1.9. Outils d'administration du cluster

Red Hat Cluster Suite fournit une variété d'outils pour configurer et gérer votre cluster Red Hat. Cette section fournit un aperçu des outils d'administration disponibles avec Red Hat Cluster Suite :

1.9.1. Conga

Conga est un ensemble intégré de composants logiciels qui fournit une configuration et une gestion centralisées des clusters et du stockage Red Hat. Conga fournit les fonctionnalités principales suivantes :
  • Une interface Web pour la gestion du cluster et du stockage
  • Un déploiement automatisé des données du cluster et des paquetages de support
  • Une Intégration facile avec les clusters existants
  • Il n'est pas nécessaire de s'authentifier à nouveau
  • L'intégration du statut et des fichiers journaux du cluster
  • Un contrôle minutieux des autorisations des utilisateurs
Les principaux composants de Conga sont luci et ricci. Ils peuvent être installés séparément. luci est un serveur qui s'exécute sur un ordinateur et qui communique avec plusieurs clusters et ordinateurs via ricci. ricci est un agent qui est démarré sur chaque ordinateur (un membre du cluster ou un ordinateur autonome) géré par Conga.
luci est accessible via un navigateur Web et fournit trois fonctionnalités principales qui sont accessibles à travers les onglets suivants :
  • homebase — Fournit des outils pour l'ajout et la suppression d'ordinateurs et d'utilisateurs. Ces outils vous permettent également de configurer les privilèges des utilisateurs. Seul un administrateur système peut accéder à cet onglet.
  • cluster — Fournit des outils pour la création et la configuration des clusters. Chaque instance de luci liste les clusters qui ont été configurés avec ce serveur luci. Un administrateur système peut administrer tous les clusters listés sur cet onglet. Les autres utilisateurs peuvent seulement administrer les clusters pour lesquels ils ont des privilèges (accordés par un administrateur).
  • storage — Fournit des outils pour l'administration à distance du stockage. Avec ces outils, vous pouvez gérer le stockage des ordinateurs qu'ils appartiennent à un cluster ou pas.
Pour administrer un cluster ou le stockage, un administrateur ajoute (ou enregistre) un cluster ou un ordinateur au serveur luci. Lorsqu'un cluster ou un ordinateur est enregistré avec luci, le nom de domaine FQDN ou l'adresse IP de chaque ordinateur est stocké dans une base de données luci.
Vous pouvez peupler la base de données d'une instance luci à partir d'une autre instance luci. Cela vous offre la possibilité de répliquer une instance de serveur luci et fournit un chemin d'accès de test et de mise à niveau efficace. Quand vous installez une instance luci, sa base de données est vide. Toutefois, vous pouvez importer une partie ou la totalité d'une base de données luci à partir d'un serveur luci existant lors du déploiement d'un nouveau serveur luci.
Chaque instance luci dispose d'un utilisateur lors de l'installation initiale — admin. Seul l'utilisateur admin peut ajouter des systèmes à un serveur luci. De plus, l'utilisateur admin peut créer des comptes utilisateur supplémentaires et déterminer les utilisateurs qui sont autorisés à accéder aux clusters et ordinateurs enregistrés dans la base de données luci. Il est possible d'importer des utilisateurs avec une opération batch dans un nouveau serveur luci, tout comme il est possible d'importer des clusters ou des ordinateurs.
Lorsqu'un ordinateur est ajouté à un serveur luci pour être administré, l'authentification est effectuée qu'une seule fois. Aucune authentification n'est nécessaire par la suite (sauf si le certificat utilisé est révoqué par un CA). Ensuite, vous pouvez configurer et gérer à distance les clusters et le stockage à travers l'interface utilisateur luci. luci et ricci communiquent ensemble via XML.
Les figures suivantes illustrent des exemples d'affichage des trois onglets principaux de luci : homebase, cluster et storage.
Pour davantage d'informations à propos de Conga, reportez-vous à la Configuration et gestion d'un cluster Red Hat et à l'aide en ligne disponibles avec le serveur luci.
L'onglet homebase de luci

Figure 1.24. L'onglet homebase de luci

L'onglet cluster luci

Figure 1.25. L'onglet cluster luci

L'onglet storage de luci

Figure 1.26. L'onglet storage de luci