Chapitre 7. Système de fichiers

Évolutivité XFS

Le système de fichiers XFS est actuellement pris en charge dans Red Hat Enterprise Linux 6 et convient bien aux fichiers de très grande taille et aux systèmes de fichiers sur un hôte unique. La sauvegarde et la restauration intégrée, les E/S directes et le redimensionnement en ligne du système de fichiers font partie des bénéfices apportés par ce système de fichiers.

L'implémentation de XFS a été améliorée pour mieux gérer les charges de travail intensives au niveau des métadonnées. L'accès à des milliers de petits fichiers dans un répertoire est un exemple de ce type de charge de travail. Avant cette amélioration, le traitement des métadonnées pouvait causer un goulot d'étranglement et dégradait ainsi la performance. Une option pour retarder la journalisation des métadonnées a été ajoutée pour régler ce problème, ce qui fournit une importante amélioration de la performance. En conséquence de ce retardement de la journalisation des métadonnées, la performance de XFS est égale à celle d'ext4 pour ce type de charge de travail. Les options de montage par défaut ont aussi été modifiées pour utiliser cette journalisation retardée.
Parallel NFS

pNFS (Parallel NFS) fait partie du standard NFS v4.1 qui permet aux clients d'accéder directement aux périphériques de stockage en parallèle. L'architecture pNFS élimine les problèmes d'évolutivité et de performance associés aux serveurs NFS qui sont actuellement déployés.

pNFS prend en charge 3 types de protocoles ou structures de stockage : les fichiers, objets et blocs. Le client NFS Red Hat Enterprise Linux 6.2 prend en charge le protocole de structure des fichiers.
Pour activer la fonctionnalité NFS automatiquement, créez le fichier /etc/modprobe.d/dist-nfsv41.conf avec la ligne suivante puis redémarrez le système :
alias nfs-layouttype4-1 nfs_layout_nfsv41_files
Maintenant que l'option de montage -o minorversion=1 est spécifiée et que pNFS est activé sur le serveur, le code client pNFS est automatiquement activé.
Cette fonctionnalité est un aperçu technologique. Pour obtenir plus d'informations sur pNFS, reportez-vous à http://www.pnfs.com/.
Écritures asynchrones dans CIFS

Le protocole CIFS (de l'anglais, « Common Internet File System ») permet d'accéder de manière uniforme aux fichiers distants sur des systèmes d'exploitation disparates. Traditionnellement, e client CIFS autorisait les écritures synchrones uniquement. Cela signifie que le processus client ne cédait pas le contrôle tant que les écritures n'étaient pas terminées. Ceci engendrait une dégradation de la performance pour les transactions de grande taille, qui pouvaient prendre longtemps. Le client CIFS a été mis à jour pour écrire des données en parallèle sans avoir à attendre les écritures séquentielles. Le résultat de cette modification est une amélioration de la performance de 200%.

Authentification NTLMSSP CIFS

La prise en charge de l'authentification NTLMSSP a été ajoutée à CIFS. En outre, CIFS utilise maintenant l'API crypto du noyau.

Module autofs4

Le module autofs4 a été mis à jour à la version du noyau 2.6.38.

Points de trace fixes pour ext3 et jbd

Des points de trace fixes ont été ajoutés à ext3 et à jbd.

Options de montage dans superblock

La prise en charge de l'option de montage -o nobarrier dans ext4 et ses utilitaires : tune2fs, debugfs, libext2fs a été ajoutée.