2.3.2. Les volumes logiques en mode stripe

Lorsque vous écrivez des données sur un volume logique LVM, le système de fichiers disperse les données sur les volumes physiques sous-jacents. Vous pouvez contrôler la façon dont les données sont écrites sur les volumes physiques en créant un volume logique en mode stripe. Pour les lectures et écritures séquentielles volumineuses, cela peut améliorer l'efficacité des E/S de données.
Le striping améliore les performances en écrivant des données sur un nombre prédéterminé de volumes physiques avec une technique round-round. Avec le striping, les E/S peuvent être faites en parallèle. Dans certaines situations, cela peut résulter en un gain de performances quasiment linéaire pour chaque volume physique supplémentaire dans le stripe.
La figure suivante illustre des données séparées à travers 3 volumes physiques. Dans cette figure :
  • le premier stripe de données est écrit sur PV1
  • le second stripe de données est écrit sur PV2
  • le troisième stripe de données est écrit sur PV3
  • le quatrième stripe de données est écrit sur PV1
Dans un volume logique en mode stripe, la taille du stripe ne peut pas excéder la taille d'une extension.
Striping des données à travers 3 PV

Figure 2.5. Striping des données à travers 3 PV

Striped logical volumes can be extended by concatenating another set of devices onto the end of the first set. In order extend a striped logical volume, however, there must be enough free space on the underlying physical volumes that make up the volume group to support the stripe. For example, if you have a two-way stripe that uses up an entire volume group, adding a single physical volume to the volume group will not enable you to extend the stripe. Instead, you must add at least two physical volumes to the volume group. For more information on extending a striped volume, see Section 4.4.9, « Augmenter la taille d'un volume en mode stripe ».