Menu Close
Settings Close

Language and Page Formatting Options

11.11.3. Polices du Java Security Manager

Security Policy
Un jeu d'autorisations définies pour les différentes classes du code. Le Java Security Manager examine les requêtes en provenance des applications en fonction de la stratégie de sécurité. Si une action est autorisée par la stratégie, le Java Security Manager permettra que l'action ait lieu. Si l'action n'est pas autorisée par la stratégie, le Java Security Manager refusera cette action. La stratégie de sécurité peut définir des autorisations basées sur l'emplacement du code ou sur les principaux du sujet.
Le Java Security Manager et la police de sécurité utilisés sont configurés à l'aide des options Java Virtual Machine java.security.manager et java.security.policy.
Informations de base

Une entrée de police de sécurité consiste en éléments de configuration suivants connectés au policytool  :

CodeBase
L'emplacement de l'URL (à l'exclusion des informations sur l'hôte ou le domaine) d'où viennent les codes. Ce paramètre est en option.
SignedBy
L'alias est utilisé dans le fichier de clés pour référencer le signataire dont la clé privée a été utilisée pour signer le code. Cela peut être une valeur unique ou une liste séparée par des virgules. Ce paramètre est facultatif. Si omis, la présence ou l'absence de signature n'a aucun impact sur le gestionnaire de sécurité Java.
Principaux
Une liste de paires principal_type/principal_name, qui doivent être présentes au sein de l'ensemble principal du thread en cours d'exécution. L'entrée de principaux est facultative. Si elle est omise, cela signifie que les principaux du thread en cours n'auront aucun impact sur le Java Security Manager.
Permissions
Une permission est l'accès qui est accordé au code. De nombreuses autorisations sont fournies dans le cadre de la spécification Java Enterprise Edition 6 (Java EE 6). Ce document couvre uniquement les autorisations supplémentaires qui sont fournies par JBoss EAP 6.