oracle user Ceci est le nom d'utilisateur de l'utilisateur Oracle sous lequel l'instance AS d'Oracle est exécutée.
Répertoire de base de l'application Oracle home Ceci est le répertoire de base d'Oracle (l'application, et non l'utilisateur). Il est configuré lorsque vous installez Oracle.
Type d'installation Oracle type Type d'installation Oracle. Par défaut : 10g, Database Instance and Listener Only base, Database, Listener, Enterprise Manager et ISQL*Plus : base-em (ou 10g), ou Internet Application Server (infrastructure) : ias (ou 10g-ias).
Nom d'hôte virtuel (optionnel) vhost Nom d'hôte virtuel correspondant au nom d'hôte de l'installation d'Oracle 10g. Remarquez que pendant le démarrage/arrêt d'une ressource oracledb, votre nom d'hôte est temporairement modifié sous ce nom d'hôte. Ainsi, vous devriez configurer une ressource oracledb faisant partie d'un service exclusif uniquement.

Tableau B.15. Instance de basculement Oracle 10g

Champ luci Attribut de cluster.conf Description
Nom d'instance (SID) de l'instance Oracle name Nom d'instance.
Nom d'utilisateur Oracle user Ceci est le nom d'utilisateur de l'utilisateur Oracle sous lequel l'instance d'Oracle est exécutée.
Répertoire de base de l'application Oracle home Ceci est le répertoire de base d'Oracle (l'application, et non l'utilisateur). Il est configuré lorsque vous installez Oracle.
Liste des listeners Oracle (optionnels, séparés par des espaces) listeners Liste des listeners Oracle qui seront lancés avec l'instance de la base de données. Les noms de listeners sont séparés par des espaces vides. Vide par défaut, ce qui désactive les listeners.
Chemin vers le fichier verrou (optionnel) lockfile Emplacement du fichier verrou qui sera utilisé pour vérifier si Oracle devrait être exécuté ou non. Se met par défaut sous l'emplacement /tmp.

Tableau B.16. Listener Oracle 10g

Champ luci Attribut de cluster.conf Description
Nom du listener name Nom du listener.
Nom d'utilisateur Oracle user Ceci est le nom d'utilisateur de l'utilisateur Oracle sous lequel l'instance d'Oracle est exécutée.
Répertoire de base de l'application Oracle home Ceci est le répertoire de base d'Oracle (l'application, et non l'utilisateur). Il est configuré lorsque vous installez Oracle.

Tableau B.17. PostgreSQL 8

Champ luci Attribut de cluster.conf Description
Nom name Spécifie un nom de service pour la connexion et pour d'autres raisons.
Fichier de configuration config_file Définit un chemin absolu vers le fichier de configuration. La valeur par défaut est /var/lib/pgsql/data/postgresql.conf.
Postmaster User postmaster_user Utilisateur qui exécute le serveur de la base de données car elle ne peut être exécutée par root. La valeur par défaut est postgres.
Options Postmaster postmaster_options Autres options en ligne de commande de postmaster.
Attente fermeture (en secondes) shutdown_wait Spécifie le nombre de secondes à attendre pour la fermeture correcte de la fin du service.

Tableau B.18. SAP Database

Champ luci Attribut de cluster.conf Description
Nom de base de données SAP SID Spécifie un identifiant de système SAP unique. Par exemple, P01.
Répertoire exécutable SAP DIR_EXECUTABLE Spécifie le chemin d'accès complet vers sapstartsrv et sapcontrol.
Type de base de données DBTYPE Spécifie un type des bases de données suivantes : Oracle, DB6, ou ADA.
Nom du listener Oracle NETSERVICENAME Spécifie le nom de l'écouteur (listener) TNS d'Oracle.
La pile ABAP n'est pas installée, seule la pile Java est installée DBJ2EE_ONLY Si aucune pile ABAP n'est installée dans la base de données SAP, activez ce paramètre.
Surveillance du niveau des applications STRICT_MONITORING Active la surveillance du niveau des applications.
Récupération du démarrage automatique (« Automatic Startup Recovery ») AUTOMATIC_RECOVER Activer ou désactiver la récupération du démarrage automatique.
Chemin vers Java SDK JAVE_HOME Chemin vers Java SDK.
Nom du fichier du pilote JDBC DB_JARS Nom de fichier du pilote JDBC.
Chemin vers un script pré-démarrage PRE_START_USEREXIT Chemin vers un script pré-démarrage.
Chemin vers un script post-démarrage POST_START_USEREXIT Chemin vers un script post-démarrage.
Chemin vers un script pré-arrêt PRE_STOP_USEREXIT Chemin vers un script pré-arrêt
Chemin vers un script post-arrêt POST_STOP_USEREXIT Chemin vers un script post-arrêt
Répertoire « Bootstrap » de l'instance J2EE DIR_BOOTSTRAP Chemin d'accès complet du répertoire de démarrage de l'instance J2EE. Par exemple, /usr/sap/P01/J00/j2ee/cluster/bootstrap.
Chemin du stockage de sécurité J2EE DIR_SECSTORE Chemin d'accès complet du répertoire de stockage de sécurité J2EE. Par exemple, /usr/sap/P01/SYS/global/security/lib/tools.

Tableau B.19. SAP Instance

Champ luci Attribut de cluster.conf Description
Nom d'instance SAP InstanceName Nom complet de l'instance SAP. Par exemple, P01_DVEBMGS00_sapp01ci.
Répertoire exécutable SAP DIR_EXECUTABLE Chemin d'accès complet vers sapstartsrv et sapcontrol.
Répertoire contenant le profil START SAP. DIR_PROFILE Chemin d'accès complet vers le profil START SAP.
Nom du profil START SAP START_PROFILE Spécifie le nom du profil START SAP.
Nombre de secondes d'attente avant la vérification du statut du démarrage START_WAITTIME Spécifie le nombre de secondes à attendre avant de vérifier le statut du démarrage (ne pas attendre J2EE-Addin).
Activer la récupération du démarrage automatique (« Automatic Startup Recovery ») AUTOMATIC_RECOVER Activer ou désactiver la récupération du démarrage automatique.
Chemin vers un script pré-démarrage PRE_START_USEREXIT Chemin vers un script pré-démarrage.
Chemin vers un script post-démarrage POST_START_USEREXIT Chemin vers un script post-démarrage.
Chemin vers un script pré-arrêt PRE_STOP_USEREXIT Chemin vers un script pré-arrêt
Chemin vers un script post-arrêt POST_STOP_USEREXIT Chemin vers un script post-arrêt

Note

Concernant le Tableau B.20, « Serveur Samba », lors de la création ou de la modification d'un service cluster, connectez une ressource du service Samba directement au service, et non à une ressource faisant partie d'un service.

Tableau B.20. Serveur Samba

Champ luci Attribut de cluster.conf Description
Nom name Spécifie le nom du serveur Samba.
Fichier de configuration config_file Fichier de configuration Samba
Autres options en ligne de commande de smbd smbd_options Autres options en ligne de commande de smbd.
Autres options en ligne de commande de nmbd nmbd_options Autres options en ligne de commande de nmbd.
Attente fermeture (en secondes) shutdown_wait Spécifie le nombre de secondes à attendre pour la fermeture correcte de la fin du service.

Tableau B.21. Script

Champ luci Attribut de cluster.conf Description
Nom name Spécifie un nom pour le script personnalisé de l'utilisateur. La ressource script permet à un script init compatible avec LSB d'être utilisé pour démarrer un service clusterisé.
Chemin complet vers le fichier script file Saisir le chemin d'accès de ce script personnalisé (par exemple, /etc/init.d/userscript).

Tableau B.22. Instance de basculement ASE Sybase

Champ luci Attribut de cluster.conf Description
Nom d'instance name Spécifie le nom d'instance de la ressource ASE Sybase.
Nom du serveur ASE server_name Nom du serveur ASE configuré pour le service HA.
Répertoire de base SYBASE sybase_home Répertoire de base des produits Sybase.
Fichier de connexion login_file Chemin d'accès complet du fichier de connexion qui contient la paire identifiant-mot de passe.
Fichier des interfaces interfaces_file Chemin d'accès complet du fichiers des interfaces utilisé pour démarrer/accéder au serveur ASE.
Nom du répertoire SYBASE_ASE sybase_ase Nom du répertoire sour sybase_home où les produits ASE sont installés.
Nom du répertoire SYBASE_OCS sybase_ocs Nom du répertoire sous sybase_home où les produits OCS sont installés. Par exemple, ASE-15_0.
Utilisateur Sybase sybase_user Utilisateur pouvant exécuter le serveur ASE.
Attente démarrage (en secondes) start_timeout Valeur du délai du démarrage.
Attente fermeture (en secondes) shutdown_timeout Valeur du délai de fermeture.
Délai d'expiration Deep Probe deep_probe_timeout Le nombre maximum de secondes de l'attente pour une réponse du serveur ASE avant de déterminer que le serveur n'a pas de réponse pendant l'exécution de Deep Probe.

Tableau B.23. Tomcat 6

Champ luci Attribut de cluster.conf Description
Nom name Spécifie un nom de service pour la connexion et pour d'autres raisons.
Fichier de configuration config_file Spécifie le chemin d'accès absolu du fichier de configuration. La valeur par défaut est /etc/tomcat6/tomcat6.conf.
Attente fermeture (en secondes) shutdown_wait Spécifie le nombre de secondes d'attendre de la fin correcte de la fermeture du service. La valeur par défaut est 30.

Important

Concernant le Tableau B.24, « Virtual Machine », lorsque vous configurez votre cluster avec les ressources d'une machine virtuelle, vous devriez utiliser les outils rgmanager pour démarrer et arrêter les machines virtuelles. L'utilisation de virsh pour démarrer une machine peut entraîner l'exécution de la machine virtuelle dans plusieurs emplacements, ce qui peut provoquer une corruption de données dans celle-ci. Pour obtenir des informations sur la configuration de votre système pour réduire la possibilité qu'un administrateur effectue un « double-démarrage » accidentel en utilisant les outils du cluster et des outils non-clusterisés, reportez-vous à la Section 2.14, « Configurer des machines virtuelles dans un environnement clusterisé ».

Note

Les ressources de machines virtuelles sont configurées différemment des autres ressources de cluster. Pour configurer une machine virtuelle avec luci, veuillez ajouter un groupe de services au cluster, puis ajoutez une ressource au service, en sélectionnant Virtual Machine en tant que type de ressource virtuelle et en saisissant les paramètres des ressource de la machine virtuelle. Pour obtenir des informations sur la configuration d'une machine virtuelle avec la commande ccs, reportez-vous à la Section 5.12, « Ressources de machine virtuelle ».

Tableau B.24. Virtual Machine

Champ luci Attribut de cluster.conf Description
Nom du service name Spécifie le nom de la machine virtuelle. Lors de l'utilisation de l'interface luci, vous pouvez spécifier ceci en tant que nom de service.
Démarrer ce service automatiquement autostart Si activé, cette machine virtuelle est démarrée automatiquement une fois que le cluster atteint le quorum. Si ce paramètre est désactivé, cette machine virtuelle ne sera pas démarrée automatiquement une fois que le cluster aura atteint le quorum, et elle entrera alors dans l'état disabled (déactivé).
Exécuter de manière exclusive exclusive Si activé, cette machine virtuelle peut uniquement être déplacée pour être exécutée sur un autre nœud de manière exclusive. C'est-à-dire de s'exécuter sur un nœud sur lequel aucune autre machine virtuelle n'est exécutée. S'il n'y a pas d'autre nœud disponible pour qu'une machine virtuelle puisse être exécutée de manière exclusive, alors la machine virtuelle ne sera pas redémarrée après cet échec. En outre, les autres machines virtuelles ne se déplacent pas automatiquement sur un nœud qui exécute cette machine virtuelle en tant que Run exclusive (Exécuter de manière exclusive). Vous pouvez outrepasser cette option avec un démarrage manuel ou des opérations de déplacement.
Domaine de basculement domain Définit une liste des membres du cluster à essayer au cas où une machine virtuelle échouerait.
Stratégie de récupération recovery
La Recovery policy (stratégie de récupération) offre les options suivantes :
  • Disable — Désactive la machine virtuelle si elle échoue.
  • Relocate — Tente de redémarrer la machine virtuelle dans un autre nœud (ne tente pas de redémarrer avec le nœud actuel).
  • Restart — Tente de redémarrer la machine virtuelle localement (dans le nœud actuel) avant de tenter de la déplacer (par défaut) vers un autre nœud.
  • Restart-Disable — Le service sera redémarré s'il échoue. Cependant, si le redémarrage du service échoue, celui-ci sera désactivé, au lieu d'être déplacé sur un autre hôte dans le cluster.
Options de redémarrage max_restarts, restart_expire_time Avec Restart ou Restart-Disable sélectionné comme politique de récupération pour un service, ceci spécifie le nombre maximum d'échec du redémarrage avant que le déplacement ou la désactivation du service ne soit effectué. Spécifie aussi le temps en secondes au bout duquel il faut arrêter de redémarrer.
Type de migration migrate Spécifie un type de migration live ou pause. Le paramètre par défaut est live.
Mappage de migration migration_mapping
Spécifie une interface de migration alternative. Vous pouvez spécifier ceci par exemple lorsque l'adresse réseau utilisée pour la migration de la machine virtuelle sur un nœud est différente de l'adresse du nœud utilisée pour les communications du cluster.
La spécification de ce qui suit indique que lorsque vous migrer un machine virtuelle de member à member2, vous effectuez en fait une migration vers target2. De la même manière, lorsque vous effectuez une migration de member2 à member, la migration est effectuée avec target.
member:target,member2:target2
Status Program status_program
État du programme à exécuter en plus de la vérification standard de la présence d'une machine virtuelle. Si spécifié, l'état du programme est exécuté une fois par minute. Ceci vous permet de déterminer l'état des services critiques dans une machine virtuelle. Par exemple, si une machine virtuelle exécute un serveur web, votre état du programme peut vérifier si un serveur web fonctionne correctement ; si la vérification de l'état échoue, (qui est signifiée par le retour d'une valeur inégale à zéro), la machine virtuelle est récupérée.
Une fois qu'une machine virtuelle est démarrée, l'agent de ressources de la machine virtuelle appellera l'état du programme et attendra le retour d'un code de réussite (zéro) avant de revenir. Le délai d'expiration est fixé à 5 minutes.
Chemin d'accès xmlfile utilisé pour créer la VM xmlfile Chemin d'accès complet du fichier XML libvirt contenant la définition du domaine libvirt.
Chemin d'accès du fichier de configuration de la VM path
Spécification du chemin d'accès délimitée par le caractère deux-points (:) indiquant que l'agent des ressources de la machine virtuelle (vm.sh) recherche le fichier de configuration de la machine virtuelle. Par exemple : /mnt/guests/config:/etc/libvirt/qemu.

Important

Le chemin d'accès ne doit jamais directement pointer vers le fichier de configuration d'une machine virtuelle.
Chemin d'accès du répertoire VM snapshot snapshot Chemin d'accès du répertoire d'instantanés où l'image de la machine virtuelle sera stockée.
URI de l'hyperviseur hypervisor_uri URI de l'hyperviseur (habituellement automatique).
URI de la migration migration_uri URI de la migration (habituellement automatique).
Données du tunnel sur ssh pendant la migration tunnelled Données du tunnel sur ssh pendant la migration.