1.3. Le gestionnaire de volumes logiques clusterisé (CLVM)

Le gestionnaire de volumes logiques en cluster (CLVM) est un groupe d'extensions de mise en cluster pour LVM. Ces extensions permettent à un cluster d'ordinateurs de gérer la mémoire partagée (par exemple sur un SAN) en utilisant LVM.
Vous devez utiliser CLVM en fonction des besoins de votre système :
  • Si un seul noeud de votre système requiert accès au stockage que vous configurez, en tant que volumes logiques, vous pourrez alors utiliser LVM sans les extensions CLVM et les volumes logiques créés avec ce noeud, sont tous locaux par rapport au noeud.
  • SI vous utilisez un système clusterisé pour les failover, dans lequel juste un noeud en train d'accéder au stockage, est actif, à tout moment, vous devrez utiliser les agents HA-LVM (High Availability Logical Volume Management agents). Pour davantage d'informations sur HA-LVM, voir Configuring and Managing a Red Hat Cluster.
  • CLVM permet à un utilisateur de configurer des volumes logiques sur une mémoire partagée en verrouillant l'accès au stockage physique pendant qu'un volume est en cours de configuration, et utilise les services de verrouillage clusterisé pour gérer la mémoire partagée.
Pour utiliser CLVM, le logiciel de Red Hat Cluster Suite, comprenant le démon clmvd, doit être en cours d'exécution. Le démon clmvd est l'extension de mise en cluster clé pour LVM. Le démon clmvd est démarré sur chaque ordinateur du cluster et distribue les mises à jour de métadonnées au sein du cluster, en présentant à chaque ordinateur du cluster la même vue des volumes logiques. Pour toute information supplémentaire sur l'installation et l'administration de Red Hat Cluster Suite, voir Configuring and Managing a Red Hat Cluster.
Pour s'assurer que clmvd soit bien démarré en cours d'initialisation, vous pouvez exécuter une commande chkconfig ... on sur le service clvmd, comme suit :
# chkconfig clvmd on
Si le démon clvmd n'a pas été démarré, vous pouvez exécuter une commande service ... start sur le service clvmd, comme suit :
# service clvmd start
Creating LVM logical volumes in a cluster environment is identical to creating LVM logical volumes on a single node. There is no difference in the LVM commands themselves, or in the LVM graphical user interface, as described in Chapitre 4, Administration LVM avec les commandes CLI and Chapitre 7, Administration LVM avec l'interface utilisateur graphique LVM. In order to enable the LVM volumes you are creating in a cluster, the cluster infrastructure must be running and the cluster must be quorate.
By default, logical volumes created with CLVM on shared storage are visible to all computers that have access to the shared storage. It is possible, however, to create logical volumes when the storage devices are visible to only one node in the cluster. It is also possible to change the status of a logical volume from a local volume to a clustered volume. For information, see Section 4.3.2, « Création de groupes de volumes au sein d'un cluster » and Section 4.3.7, « Changement des paramètres du groupe de volumes ».
Figure 1.2, « Aperçu de CLVM » shows a CLVM overview in a Red Hat cluster.
Aperçu de CLVM

Figure 1.2. Aperçu de CLVM

Note

La mémoire partagée utilisée dans Red Hat Cluster Suite nécessite que vous exécutiez le démon du gestionnaire de volume logique du cluster (clvmd) ou les agents HA-LVM (de l'anglais High Availability Logical Volume Management). Si vous n'êtes pas en mesure d'utiliser le démon clvmd ou HA-LVM pour des raisons opéraitonnelles ou parce que vous ne possédez pas les privilèges d'accès, vous ne pourrez pas utiliser une instance unique LVM sur le disque partagé, car cela pourrait résulter par la corruption des données. Si vous avez des questions à ce sujet, n'hésitez pas à contacter votre représentant commercial Red Hat.

Note

CLVM requires changes to the lvm.conf file for cluster-wide locking. Information on configuring the lvm.conf file to support clustered locking is provided within the lvm.conf file itself. For information about the lvm.conf file, see Annexe B, Les fichiers de configuration LVM.