Red Hat Training

A Red Hat training course is available for Red Hat Enterprise Linux

Chapitre 8. Options de démarrage additionnelles pour les systèmes Intel® et AMD

Cette annexe examine les options de démarrage supplémentaires et les options de démarrage du noyau disponibles pour le programme d'installation de Red Hat Enterprise Linux.
Afin d'utiliser toute option de démarrage présentée ici, saisissez la commande que vous souhaitez invoquer à l'invite boot: de l'installation.

Arguments des commandes de démarrage

askmethod
cette commande vous demande de choisir la méthode d'installation que vous souhaitez utiliser lors du démarrage à partir du CD-ROM Red Hat Enterprise Linux.
apic
cette commande de démarrage pour x86 contourne un bogue couramment rencontré dans le BIOS du jeu de puces Intel 440GX et ne devrait être exécutée qu'avec le noyau du programme d'installation.
apm=allow_ints
cette commande de démarrage pour x86 modifie la gestion du mode de veille (elle peut être nécessaire pour certains ordinateurs portables).
apm=off
cette commande de démarrage pour x86 désactive la gestion de la consommation d'énergie (APM, de l'anglais Advanced Power Management). Elle est utile car certains BIOS connaissent des problèmes de bogues à ce niveau et ont tendance à planter.
apm=power_off
cette commande de démarrage pour x86 indique à Red Hat Enterprise Linux d'arrêter (mettre hors tension) l'ordinateur par défaut. Elle est utile pour les systèmes SMP qui ne s'arrêtent pas par défaut.
apm=realmode_power_off
certains BIOS plantent sur les systèmes basés sur x86 en essayant d'arrêter (mettre hors tension) l'ordinateur. Cette commande permet de passer de la méthode Windows NT à la méthode Windows 95 pour la mise hors tension.
dd
cet argument indique au programme d'installation de vous demander d'utiliser un support de pilotes.
dd=url
cet argument vous demandera d'utiliser une image de pilotes à partir d'une adresse réseau HTTP, FTP ou NFS spécifique.
display=ip:0
cette commande permet la transmission de l'affichage distant. Dans cette commande, l'élément ip doit être remplacé par l'adresse IP du système sur lequel vous souhaitez que l'affichage se produise.
Sur le système sur lequel vous souhaitez que l'affichage se produise, vous devez exécuter la commande xhost +remotehostname, où remotehostname correspond au nom de l'hôte distant à partir duquel vous exécutez l'affichage original. L'utilisation de la commande xhost +remotehostname permet de restreindre l'accès au terminal d'affichage distant et interdit l'accès à toute personne ou tout système qui ne dispose pas d'une autorisation spécifique pour l'accès à distance.
driverdisk
cette commande a la même fonction que la commande dd et vous demandera également d'utiliser un support de pilotes lors de Red Hat Enterprise Linux.
ide=nodma
cette commande désactive DMA sur tous les périphériques IDE et peut être utile en cas de problèmes liés à l'IDE.
linux upgradeany
cette commande assouplit certains des contrôles sur votre fichier /etc/redhat-release. Si votre fichier /etc/redhat-release a été modifié par rapport aux entrées par défaut, il se peut que votre installation de Red Hat Enterprise Linux ne puisse pas être détectée lors de la tentative de mise à niveau vers Red Hat Enterprise Linux 5. Utilisez cette option uniquement si votre installation de Red Hat Enterprise Linux n'a pas été détectée.
mediacheck
cette commande vous donne la possibilité de tester l'intégrité de la source d'installation (s'il s'agit d'une méthode basée sur ISO). Cette commande fonctionne avec les méthodes d'installation à partir de CD-ROM, DVD, ISO de disque dur et ISO NFS. Vérifier que les images ISO sont bien intactes avant de commencer une installation permet d'éviter certains problèmes fréquemment rencontrés lors de l'installation.
mem=xxxm
cette commande vous permet de remplacer la quantité de mémoire que le noyau détecte pour l'ordinateur. Il faudra peut-être utiliser cette commande pour certains systèmes relativement anciens pour lesquels seuls 16 Mo de mémoire seront détectés et pour certaines machines récentes sur lesquelles la carte vidéo partage la mémoire vidéo avec la mémoire principale. Lors de l'exécution de cette commande, l'élément xxx doit être remplacé par la quantité de mémoire en méga-octets.
nmi_watchdog=1
cette commande active le détecteur intégré de blocage fatal du noyau. Elle peut être utilisée pour déboguer des blocages du noyau. En exécutant des interruptions non masquables périodiques (ou NMI de l'anglais Non Maskable Interrupt), le noyau peut vérifier si des unités centrales se sont bloquées et, le cas échéant, imprimer des messages de débogage.
noapic
cette commande de démarrage pour x86 indique au noyau de ne pas utiliser la puce APIC. Elle peut s'avérer utile pour certaines cartes mères disposant d'un mauvais APIC (comme l'Abit BP6, par exemple) ou d'un BIOS bogué. Les systèmes basés sur le jeu de puces NVIDIA nForce3 (comme ASUS SK8N) sont réputés pour suspendre leurs opérations durant la détection IDE au démarrage ou afficher d'autres problèmes d'interruption de distribution.
noht
cette commande de démarrage pour x86 désactive l'hyperthreading.
nofb
cette commande désactive la prise en charge de frame buffer et permet au programme d'installation d'être exécuté en mode texte. Cette commande peut s'avérer nécessaire pour l'accessibilité avec certain matériel nécessaire pour la lecture d'écrans.
nomce
cette commande de démarrage pour x86 désactive les vérifications d'auto-diagnostic effectuées sur l'unité centrale. Le noyau active par défaut l'auto-diagnostic sur l'unité centrale (appelée exception de contrôle machine). Pour certains ordinateurs Compaq Pentium plus anciens, cette option est parfois nécessaire vu qu'ils ne prennent pas correctement en charge le contrôle d'erreurs de processeur. Quelques ordinateurs portables, notamment ceux qui utilisent le jeu de puces Radeon IGP, peuvent également avoir besoin de cette option.
nonet
cette commande désactive la détection du matériel réseau.
nopass
cette commande désactive la transmission des informations relatives au clavier et à la souris à la deuxième étape du programme d'installation. Elle est utile pour tester les écrans de configuration du clavier et de la souris au cours de la deuxième étape du programme d'installation lors d'une installation réseau.
nopcmcia
cette commande ignore tous les contrôleurs PCMCIA du système.
noprobe
cette commande désactive la détection du matériel et demande, à la place, à l'utilisateur de fournir les informations relatives à la configuration matérielle.
noshell
cette commande désactive l'accès shell sur la console virtuelle 2 au cours d'une installation.
nostorage
cette commande désactive la détection du matériel de stockage SCSI et RAID.
nousb
cette commande désactive le chargement de la prise en charge USB au cours de l'installation. Elle peut s'avérer utile si le programme d'installation a tendance à s'arrêter au début du processus.
nousbstorage
this command disables the loading of the usbstorage module in the installation program's loader. It may help with device ordering on SCSI systems.
numa=off
Red Hat Enterprise Linux prend en charge la mémoire NUMA (Non-Uniform Memory Access) sur l'architecture AMD64. Alors que tous les CPU peuvent accéder à toute la mémoire, même sans support de la NUMA, la prise en charge de la NUMA dans le noyau mis à jour fait en sorte que les allocations de mémoire favorisent le plus possible le CPU dont elles proviennent. Le trafic de mémoire entre CPU est ainsi réduit. La performance de certaines applications en est considérablement améliorée. Pour revenir au comportement original, spécifiez l'option de démarrage suivante :
reboot=b
cette commande de démarrage pour x86, AMD64 et Intel® EM64T change la manière dont le noyau essaye de redémarrer la machine. Si le noyau se bloque lors de l'arrêt du système, cettecommande permettra peut-être au système de redémarrer.
rescue
this command runs rescue mode. Refer to Chapitre 26, Restauration de base du système for more information about rescue mode.
resolution=
cette commande indique au programme d'installation le mode vidéo à exécuter. Elle accepte toute résolution standard telle que 640x480, 800x600, 1024x768, etc.
serial
cette commande active la prise en charge de la console série.
text
cette commande désactive le programme d'installation graphique et force le programme d'installation à être exécuté en mode texte.
updates
cette commande vous invite à insérer une disquette contenant les mises à jour (correctifs de bogues). Ceci n'est pas nécessaire si vous effectuez une installation réseau et que vous avez déjà placé le contenu de l'image des mises à jour rhupdates/ sur le serveur.
updates=
cette commande vous permet de spécifier un URL pour retrouver les mises à jour (corrections de bogues) pour le programme d'installation Anaconda.
vnc
cette commande vous permet d'effectuer une installation à partir d'un serveur VNC.
vncpassword=
cette commande définit le mot de passe utilisé pour se connecter au serveur VNC.