1.8.4. La persistance et les marques de pare-feu

Dans certains cas il se peut qu'un client veuille se reconnecter plusieurs fois au même serveur réel, plutôt que d'avoir un algorithme de répartition de charge qui envoie sa requête au meilleur serveur disponible. Ceci est par exemple valable pour les formulaires Web ayant plusieurs pages, les cookies, SSL et les connexions FTP. Dans ces cas un client ne fonctionne pas correctement à moins que les transactions soient traitées par le même serveur afin de garder le contexte. LVS fournit deux fonctionnalités différentes pour traiter cela : la persistance et les marques de pare-feu.

1.8.4.1. Persistence

Lorsqu'elle est activée, la persistance agit comme un minuteur. Lorsqu'un client se connecte à un service, LVS se souvient de sa dernière connexion pendant une période de temps spécifique. Si le client se connecte à nouveau avec la même adresse IP avant la fin de cette période, le client est envoyé vers le même serveur auquel il s'était connecté précédemment — sans passer par le mécanisme de répartition de charge. Lorsqu'une connexion est effectuée après cette période, elle est traitée en fonction des règles de programmation mises en place.
La persistance vous permet également de spécifier un masque de sous-réseau à appliquer sur l'adresse IP du client afin de contrôler les adresses qui ont un plus haut niveau de persistance et ainsi grouper les connexions vers ce sous-réseau.
Le groupement de connexions destinées à différents ports peut être important pour les protocoles qui utilisent plus d'un port pour communiquer, tels que FTP. Cependant, la persistance n'est pas la façon la plus efficace de gérer le problème de groupement de connexions destinées à différents ports. Dans de telles situations, il est préférable d'utiliser les marques de pare-feu.